Les gendarmes italiens ont mis sous scellés une partie des installations d’une centrale thermique du nord du pays, jugée trop polluante. Le 11 mars, le procureur de Savone a décidé l’arrêt de l'activité des tranches charbon (2X330 MW), pour mise en danger de la santé et nuisances à l’environnement. La tranche gaz du site (800MW), dont la combustion est deux ...