Le digital, un outil pour optimiser l’exploitation du parc nucléaire - L'EnerGeek

Le digital, un outil pour optimiser l’exploitation du parc nucléaire

digital_nucléaireAvec 58 réacteurs en métropole, l’exploitant EDF doit assurer la gestion d’un vaste parc nucléaire. Pour optimiser la production et les opérations de maintenance, le directeur de la transition numérique de la production ingénierie, Pierre Beroux, souhaite développer l’usage des nouvelles technologies digitales.

Dans un long reportage publié dans l’Usine Nouvelle, ses auteurs nous présentent le campus d’EDF dédié à la maintenance des installations et à la prévention des risques. Situé aux abords de la centrale du Bugey (Ain), il est considéré comme « le plus avancé en matière de numérisation » et sert notamment à la formation des agents du groupe.

En 2016, l’entreprise publique va effectivement dispenser 33 000 jours de formation à environ 38 000 salariés. Lélia Bélazi, en charge de la stratégie de digitalisation à l’unité de formation de la production ingénierie (UFPI) d’EDF précise : « sur 1 700 actions de formation en 2015, 13 % intégraient le digital. L’objectif du groupe est d’atteindre 20 % en 2020 ».

En effet, comme l’explique le directeur de la transition numérique industrielle, Pierre Berroux, « l’entreprise a engagé ce virage il y a 3 ans. Puis il y a eu une forte accélération avec l’arrivée de Jean-Bernard Lévy à la tête d’EDF. Il venait d’un monde totalement digitalisé chez Thalès et chez EDF, notre objectif est de nous inspirer de l’aéronautique ».

Concrètement, ces nouvelles méthodes présentent de nombreux avantage pour le personnel qui intervient sur les installations. Ainsi que l’affirme le formateur de la centrale de Bugey, Thomas Monnet : « La réalité virtuelle permet de ne pas exposer les stagiaires aux risques (…), elle permet aussi de multiplier les scénarios avec des éléments complexes comme des palans et des équipements sous pression ».

Lire aussi : Pour faire baisser le coût de construction des futurs réacteurs, EDF entend miser sur la 4D

Crédit Photo : @UsineNouvelle

Rédigé par : lucas-goal

ven 15 Nov 2013
Le projet Cigéo consiste en la construction d’un futur centre de stockage pour les déchets radioactifs français à 500 mètres sous terre, à la limite de la Meuse et de la Haute-Marne. La faisabilité de ce type de stockage pour…
mar 22 Nov 2016
Le gouvernement iranien qui construit actuellement en collaboration avec la Russie les 2e et 3e réacteurs de la centrale nucléaire de Bouchehr, a annoncé samedi avoir débloqué neuf milliards d’euros pour la réalisation des travaux. Ces deux nouveaux réacteurs d'une…
mar 26 Avr 2016
Alors que la filière nucléaire française se réorganise, le groupe EDF vient d’acquérir  l'activité et les installations de traitement des déchets radioactifs du groupe suédois Studsvik. La vente, estimée à 39 millions d’euros environ, va notamment permettre de renforcer la…
ven 22 Mar 2013
Dans le cadre d’un programme de modernisation de ses centrales nucléaires, l’Ukraine recevra 600 millions d’euros pour assurer la sécurité de son parc nucléaire. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) va octroyer un prêt de 300 millions…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *