Électricité : les heures creuses pourraient se déplacer de la nuit à la journée

Électricité : les heures creuses pourraient se déplacer de la nuit à la journée

contrat, heures, creuses, électricité, Enedis, négociation, Commission de régulation de l'énergie, système, unification, consommation, réseau électrique, énergie, réforme, nuit, jour

Enedis serait en train de préparer une réforme du système des heures creuses à la demande de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), afin d’alléger le réseau électrique public et de l’adapter à la production d’électricité produite à partir de panneaux solaires.

 

Une réforme pour utiliser l’électricité produite à partir du solaire

Historiquement, le système des heures creuses reposait sur une forte production nucléaire pendant la nuit, lorsque la demande industrielle était faible. Cela permettait aux consommateurs de bénéficier de tarifs réduits en décalant leur consommation vers ces heures creuses. Mais avec l’essor de l’énergie solaire, le réseau électrique public se retrouve en surplus pendant l’après-midi. Comme l’indique Yannick Jacquemart de RTE dans Les Echos : « le photovoltaïque arrive en masse en Europe et modifie totalement le rythme du système électrique ». « On a tous appris que l’électricité était moins chère la nuit mais le photovoltaïque, qui arrive de façon très abondante en Europe, crée un changement de rythme dans le système électrique tout entier. » ajoute-t-il.

Derrière la refonte du système des heures creuses, Enedis et la Commission de régulation de l’énergie visent donc aussi à simplifier la grille tarifaire de ce type de contrat. Actuellement, le distributeur propose une dizaine de contrats différents pour les heures creuses, ce qui complique la compréhension et l’efficacité du système. Cette complexité nuit finalement à l’objectif principal des heures creuses : inciter les consommateurs à décaler leur consommation d’électricité aux moments où la production est la plus abondante pour éviter de surcharger le réseau public. Avec le système actuel, les économies réalisées ne sont souvent pas suffisantes pour justifier un changement de comportement. Pour tirer pleinement parti des tarifs réduits proposés par les heures creuses, les consommateurs doivent parfois concentrer jusqu’à 60 % de leur consommation pendant ces périodes. Ce seuil est maintenant redescendu à 30 %, mais reste instable. Enedis et la Commission de régulation de l’énergie (CRE) estiment qu’une réforme est nécessaire pour rendre ces tarifs plus simples et plus attractifs.

 

Déplacer les heures creuses en journée

Pour s’adapter à l’évolution de la production d’électricité, Enedis propose de déplacer les heures creuses vers les périodes de forte production solaire, notamment en début d’après-midi pendant les mois d’été. Cette mesure permettrait de mieux utiliser l’abondance d’énergie solaire et de réduire la pression sur le réseau électrique. En revanche, les tarifs réduits offerts en hiver, particulièrement à l’heure du déjeuner et en fin de journée, seraient supprimés pour éviter les pics de consommation durant ces périodes de forte demande, et par conséquent, une flambée des prix.

Si cette réforme devait être mise en place, elle aurait de quoi franchement chambouler les habitudes de consommation de plus de 15 millions de Français ayant souscrit à un contrat heures pleines / heures creuses. Reste à voir comment aboutiront les discussions sur cette réforme entre Enedis et la Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui pourrait être mise en place dès 2025.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 8 Nov 2023
À l'approche de l'hiver, la question de la sécurité énergétique en France prend une tournure rassurante. Les dernières analyses de RTE (Réseau de Transport d'Électricité) prévoient un hiver 2023-2024 sous de meilleurs auspices que le précédent, avec un risque de…
lun 17 Juin 2024
Provoquant la grogne, attendue, des Ivoiriens, les hausses des prix de l’électricité décidées par le gouvernement d’Alassane Ouattara demeurent pourtant inférieures à celles pratiquées par les pays voisins. C’est une décision qui, comme toute augmentation de prix, a du mal…
mer 31 Jan 2024
La précarité énergétique prend une ampleur croissante en France. La récente annonce de Bruno Le Maire concernant l'augmentation des tarifs de l'électricité à partir du 1er février 2024 a suscité des réactions vives parmi les associations et collectifs, notamment le…
lun 4 Déc 2023
Les questions d'énergie et de mobilité durable étant au cœur des préoccupations, la compagnie ferroviaire française Le Train se prépare à révolutionner le transport ferroviaire dans le Grand Ouest. Avec une approche axée sur l'innovation et le développement régional, Le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.