Les conducteurs de VE recourent aux points de recharge publics

Les automobilistes convertis à l’électrique recourent aux points de recharge publics

Les automobilistes convertis à l’électrique recourent aux points de recharge publics

Le marché de la voiture électrique est en plein boom. Les ventes mondiales en 2021 se sont portées à 5,6 M d’unités, dépassant de plus de 2 M le record de l’année précédente. La question du mode de recharge devient par conséquent de plus en plus centrale. En France les conducteurs recourent aux points de recharge accessibles au public en voirie ou sur les parkings pour recharger leur véhicule. Une belle opportunité s’ouvre pour les entreprises du secteur, qui ont la responsabilité de construire un maillage territorial complet rapidement pour répondre à la demande. 

9 conducteurs sur 10 utilisent le réseau de recharge accessible au public

L’AFIREV (Association Française pour l’Itinérance de la Recharge des Véhicules) vient de publier son second rapport sur la qualité de la recharge. En 2021, l’association estime que 86 % des conducteurs de véhicules électriques ont utilisé une borne de recharge accessible au public. L’enquête sur la satisfaction des utilisateurs révèle ainsi que les néo-convertis à l’électrique se disent significativement plus satisfaits (86 %) que les conducteurs plus anciens (71 %). Ils sont en effet moins souvent confrontés à des pannes, qui se réduisent d’année en année. Le nombre de points de recharge indisponibles plus de 7 jours consécutifs a été réduit de 30 % entre 2020 et 2021, d’après la même enquête. 

Le développement du réseau, un enjeu présidentiel ?

Pour l’AVERE, association encourageant le passage à l’électromobilité, l’accessibilité des points de recharge publics est le nerf de la guerre. L’association veut faire de la simplicité de régénération des batteries un enjeu de la présidentielle. Elle vient de publier une note de propositions à destination des candidats, qui suggère notamment de faire de « l’accès à la recharge publique pour tous » une priorité. L’association entend cette accessibilité de manière très large. Il s’agit d’assurer un maillage du territoire avec le développement des infrastructures de recharge, mais aussi de garantir la qualité du réseau et la maîtrise des coûts pour le consommateur final. 

Les efforts dans le sens d’une meilleure accessibilité sont déjà sensibles. L’année 2021 a connu une augmentation de 64 % du nombre de points de recharge sur le territoire. Une dynamique dont se félicite l’AVERE qui veut y voir la conséquence d’une « forte mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’écosystème, y compris les pouvoirs publics ». 

Une alliance QPark-IZIVIA pour garder le rythme de croissance

Tout l’enjeu sera donc de conserver l’allure en 2022. Une augmentation régulière du nombre de points de recharge nécessite de mettre en commun des moyens. IZIVIA, la filiale d’EDF spécialisée dans le domaine, vient d’annoncer un partenariat avec le gestionnaire de parkings Q-Park. Dans le viseur de l’alliance, les objectifs sont ambitieux. Le déploiement de 4000 nouvelles bornes de recharge tout public au cœur de 70 villes françaises devrait permettre de constituer l’un des plus grands réseaux hexagonaux d’ici 2024. 

Dans un communiqué de presse du 15 février, la filiale d’EDF s’est félicitée de cet engagement commun pour « la mobilité électrique décarbonée au cœur des villes » qui conforte le rôle leader d’IZIVIA dans l’exploitation des bornes de recharge ouvertes au public. IZIVIA pèse actuellement 26% du marché. 

Rude bataille pour la conquête d’un marché en pleine croissance

L’explosion de la demande a évidemment attiré les poids lourds du secteur de l’énergie. Aux côtés d’EDF-IVIZA, Engie, Shell, Total Energies, Schneider Electric, SPIE, Bouygues ou Vinci se positionnent. La dynamique entraîne également l’émergence à vive allure de PME comme Freshmile. L’entreprise a en effet décroché un beau contrat au nez des géants du secteur en étant choisie par les édiles strasbourgeois pour l’installation de 1000 bornes dans la capitale alsacienne. 

Tout cet écosystème est porté par les perspectives de développement du marché à l’échelle européenne. Estimé à 600 M€ aujourd’hui, celui-ci devrait atteindre les 7 milliards en 2030 d’après le cabinet de conseil EY-Parthenon. 

L’offre de bornes électriques va donc exploser dans les prochaines années. L’AFIREV adresse cependant une alerte aux entreprises du secteur. Pour transformer l’essai et convaincre durablement les automobilistes, le prochain enjeu majeur sera celui de la qualité du service rendu par les bornes. En 2021, malgré les efforts, 3 utilisateurs sur 10 ont été confrontés à une borne hors service. C’est certes moins qu’en 2020, mais il reste à charge des opérateurs de poursuivre parallèlement hausse de la quantité et de la qualité des points de recharge. 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 11 Juin 2019
Lundi 3 juin 2019, Elisabeth Borne, la ministre des Transports, a présenté devant l'Assemblée nationale le projet de loi mobilités. La future loi d'orientation doit promouvoir les alternatives à la voiture à essence. En effet, elle prépare l'interdiction totale de…
lun 21 Sep 2015
Composé à 95% d'énergies décarbonées, le système électrique français dispose de multiples ressources, renouvelables, nucléaire et fossiles, qu'il est en en partie possible de moduler en fonction des besoins et des événements climatiques. Le dernier rapport mensuel du gestionnaire de réseau…
mer 28 Juil 2021
D'après un récent rapport de l'ADEME, un quart des ménages français sont désormais équipés d'un climatiseur. Mais la climatisation fait grimper la facture énergétique générale. Elle augmente aussi l'empreinte carbone de l'Hexagone. Dans les années à venir, l'ADEME estime que…
mar 23 Sep 2014
Plus de 5.600 milliards de mégots (soit près de 800.000 tonnes) sont rejetés par les fumeurs du monde entier chaque année. A l'intérêt environnemental évident que représente leur recyclage, des scientifiques de Corée du Sud viennent de rajouter un intérêt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.