Créée suite à la catastrophe de Fukushima, la nouvelle autorité garante de la sureté nucléaire au Japon devrait, selon les médias nippons, confirmer aujourd’hui la présence d’une faille active sous le réacteur 2  de Tsuruga. En cas de confirmation, ce réacteur ne pourra pas être relancé et devra être démantelé par son exploitant, Japan Atomic Power. Les experts de l’organisme ...