Alors que le groupe américain s’apprête à licencier plusieurs milliers d’employés au niveau international dans le cadre d'un plan visant à réduire ses coûts structurels d'un milliard de dollars, les créations d’emplois promises lors du rachat de la branche énergie d’Alstom en 2015 semblent s'éloigner encore un peu plus. General Electric, en grande difficulté dans l’énergie, reste sur un solde ...