Avec le froid, la consommation d’électricité grimpe

Avec le froid, la consommation d’électricité grimpe

consommation-electricite-energie-francais-hiver-froid

En plein cœur de l’hiver 2024, la France fait face à un pic de consommation électrique atteignant 83.5 GW. Bien que loin du record de 2012, cette hausse témoigne de l’adaptabilité et de l’efficacité du réseau électrique national.

 

 

 

 

Consommation d’électricité : le pic de l’hiver a été atteint !

Comme indiqué par RTE, la France a enregistré un pic de consommation de 83.5 GW le mercredi 10 janvier 2024 à 19 h. C’est pour l’instant le plus gros pic de cet hiver. Cependant, c’est une performance loin du record historique de 2012, avec une pointe montée à 102,98 GW le 8 février à 19 h 00. Ce pic, prévu grâce à des prévisions météorologiques précises, montre l’efficacité de la gestion proactive du réseau électrique français. En effet, chaque baisse de 1°C se traduit par une demande supplémentaire de 2,4 GW, l’équivalent de la consommation de Paris !

Face à cette hausse, la France a su montrer sa résilience. Arnaud Mazingue, directeur de l’exploitation de RTE, rassure sur la capacité du système électrique à faire face à cette forte demande, sur le plateau de BFM Business le 8 février 2024. La France exporte désormais elle-même de l’électricité, avec un record d’exportation de 20,3 GW début janvier 2024. Cette performance s’explique par une production éolienne abondante et une meilleure disponibilité du nucléaire.

Le nucléaire responsable des deux tiers de l’autonomie énergique

La France a couvert ses besoins en électricité grâce à des sources décarbonées, notamment l’éolien, l’hydraulique, le solaire et le nucléaire. Ces “conditions favorables” ont permis une autonomie énergétique remarquable, surtout pendant les pics de consommation. Clément Bouilloux d’EnAppSys souligne que le nucléaire est responsable des deux tiers de cette performance, tandis que l’hydraulique contribue au dernier tiers.

L’anticipation de RTE de cette hausse de consommation et la réactivité des acteurs de l’industrie énergétique ont été très importantes. La remise en service de la centrale à charbon de Saint-Avold en est un exemple. Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, affirme que la France, grâce à un parc électrique en meilleur état, est devenue leader de l’exportation d’électricité en Europe.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 8 Jan 2024
La France s'engage dans une ambitieuse expansion de son parc nucléaire. Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, confirme que les six nouveaux réacteurs EPR ne sont qu'un début. Huit autres sont prévus ! Réacteurs EPR : Pannier-Runacher plus ambitieuse…
mar 19 Déc 2023
Vous avez prévu d'entamer des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Prenez garde à la réforme de MaPrimeRénov'. Les critères d'éligibilité se durcissent à partir du 1ᵉʳ janvier 2024. Certains types de travaux seront désormais exclus de ce…
jeu 23 Nov 2023
La France se lance dans une ambitieuse transformation de l'énergie. Avec un plan dévoilé le 22 novembre 2023, le gouvernement vise une indépendance totale des énergies fossiles d'ici 2050.   La grande évasion des énergies fossiles Le gouvernement français a…
ven 10 Fév 2023
La consommation de gaz a donc baissé en 2022. D’après GRTgaz, le gestionnaire du réseau de transport de gaz, (qui travaille également avec l’opérateur privé Térega sur une partie du territoire), la baisse atteint 6,2 % sur l’ensemble de l’année.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.