Vers une nouvelle hausse des prix de l’électricité en janvier ?

Vers une nouvelle hausse des prix de l’électricité en janvier ?

électricité arenh tva gilets jaunes

L’évolution des prix de l’énergie est un sujet sensible en ces temps de Gilets Jaunes. Pourtant, après une augmentation totale de plus de 7 % pour l’électricité en 2019, la tendance haussière pourrait se poursuivre en 2020. Selon un article du Parisien en date du 25 septembre 2019, les tarifs de l’électricité augmenteront entre 3,5 et 4% dès le 1er  janvier 2020.

L’électricité augmente malgré les Gilets Jaunes

L’électricité est-elle condamnée à augmenter (fortement) plusieurs fois par an ? L’année 2019, marquée par la contestation sociale des Gilets Jaunes, aura enregistré une hausse de 7,13%. En moyenne cela correspond à une augmentation de 180€ ou 90€ sur la facture, selon que le chauffage soit à l’électricité ou non. Et cette tendance devrait se poursuivre l’an prochain à en croire les informations du Parisien qui assure que le ministère de la Transition écologique et solidaire envisagerait finalement de ne pas modifier l’Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique (Arenh).

Ni la Commission de régulation de l’énergie (CRE), ni le gouvernement ne confirment à ce stade. Mais si le projet des autorités se confirmait, on peut s’attendre à une hausse comprise entre 3,5 % et 4 %. Même dans cette hypothèse, les prix de l’électricité en France resteront largement inférieurs à la moyenne européenne. Toutefois, “les ménages se chauffant à l’électricité pourraient payer environ 240 euros de plus en 2020 par rapport à 2018, et les autres 150 euros de plus“.

L’Arenh et la TVA au cœur des tractations

En attendant, l’avenir du dispositif d’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (Arenh) demeure donc incertain. En effet, le ministère de la Transition écologique et solidaire précise à l’AFP : “la décision (en la matière) n’est pas prise“. Pour le Comité de liaison des entreprises consommatrices d’électricité (CLEEE) comme pour l’Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (Anode), il faut relever le plafond ! D’après le président du CLEEE, Frank Roubanovitch, dans le cas contraire, les particuliers et les entreprises pourraient s’attendre à une hausse de la facture estimée entre 1,5 et 1,7 milliard d’euros.

Face à cette situation, l’association Contribuables Associés a relancé une pétition pour supprimer la TVA sur les taxes de l’électricité. Pour rappel, l’électricité est considérée comme un produit de première nécessité par le conseil d’Etat. À ce titre au moins, certains envisagent des changements de la fiscalité.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 11 Juil 2017
Le ministre de la Transition écologique et solidaire veut en finir avec les véhicules les plus polluants et compte bien mettre tous les atouts de son côté en généralisant à l’ensemble des véhicules, le système de bonus écologiques mis en…
jeu 24 Jan 2019
La ville d’Angers a décidé d’investir massivement sur le territoire de sa métropole : 120 millions sur les douze prochaines années. Son objectif : devenir une ville connectée capable de réduire sa consommation d’énergie en améliorant ses services, comme l’éclairage…
lun 27 Mar 2017
Si les aides financières de l'Etat dédiées à la rénovation énergétique ont largement progressé ces dernières années dans le cadre de la loi de transition énergétique, elles ne pourront être réellement efficaces que sur le long terme. C'est en tous…
ven 8 Nov 2013
Le quotidien britannique Daily Mirror a annoncé, le 27 octobre dernier, que des voitures électriques sans chauffeurs allaient être testées dans une ville de taille moyenne au Royaume-Uni. Commandées grâce à une application mobile, ces voitures électriques autonomes circuleront (et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.