Nucléaire : le Japon prolonge la durée de vie de ses réacteurs au-delà de 60 ans - L'EnerGeek

Nucléaire : le Japon prolonge la durée de vie de ses réacteurs au-delà de 60 ans

nucleaire japon prolonge duree vie reacteurs au-dela 60 ans - L'Energeek

Au Japon, le Parlement a adopté, ce 31 mai 2023, une loi étendant la durée de vie potentielle des réacteurs nucléaires au-delà de 60 ans : elle devrait permettre de ne pas empêcher le redémarrage de réacteurs arrêtés pendant de longues années, suite à la catastrophe de Fukushima, et encore fonctionnels.

Le Japon décidé à redémarrer un maximum de réacteurs nucléaires

La catastrophe de Fukishima Daiichi, en 2011, a provoqué une profonde vague d’inquiétude face à l’énergie nucléaire au Japon. Les 33 réacteurs en service à ce moment, qui produisaient 30 % de l’électricité japonaise, avaient tous été arrêtés.

Depuis, le pays a progressivement, redémarré 10 de ces 33 réacteurs, après de drastiques visites de sécurité, le dernier en 2021 à la centrale de Mihama. L’opinion publique, alertée par les risques du changement climatiques (et souhaitant notamment voir le Japon sortir du charbon) puis par la crise énergétique de 2022, a basculé : une majorité de Japonais sont désormais favorables à une relance de l’atome, et un redémarrage de tous les réacteurs encore en état.

C’est sur cette ligne directrice que s’est positionné le Premier ministre Fumio Kishida, à l’été 2022 : il s’est engagé à prendre toutes les « mesures concrètes » pour redémarrer le plus rapidement possible le maximum de centrales à l’arrêt, « en donnant la priorité à la sécurité ».

Pour tenir cet objectif, la durée de vie des réacteurs nucléaires au Japon est prolongée au-delà de 60 ans

Mais la première étape de cette volonté était de faire sauter un verrou réglementaire, qui limitait à 60 ans la durée de vie des réacteurs nucléaires. Cette limite peut en effet sembler peu pertinente pour un réacteur resté à l’arrêt 10 ans ou plus, et répondant parfaitement aux normes de sécurité. Rien n’indique par ailleurs qu’un réacteur dont la cuve est encore en parfait état ne peut pas continuer à fonctionner au-delà de 60 ans.

L’Autorité japonaise de sûreté nucléaire (NRA) a d’ailleurs donné son accord à cette mesure en février 2023. Et, ce 31 mai 2023, le Parlement japonais a voté une loi étendant la durée de vie des réacteurs nucléaires au-delà de 60 ans. Elle impose également un contrôle de la NRA tous les 10 ans après 30 ans de durée de vie.

Le Japon entend ainsi s’appuyer sur le nucléaire pour améliorer la sécurité de l’approvisionnement électrique du pays et de l’aider à atteindre ses objectifs climatiques. Sur les 23 réacteurs à l’arrêt, 5 ont déjà été jugé conformes aux nouvelles normes de sécurité (post-Fukushima), et devraient donc pouvoir redémarrer à court ou moyen terme. Pour les 18 autres, les contrôles de sécurité sont encore en cours.

Le pays compte par ailleurs deux réacteurs en construction, à Shimane et Ōma. Fumio Kishida a confirmé qu’il ne projetait pas de lancer la construction de nouveaux réacteurs. En 2021, le nucléaire a fourni 7 % de l’électricité japonaise, qui reste carbonée à 67,7 %.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 5 Déc 2022
Lundi 5 décembre matin, plusieurs membres du gouvernement ont investi les plateaux télé ou radio pour dire que finalement, le risque de coupures de courant n’était qu’une hypothèse de « dernier recours ». Un élément de langage que l’on a retrouvé dans…
ven 1 Mar 2024
À Bure, un tournant technologique promet de révolutionner la gestion des déchets radioactifs. Des robots prennent le relais pour veiller sur notre héritage le plus durable, mais aussi le plus dangereux.     Des robots à 500 mètres sous terre…
L'augmentation du coût de l'énergie et l'inflation poussent de nombreux ménages français à prendre des mesures drastiques pour réduire leur facture de chauffage. Huit Français sur dix ont réduit leur chauffage pendant l'hiver La sobriété énergétique est-elle un choix ?…
L'augmentation des prix de l'électricité en février 2024 a secoué les budgets de nombreux Français. Selon une enquête de Rothelec, plus de la moitié des ménages prévoient de réduire encore davantage leur consommation et se tournent de plus en plus…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.