Un système de stockage électrique d'1 MW en projet en Finlande - L'EnerGeek

Un système de stockage électrique d’1 MW en projet en Finlande

Batteries_stockage_Intensium Max_photo_SaftSaft, leader mondial de la conception et de la fabrication de batteries haute technologie pour l’industrie, a signé, selon un communiqué publié le lundi 25 avril dernier, un contrat avec le groupe énergétique finlandais Fortum. Ce nouveau partenariat concernera la fourniture d’un système de stockage d’énergie Li-ion (lithium-ion) à l’échelle du mégawatt pour ce qui deviendra le plus grand projet de stockage jamais testé en Europe du Nord.

Un projet-pilote inédit eu Europe du Nord

La planification du projet de système de stockage par batteries destiné à la centrale finlandaise de Suomenoja a commencé. Selon les termes du contrat entre Saft et Fortum, un dispositif de batteries conteneurisé Saft Intensium Max d’une puissance nominale de 2 mégawatts (MW) et d’une capacité de stockage d’énergie d’1 mégawatt-heure (MWh) sera installé dans la centrale électrique (charbon et gaz) exploitée par Fortum à Suomenoja (près d’Helsinki), dans le cadre du plus vaste projet-pilote lancé à ce jour dans le domaine du stockage d’électricité dans les pays nordiques.

Les travaux d’installation devraient débuter en septembre 2016, et les essais concernant l’utilisation de l’électricité stockée en octobre suivant. Le coût de ce projet est estimé à deux millions d’euros, financé à hauteur de 30 % par le ministère finlandais de l’Emploi et de l’Économie au titre des investissements dans le domaine de l’énergie.

“Nous nous réjouissons de collaborer avec Fortum dans le cadre de ce projet important et de développer les modèles commerciaux et opérationnels qui régiront les systèmes de stockage d’énergie au Li-ion dans les réseaux électriques de demain”, a déclaré Glen Bowling, directeur commercial de l’activité Transports, Télécom & Réseaux Électriques de Saft.

Mettre au jour les opportunités offertes par le stockage d’énergie

Pour Tatu Kulla, responsable des opérations de Fortum, “l’augmentation de la quantité d’énergie produite par les énergies solaire et éolienne va accroître la nécessité de réguler la production d’énergie qui équilibre le réseau électrique, ainsi que le recours à de nouvelles solutions de stockage”. Lorsque le temps est ensoleillé ou venteux, la production d’énergie est importante, et la demande moins élevée. Il est donc logique de stocker l’électricité.

Grâce à ce nouveau partenariat, le groupe Fortum souhaite analyser l’utilisation optimale des batteries utilisées pour stocker l’électricité afin de maintenir l’équilibre énergétique du réseau électrique. L’étude menée lors de la première phase expérimentale réalisée en fin d’année 2016, portera principalement sur les nouvelles opportunités offertes par le stockage d’énergie, ainsi que le stockage intermédiaire et flexible de l’électricité.

“Dans ce projet, nous étudierons également la possibilité de développer de nouveaux modèles industriels intégrant le stockage de l’électricité pour des énergéticiens et leurs clients”, a ajouté Tatu Kulla

Crédits photo : Saft

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
mer 30 Juin 2021
Enedis l'a récemment annoncé : la France vient de passer la barre des 100 000 foyers en autoconsommation. Le chiffre est hautement symbolique. Mais il traduit bien l'intérêt des ménages français pour les alternatives énergétiques. L'électricité reste un poste de…
lun 22 Fév 2016
Alors que "la taille de l'univers numérique double tous les quatre ans" selon Les Echos et que le nombre des datacenters explose, leur consommation d'énergie est de plus en plus importante. L'impact environnemental de l'industrie des datacenters est même devenu…
mer 14 Déc 2016
A l'heure où la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique nécessitent de plus en plus de moyens, les investissements en faveur du climat n'avancent plus. Selon le groupe de réflexion I4CE émanant de la Caisse des Dépôts,…
mer 2 Juil 2014
La société de sécurité informatique Symantec fait état d'un nouveau piratage visant les systèmes Scada des entreprises du secteur de l'énergie. Baptisé Dragonfly, le groupe de hackers en question serait parvenu en effet à corrompre ces systèmes de contrôle utilisés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.