Les prix de l’électricité vont-ils continuer à augmenter en 2020 ?

Les prix de l’électricité vont-ils continuer à augmenter en 2020 ?

electricite

Après les hausses successives du tarif réglementé de l’électricité en 2019, la tendance pourrait se prolonger en 2020. En effet, dès janvier 2020, les Français au tarif réglementé de vente (TRV) devraient enregistrer une nouvelle augmentation de 4%. Alors que la taxe carbone n’est pour le moment plus à l’ordre du jour, comment expliquer ce phénomène qui touche toute l’Europe ?

En 2019, la facture d’électricité a augmenté de 7,13%

Interrogé à la fin de son mandat, le médiateur de l’énergie Jean Gaubert assure : « Indépendamment de l’ouverture à la concurrence, on sait qu’on se dirige vers une période où l’énergie sera plus chère ». Et en effet, pour l’électricité, le TRV a augmenté de 7,13% en 2019, ce qui représente en moyenne une hausse de 180 euros pour les ménages qui se chauffent à l’électricité, et une hausse de 90 euros pour les autres…

D’après le rapport annuel de l’Agence européenne de coopération des régulateurs de l’énergie (ACER) publié le 11 novembre 2019, « sur la période 2012-2018, la baisse des prix de gros dans l’UE n’a pas entraîné une baisse des prix des ménages ». De plus, d’après Véronique Le Billon, la réforme du système d’échange de quotas d’émission de carbone a accentué la hausse des prix. 

Quelle explication pour la hausse des prix de l’électricité en janvier ?

En France, avec le mouvement des Gilets Jaunes, la hausse de la taxe carbone est temporairement – suspendue. Aussi, on peut légitimement se demander ce qui justifie la hausse de l’électricité prévue en janvier ? D’après les experts, la faute serait cette fois imputable à l’Accès régulé à l’énergie nucléaire historique (Arenh). Ce mécanisme qui doit permettre la concurrence en France présente en effet quelques limites.

Pour l’instant, le dossier est examiné par la commission européenne. Mais pour le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, il n’y a pas de doute : « L’Arenh est une nouvelle forme de rente. Des fortunes privées ont été construites et monétisées sur le dos du parc nucléaire d’EDF ». De son côté, l’expert énergie Nicolas Goldberg, souligne que contrairement à ce qu’affirme Ségolène Royal, l’EPR de Flamanville n’est pas la raison de cette augmentation.

Quelle facture pour la transition énergétique en 2020 ?

Reste à savoir jusqu’où peuvent monter les prix de l’électricité en 2020. Théoriquement, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) peut proposer deux révisions des tarifs par an. Si la première enregistrera donc probablement une hausse d’environ 4%, quel sera le verdict pour la révision de l’été prochain ? À moins d’une baisse de la fiscalité énergétique on imagine mal comment une baisse pourrait être proposée… Pourtant, aujourd’hui les taxes représentent près de 30% des prix de l’électricité, une situation inédite pour un bien de première nécessité !

Au demeurant, le gouvernement rappelle que les prix de l’électricité restent bien moins élevés en France que dans le reste de l’Europe. En effet, ils sont plus chers de 15% en Belgique, Italie et Espagne, et même de 75% en Allemagne. D’après l’ACER, sur l’ensemble du continent les prix de l’électricité pour les particuliers ont augmenté en moyenne de 28,4% depuis 2008 et la libéralisation des marchés de l’énergie…

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 18 Jan 2017
L'émergence de la voiture électrique et le déploiement nécessaire d'un réseau de recharge ont attiré en l'espace de quelques années seulement de nombreux prétendants, et autant de systèmes de recharge différents selon les entreprises ou les régions. Pour remédier à…
lun 26 Juin 2017
Utilisé dans les pays d'Europe du nord depuis plus de soixante ans, le concept du réseau de chaleur commence à se déployer dans l'Hexagone. Grâce à la captation de la chaleur liée à l'activité humaine, les villes peuvent espérer chauffer…
mar 29 Déc 2015
La douceur exceptionnelle des températures que connait l'Hexagone depuis le mois d'octobre n'aura pas suffit à contrer l'augmentation hivernale des consommations d'électricité. En effet, comme l'a indiqué le groupe RTE dans un communiqué paru la semaine dernière, la consommation des…
mar 14 Fév 2017
Volume des demandes de raccordement production au réseau de distribution géré par Enedis en fonction de la filière, en nombre et en puissance en décembre 2016. Source : https://data.enedis.fr/explore/dataset/fa-nat-tranches/information/

COMMENTAIRES

  • L’ARENH est le comble de l’absurdité imposée par Bruxelles à notre pays : le kWh nucléaire étant imbattable (y compris par les énergies dites renouvelables), aucun concurrent à EDF ne pouvait entrer sur le marché. Sauf si EDF cédait (à prix cassé) une part de sa production à des concurrents : Leclerc et Total, dont al compétence en électricité en même en nucléaire est reconnue (!) se sont précipités pour exiger leur part de gâteau et spolier sans vergogne l’entre prise publique. Ils se sont ainsi constitué un portefeuille de clients auxquels ils fournissent de l’énergie … nucléaire et, quand le marché plonge parfois, un peu d’autres énergies (de l’éolien par ex. quand le vent souffle fort et que les prix s’effondrent). Dans ces conditions ils peuvent vendre un peu moins cher qu’EDF obligé de respecter les tarifs réglementés. L’ennui c’est que le marché est de plus en plus élevé et que les opportunités de kWh peu chers ont disparu : les concurrents d’EDF sont donc obligés d’acheter cher une partie de l’énergie promise à leurs clients, ce qui fait monter les prix.
    En attendant, EDF spolié a des difficultés financières qui va aussi l’obliger à augmenter ses coûts, et peut-être un jour faire faillite : il ne restera plus que les concurrents d’EDF qui devront s’approvisionner sur le marché à des coûts qui n’ont rien à voir avec ceux du nucléaire.
    C’est pourquoi l’ARENH est le comble de l’absurdité en plus d’être une ignominie sans nom.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.