France : hausse de 10 % du prix de l’électricité au 1er août, l’opposition s’étrangle - L'EnerGeek

France : hausse de 10 % du prix de l’électricité au 1er août, l’opposition s’étrangle

france-hausse-10-prix-electricite-1er-aout-opposition-etrangle

Le gouvernement français a annoncé, ce 18 juillet 2023, une hausse des prix de l’électricité de 10 % à compter du 1er août 2023, prélude probable à une sortie du bouclier tarifaire. Entre le timing (au dernier moment et au cœur de l’été), le choix tarifaire (une hausse générale, plutôt qu’une hausse ciblée sur les ménages les plus riches), la mesure a provoqué une levée de boucliers de toute l’opposition.

Le gouvernement annonce une hausse du tarif réglementé de l’électricité de 10 % au 1er août

Le gouvernement a réussi, une nouvelle fois, à liguer toutes les oppositions contre lui, ce 18 juillet 2023 : l’annonce d’une hausse du tarif réglementé de l’électricité de 10 % au 1er août 2023 a été unanimement décriée, que ce soit à gauche ou à droite.

Pour rappel, suite à l’explosion des prix de l’électricité sur le marché européen à partir de la fin 2021 (conséquence directe de sa quasi-indexation sur les prix du gaz fossile) – alors même que les coûts de production, en France, restaient globalement stables –, le gouvernement français a décidé de mettre en place un « bouclier tarifaire », gelant de fait le tarif réglementé de l’électricité (TRVE).

Pour limiter le coût de la mesure pour les finances publiques, l’exécutif a toutefois procédé à des hausses de ce tarif réglementé, de 4 % en février 2022, puis de 15 % en février 2023. Les deux hausses, annoncées en amont et clairement justifiées, avaient été globalement plutôt bien acceptées politiquement.

Cette nouvelle hausse de 10 % porte le total à 31 % d’augmentation depuis 2021. Elle concerne les clients « raccordés à un compteur d’une puissance jusqu’à 36 kilovoltampères » (ménages, artisans, petits commerces et artisans). Son coût sera de 160 euros annuels en moyenne pour les 23 millions de foyers concernés. Cette annonce amorce la fin du bouclier tarifaire, annoncée pour fin 2024.

« Scandaleux », « honteux », « anormal », « débâcle » : les oppositions vent debout contre la mesure

Les oppositions se sont donc mobilisées pour critiquer la mesure, et en particulier son timing, à moins de deux semaines de sa mise en application, en plein été, période de vacances où la mobilisation sociale est historiquement faible.

« C’est scandaleux, c’est honteux (…) C’est les ménages, les classes populaires et les classes moyennes qui vont payer », a ainsi lancé le patron du Parti communiste Fabien Roussel. La cheffe du groupe LFI à l’Assemblée, Mathilde Panot, a fustigé sur Twitter « un gouvernement aussi inutile contre l’inflation que contre le changement climatique », rejoint par le Premier secrétaire du PS Olivier Faure, qui invite à « ne jamais prendre au sérieux les engagements de ce gouvernement ».

Même son de cloche à droite, où le chef du groupe LR à l’Assemblée, Olivier Marleix, estime qu’il est « tout à fait anormal que le gouvernement annonce une hausse aujourd’hui alors que rien dans nos coûts de production ne le justifie ». La chef du RN, Marine Le Pen, critique quant à elle « plus de 25% de hausse du prix de l’électricité en six mois pour éponger la débâcle de la politique d’Emmanuel Macron et d’un marché européen qui spolie les Français ».

D’autres options étaient sur la table pour réduire le coût du bouclier dans la dépense publique : depuis les plus extrêmes et coûteux politiquement (sortie du marché européen de l’électricité ou, a minima, fin de l’Arenh) jusqu’aux plus simples et acceptables (sortie du bouclier pour les ménages les plus aisés, hausse progressive du TRVE en fonction du niveau de revenu, hausse homogène mais avec des dispositifs d’aide pour les ménages les moins aisés).

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 24 Jan 2024
Ford, avec sa Mustang V8, et Dodge, avec son Charger électrique, incarnent une stratégie de l'électrique totalement différente.   Ford ne veut pas lâcher son moteur V8 Jim Farley, PDG de Ford, ne cache pas sa fierté pour la Mustang…
jeu 16 Nov 2023
La Twingo, icône des citadines, prend un virage électrique avec "Legend". À 20 000 euros, Renault relance son classique avec une ambition écologique et accessible.   Twingo : disponible pour 20 000 euros ! La Twingo se réinvente. Après trente…
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…
jeu 9 Nov 2023
Le gaz naturel est central dans la consommation énergétique de la France. Mais la demande pour cette énergie fossile connaît aujourd'hui une transformation profonde. Les dernières données de GRTgaz, le gestionnaire du réseau de transport de gaz en France, mettent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.