Hydraulique : Total sera candidat au renouvellement des concessions

Barrages hydrauliques : Total sera candidat au renouvellement des concessions

Producteur historique de gaz et de pétrole, Total se rêve aujourd’hui en leader de la fourniture d’énergie aux particuliers dans l’Hexagone et n’hésite pas pour cela à investir massivement dans de nouveaux moyens de production. Après avoir acquis depuis 2016 plusieurs producteurs d’électricité (Lampiris, Eren Re ou Direct Energie par exemple), le groupe viserait désormais les grands barrages hydrauliques français dont Bruxelles réclame l’ouverture à la concurrence depuis 2015.

Hérésie pour certains industriels, syndicats, et élus locaux qui craignent la fin du service public énergétique, la mise en concurrence des concessions hydroélectriques françaises imposée par Bruxelles est aussi une opportunité pour d’autres. Le groupe Total par exemple s’est déclaré lundi 27 août 2018 par l’intermédiaire de son Président, très intéressé par le sujet. Selon les propos de Patrick Pouyanné dans un entretien au magazine Capital à paraître au mois de septembre, le groupe pétrolier prévoirait en effet de tenter sa chance lors du renouvellement des concessions des barrages français, et de poursuivre ainsi sa diversification dans la production et la distribution d’électricité.

Total souhaite se positionner sur les barrages hydrauliques

« Nous serons candidats au renouvellement des concessions des barrages hydroélectriques en France », a déclaré Patrick Pouyanné. Alors que « l’économie mondiale s’électrifie », dans l’industrie, l’automobile et les usages domestiques, et que les énergies renouvelables se développent fortement, « Total a vocation à investir dans le bas carbone et à devenir producteur d’électricité, avec le gaz, et avec les renouvelables comme le solaire, l’éolien et l’hydroélectrique », a-t-il poursuivi. Rappelons que le groupe Total est déjà actif dans le secteur de la production hydroélectrique via le producteur d’énergie renouvelable et exploitant de petits barrages Quadran, racheté par Direct Energie avant que celui-ci ne soit lui-même racheté par Total en 2018.

Crédits photo : World Economic Forum

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 7 Août 2015
Les volontés locales et industrielles pour développer les énergies marines ne suffisent pas pour concrétiser les projets. L’Etat reste le seul décideur en matière de domaine maritime public et c'est donc avec une certaine logique, que le gouvernement et l'Ademe…
mer 16 Août 2017
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire a rendu public le jeudi 10 août 2017, une liste de 109 lauréats en réponse aux deux derniers appels d'offres consacrés aux installations photovoltaïques dans les zones non-interconnectées. Les projets sélectionnés…
lun 7 Juil 2014
L'EPIA, l'association européenne de l’industrie photovoltaïque, a publié lundi 2 juin un rapport centré sur les perspectives du secteur solaire mondial pour les 4 prochaines années. L'occasion pour cet organisme de dresser un bilan des nouvelles installations de 2013. Après une…
jeu 21 Déc 2017
Le producteur français d'électricité Albioma, surtout présent dans les Dom-Tom, est aussi très actif au Brésil où il investit de manière régulière dans la filière biomasse cogénération. Il a d’ailleurs officialisé, lundi 18 décembre dernier, la signature avec le groupe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.