Exercice grandeur nature pour la FARN à la centrale nucléaire de Golfech - L'EnerGeek

Exercice grandeur nature pour la FARN à la centrale nucléaire de Golfech

FARNLa centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne a accueilli cette semaine les équipes de la Force d’action rapide du nucléaire (FARN) pour une opération de simulation grandeur nature. Un exercice qui aura permis à cette force spécialisée dans les scénarios catastrophes de tester sa rapidité de réaction et de s’approprier les lieux afin d’optimiser leur intervention en cas d’accident.

Comme l’explique à la Dépêche, Laurent Mercier, directeur adjoint de la FARN, “notre mission, c’est de rétablir les alimentations en eau, air et électricité de la centrale après un aléa climatique majeur. Nous n’intervenons qu’en appui des équipes locales et sur une demande nationale, c’est-à-dire à partir du moment où un incident survenu dans l’une de nos centrales nucléaires, dépasse nos référentiels de sûreté”.

Rappelons ici que la FARN a été créée en 2011 à l’initiative du groupe EDF à la suite de la catastrophe nucléaire japonaise de Fukushima. Composée de près de 300 agents et experts EDF volontaires, elle a pour objectif d’intervenir en cas d’accident majeur dans les centrales nucléaires françaises afin d’assurer dans l’urgence les alimentations en électricité, en eau, et en air des installations, évitant ainsi la fusion nucléaire et les rejets radioactifs dans l’atmosphère.

Avec près de 150 millions d’euros de crédits lors de sa création et 50 millions de dotation annuelle, elle dispose des capacités et du matériel nécessaires pour intervenir partout en France dans les 24 heures suivant une alerte et assurer la stabilité des aménagements pour une période de 72 heures au moins, permettant l’organisation et l’arrivée de moyens supplémentaires.

L’opération en cours cette semaine à la centrale de Golfech aura nécessité entre autres une quarantaine d’intervenants, deux hélicoptères super-Puma, des barges de franchissement de plan d’eau, des camions haute motricité, des véhicules 4 x 4, des groupes électrogènes, des pompes à eau et des moyens de protection et de communication haute technologie.

Les personnels de la FARN sont répartis en France sur quatre sites, les centrales de Civaux, de Bugey, de Paluel et de Dampierre, et sont mobilisables 24 heures sur 24.

Crédits photo : EDF, Auvillar

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
mar 28 Oct 2014
Les opérations de nettoyage se poursuivent sur le site japonais de Fukushima. La compagnie Tepco (Tokyo Electric Power) a annoncé le mercredi 22 octobre dernier avoir entamé les opérations de retrait du toit provisoire apposé sur le réacteur 1. Cette…
lun 14 Mai 2018
Alors que le marché du nucléaire est reparti de l’avant ces dernières années, une nouvelle catégorie de réacteurs voit le jour progressivement et pourrait à terme démultiplier les opportunités de développement de la filière. Les petits réacteurs modulaires (ou SMR…
jeu 12 Sep 2013
François Hollande en a fait l’une des ses promesses de campagne : fermer la centrale de Fessenheim, en vue de réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité française de 75 à 50% d’ici 2025. Mais un rapport publié mercredi…
lun 6 Fév 2017
Le gouvernement a autorisé, par arrêté publié samedi 4 janvier au Journal officiel, le redémarrage du réacteur n°2 de la centrale de Paluel à l'arrêt depuis près de 18 mois. Prévue pour novembre, la relance de ce réacteur nécessitait une…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.