Charbon : la Finlande dit non à son tour - L'EnerGeek

Charbon : la Finlande dit non à son tour

Sur la lancée des autorités canadiennes qui annonçaient la semaine dernière leur intention de bannir le charbon de leur mix énergétique dès 2030, la Finlande a elle aussi renforcé ses ambitions en matière de transition énergétique. Le gouvernement finlandais prévoit notamment de fermer toutes ses centrales à charbon d’ici 14 ans et de couvrir la moitié de ses besoins via des énergies renouvelables à l’horizon 2020.

Si cette volonté n’est pas nouvelle (la consommation finlandaise de charbon a continuellement baissé depuis 2011), les autorités finlandaises ont semble-t-il décidé de passer à la vitesse supérieure et de fermer l’ensemble de leurs centrales électriques au charbon d’ici 2030, alors même que 10% de leur mix énergétique provient toujours de ce combustible.

Abandonner le charbon est le seul moyen d’atteindre nos objectifs internationaux sur le climat“, a déclaré vendredi 25 novembre Olli Rehn, ministre de l’Économie finlandais, précisant ainsi sa volonté de durcir la politique du gouvernement en la matière. Cela permettrait de renforcer l’image de la Finlande comme un pays aux “technologies propres“, a-t-il ajouté.

Lire aussi : Le Canada veut renoncer au charbon d’ici 2030

A l’instar de la France, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, du Danemark et de l’Autriche, la Finlande accélère donc sa transition énergétique et pourrait devenir le premier pays européen à stopper l’exploitation du charbon comme ressource énergétique. A long terme, la Finlande se fixe comme objectif la neutralité carbone, qui consiste, d’une façon générale, à réduire au maximum ses émissions de CO2 et à “compenser” les émissions restantes en investissant dans des projets de réduction des gaz à effet de serre sur le même site de production.

Le pays nordique a largement investi dans les énergies renouvelables depuis 2012 et prévoit également de limiter ses importations de pétrole dans les années à venir, principalement en provenance de la Russie.

Lire aussi : Un système de stockage électrique d’1 MW en projet en Finlande

Crédits photo : Estormiz

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 4 Juin 2018
Considéré comme une alternative propre et durable aux énergies fossiles malgré des coûts de production toujours élevés, l’hydrogène pourrait devenir dans les années à venir une pièce maîtresse de la transition énergétique française. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et…
mar 12 Avr 2016
Le 11 avril dernier, l’Institut Montaigne donnait une conférence pour évoquer l’après-COP21. Plusieurs grands patrons, tels qu’Antoine Frérot (Véolia), Pierre-André de Chalendar (Saint-Gobain) ou Jean-Pierre Clamadieu (Solvay), ont participé à l’événement pour plaider de nouveau en faveur de l’instauration d’un…
lun 22 Avr 2013
Selon un rapport de l’agence internationale de l’énergie, publié le 17 avril, l’énergie mondiale n’est pas plus propre qu’en 1990, malgré l’essor des énergies renouvelables. L’émission moyenne de CO2 par unité d’énergie produite est toujours aussi élevée qu’il y a…
mer 3 Juil 2019
Ce mercredi 3 juillet 2019, Total amorce un nouveau virage pour la transition énergétique. En effet, avec le démarrage de la bioraffinerie de La Mède, le groupe pétrolier mise plus que jamais sur les biocarburants. Si l’entreprise française s’engage à…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.