Hydraulique : Total sera candidat au renouvellement des concessions

Barrages hydrauliques : Total sera candidat au renouvellement des concessions

Producteur historique de gaz et de pétrole, Total se rêve aujourd’hui en leader de la fourniture d’énergie aux particuliers dans l’Hexagone et n’hésite pas pour cela à investir massivement dans de nouveaux moyens de production. Après avoir acquis depuis 2016 plusieurs producteurs d’électricité (Lampiris, Eren Re ou Direct Energie par exemple), le groupe viserait désormais les grands barrages hydrauliques français dont Bruxelles réclame l’ouverture à la concurrence depuis 2015.

Hérésie pour certains industriels, syndicats, et élus locaux qui craignent la fin du service public énergétique, la mise en concurrence des concessions hydroélectriques françaises imposée par Bruxelles est aussi une opportunité pour d’autres. Le groupe Total par exemple s’est déclaré lundi 27 août 2018 par l’intermédiaire de son Président, très intéressé par le sujet. Selon les propos de Patrick Pouyanné dans un entretien au magazine Capital à paraître au mois de septembre, le groupe pétrolier prévoirait en effet de tenter sa chance lors du renouvellement des concessions des barrages français, et de poursuivre ainsi sa diversification dans la production et la distribution d’électricité.

Total souhaite se positionner sur les barrages hydrauliques

« Nous serons candidats au renouvellement des concessions des barrages hydroélectriques en France », a déclaré Patrick Pouyanné. Alors que « l’économie mondiale s’électrifie », dans l’industrie, l’automobile et les usages domestiques, et que les énergies renouvelables se développent fortement, « Total a vocation à investir dans le bas carbone et à devenir producteur d’électricité, avec le gaz, et avec les renouvelables comme le solaire, l’éolien et l’hydroélectrique », a-t-il poursuivi. Rappelons que le groupe Total est déjà actif dans le secteur de la production hydroélectrique via le producteur d’énergie renouvelable et exploitant de petits barrages Quadran, racheté par Direct Energie avant que celui-ci ne soit lui-même racheté par Total en 2018.

Crédits photo : World Economic Forum

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 14 Déc 2016
A l'heure où la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique nécessitent de plus en plus de moyens, les investissements en faveur du climat n'avancent plus. Selon le groupe de réflexion I4CE émanant de la Caisse des Dépôts,…
jeu 29 Oct 2015
Dans une étude publiée récemment, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) affirme qu’un mix électrique composé à 100% d’énergies renouvelables est « une hypothèse techniquement possible ». Même s'il reste des points à approfondir.  (suite…)
jeu 17 Mar 2016
Aux côtés des énergies renouvelables intermittentes traditionnelles (éolien et solaire), plusieurs énergies marines se développent et permettent d'espérer à moyen terme une production d'électricité à la fois stable, régulière, propre et renouvelable. C'est notamment le cas de l'énergie des courants…
mer 8 Nov 2017
Encore peu développée dans l'Hexagone du fait d’un manque de compétitivité certain, la mobilité à l’hydrogène constitue pourtant une alternative propre et durable aux énergies fossiles et s’avère particulièrement bien adaptée au transport maritime de petite capacité. Exemple à La…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.