Vers une nouvelle hausse des prix de l’électricité en janvier ?

Vers une nouvelle hausse des prix de l’électricité en janvier ?

électricité arenh tva gilets jaunes

L’évolution des prix de l’énergie est un sujet sensible en ces temps de Gilets Jaunes. Pourtant, après une augmentation totale de plus de 7 % pour l’électricité en 2019, la tendance haussière pourrait se poursuivre en 2020. Selon un article du Parisien en date du 25 septembre 2019, les tarifs de l’électricité augmenteront entre 3,5 et 4% dès le 1er  janvier 2020.

L’électricité augmente malgré les Gilets Jaunes

L’électricité est-elle condamnée à augmenter (fortement) plusieurs fois par an ? L’année 2019, marquée par la contestation sociale des Gilets Jaunes, aura enregistré une hausse de 7,13%. En moyenne cela correspond à une augmentation de 180€ ou 90€ sur la facture, selon que le chauffage soit à l’électricité ou non. Et cette tendance devrait se poursuivre l’an prochain à en croire les informations du Parisien qui assure que le ministère de la Transition écologique et solidaire envisagerait finalement de ne pas modifier l’Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique (Arenh).

Ni la Commission de régulation de l’énergie (CRE), ni le gouvernement ne confirment à ce stade. Mais si le projet des autorités se confirmait, on peut s’attendre à une hausse comprise entre 3,5 % et 4 %. Même dans cette hypothèse, les prix de l’électricité en France resteront largement inférieurs à la moyenne européenne. Toutefois, “les ménages se chauffant à l’électricité pourraient payer environ 240 euros de plus en 2020 par rapport à 2018, et les autres 150 euros de plus“.

L’Arenh et la TVA au cœur des tractations

En attendant, l’avenir du dispositif d’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (Arenh) demeure donc incertain. En effet, le ministère de la Transition écologique et solidaire précise à l’AFP : “la décision (en la matière) n’est pas prise“. Pour le Comité de liaison des entreprises consommatrices d’électricité (CLEEE) comme pour l’Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (Anode), il faut relever le plafond ! D’après le président du CLEEE, Frank Roubanovitch, dans le cas contraire, les particuliers et les entreprises pourraient s’attendre à une hausse de la facture estimée entre 1,5 et 1,7 milliard d’euros.

Face à cette situation, l’association Contribuables Associés a relancé une pétition pour supprimer la TVA sur les taxes de l’électricité. Pour rappel, l’électricité est considérée comme un produit de première nécessité par le conseil d’Etat. À ce titre au moins, certains envisagent des changements de la fiscalité.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 26 Déc 2013
En vue de répondre à une demande énergétique croissante, la production d’électricité en Égypte provient essentiellement des énergies fossiles, avec le gaz naturel comme principale source. En 2011, les centrales thermiques ont ainsi fourni plus de 90% de la production…
mar 19 Sep 2017
Soumis à une pression réglementaire et concurrentielle de plus en plus forte, les constructeurs automobiles européens ont rivalisé ces derniers jours d'annonces spectaculaires sur leurs futures gammes électriques. Après Volkswagen et Daimler, le groupe Renault s’est lui aussi engagé, vendredi…
mer 30 Août 2017
Les compteurs communicants se déploient partout dans le monde. Partout ? En France, la saga du compteur Linky n’en finit pas d’alimenter les controverses en tous genres : fiabilité des données, risques pour la santé, efficacité sur le long terme……
sam 25 Nov 2017
Fin septembre, la tempête Maria frappait l'île de Porto Rico et les dégâts, tant humains que matériels, ont été considérables. Immeubles et maisons détruits, réseau routier effondré, mais surtout une gigantesque coupure d'électricité qui a freiné les secours et stoppé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.