Le 12 septembre 2019, la loi d'orientation des mobilités était examinée à l'Assemblée Nationale. Dans le cadre de ces discussions, le député proche de la fondation Hulot, Matthieu Orphelin, voulait intégrer le poids des voitures dans le calcul du dispositif de bonus-malus. Une initiative qui peut surprendre à première vue, mais qui s’explique par l’évolution du parc automobile qui met ...