Electricité et gaz : attention à cette entourloupe qui fait bondir les factures de régularisation

Electricité et gaz : attention à cette entourloupe qui fait bondir les factures de régularisation

Electricite Et Gaz Attention A Cette Entourloupe Qui Fait Bondir Les Factures De Regularisation

Souscrire à un contrat de gaz ou d’électricité avec des mensualités attractives peut sembler une bonne affaire. Cependant, une pratique courante de certains fournisseurs consiste à sous-évaluer la consommation annuelle pour proposer des offres séduisantes, entraînant des factures de régularisation exorbitantes.

Une sous-évaluation délibérée

Pour attirer les clients, certains fournisseurs, tels que Eni, Ohm Énergie et Engie, sous-évaluent délibérément la consommation annuelle des ménages. Cette estimation incorrecte permet de proposer des mensualités très basses. Cependant, lorsque la facture de régularisation annuelle arrive, les clients se retrouvent avec des montants à payer qui peuvent dépasser 1 000 €.

Des clients vulnérables particulièrement touchés

Le Médiateur de l’énergie rapporte que cette pratique affecte souvent les clients les plus vulnérables, disposant de faibles revenus. Par exemple, un contrat souscrit avec Eni pour une maison de 90 m² chauffée à l’électricité a conduit à une facture de régularisation de 1 500 €, alors que les mensualités initiales étaient fixées à 58 € par mois, bien en dessous de ce qui aurait été nécessaire.

Comment éviter les pièges

Pour éviter de telles surprises, il est recommandé de vérifier soi-même les estimations de consommation. Caroline Keller, cheffe du service information et communication du Médiateur de l’énergie, suggère de multiplier le prix au kWh indiqué dans l’offre par la consommation annuelle estimée et d’ajouter le prix de l’abonnement. Diviser ce total par 12 permet de vérifier si les mensualités proposées sont réalistes.

Opter pour la facturation réelle

Une autre solution consiste à opter pour la facturation basée sur la consommation réelle, particulièrement simple pour les utilisateurs de compteurs communicants comme Linky ou Gaspar. Cette méthode permet de payer exactement ce qui est consommé, sans mauvaise surprise en fin d’année.

Face à ces pratiques de sous-évaluation des consommations par certains fournisseurs d’énergie, il est essentiel pour les consommateurs de rester vigilants et de vérifier les offres avec attention. Opter pour la facturation réelle peut être une solution efficace pour éviter les factures de régularisation inattendues et parfois très élevées.

Rédigé par : Jean Baptiste Giraud

Avatar
ven 16 Avr 2021
Plébiscitée pour répondre aux objectifs climatiques de la France, l’exploitation du bois comme source de chaleur présenterait-elle un risque de déforestation ? Selon les données des organismes publics, la filière bois-énergie ne nuirait pas à la croissance des forêts, ni…
jeu 28 Mar 2024
La facture d'EDF pour la construction des six nouveaux réacteurs EPR prévus d'ici à 2035 est déjà de 30 % supérieure à son budget initial. Pour financer la relance nucléaire, le gouvernement envisage d'utiliser une partie de l'épargne des Français…
ven 27 Jan 2023
Belib, le service de recharge de voitures électriques à Paris, change brutalement ses tarifs, alors que la nouvelle grille venait d’entre en vigueur début janvier 2023. C’est la pression des clients qui a fait céder TotalEnergies, qui opère le service.…
lun 16 Nov 2020
Encouragé par les nouvelles réglementations environnementales, le secteur de la construction opère une transition progressive vers des procédés plus durables, et donc moins dépendants des énergies fossiles. En France comme en Europe, l’heure est désormais au bâtiment bas carbone. Comme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.