La CRE lance une procédure contre un fournisseur alternatif, accusé de tricher avec l’Arenh - L'EnerGeek

La CRE lance une procédure contre un fournisseur alternatif, accusé de tricher avec l’Arenh

cre lance procedure contre fournisseur alternatif accuse tricher avec arenh - L'Energeek

Ce 9 septembre 2022, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a lancé une procédure contre un fournisseur alternatif d’électricité, non nommé (mais il s’agirait, selon Le Parisien, d’Ohm Energie), soupçonné d’avoir revendu sur les marchés de l’électricité nucléaire achetée à bas prix à EDF grâce à l’Arenh.

La CRE enquête sur une fournisseur alternatif, Ohm Energie probablement, qui aurait revendu l’électricité de l’Arenh sur les marchés

Fin août 2022, en pleine flambée des prix de l’électricité, la CRE avait appelé les fournisseurs alternatifs « à adopter un comportement responsable », tout en indiquant qu’elle allait accentuer sa surveillance, consciente que cette hausse pouvait attiser la convoitise et pousser à ne pas respecter les règles.

Ce 9 septembre 2022, Le Parisien a indiqué que la CRE s’apprêtait à épingler un de ces fournisseurs alternatifs, qui aurait revendu sur les marchés de gros (donc très cher) de l’électricité nucléaire acheté à bas prix à EDF, grâce au mécanisme de l’Arenh, dont le volume a été augmenté en début d’année, justement pour limiter la hausse des tarifs de l’électricité des clients.

Selon le journal, le fournisseur visé serait Ohm Energie. Le même jour, la CRE, désormais dirigée par l’ancienne ministre Emmanuelle Wargon, a effectivement indiqué qu’une procédure avait été lancée contre un fournisseur alternatif, « pour abus d’Arenh », mais sans nommer la société incriminée.

Cette revente sur les marchés d’une électricité obtenue pour maintenir les tarifs soutenables serait une fraude grave, et un manque manifeste d’éthique et de solidarité, surtout dans un contexte de risques de pénurie cet hiver.

Pour se défendre, Ohm atteint des sommets de mauvaises fois et de rhétoriques trompeuses

Fort logiquement, Ohm Energie s’est défendu, indiquant d’abord « n’avoir reçu aucune notification de la CRE concernant le lancement d’une procédure à son encontre », puis précisant, selon les mots de son président François Joubert, un ancien ingénieur d’EDF, n’avoir « jamais revendu le moindre kWh de l’Arenh sur les marchés ».

« Ses tarifs après augmentation restent inférieurs ou équivalents à ceux de ses concurrents et (…) elle compte les maintenir tout l’hiver sans augmentation supplémentaire. On essaie de faire porter le chapeau aux alternatifs, alors que les autorités ont une obligation de neutralité (…) La responsabilité de la crise n’est pas à chercher chez les alternatifs mais plus dans une indisponibilité catastrophique du nucléaire », a complété le dirigeant.

Une défense attendue, mais peu convaincante. Le fait qu’Ohm Energie maintienne des tarifs peu élevés ne l’exempte pas d’avoir revendu de l’électricité sur les marchés. Accuser les autorités de manquer de neutralité quand elles se contentent d’enquêter sur une pratique interdite dans le contexte actuel atteint des sommets de mauvaise foi.

Quant à rejeter la faute sur EDF, c’est, encore une fois, tenter de noyer le poisson en mettant sur le même plan les soucis d’un industriel qui ont provoqué en partie la crise actuelle (et qui en paye d’ailleurs un lourd tribut, notamment via la hausse du volume d’Arenh…) et de potentielle décisions illégales de profiteurs de crise.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 1 Mar 2016
Avec le développement des énergies renouvelables mais aussi de l’éco-mobilité, les batteries pour les réseaux électriques deviennent de plus en plus stratégiques, puisqu'elles répondent à l’intermittence des moyens de production. Engagé dans le stockage lithium-ion, EDF Energies Nouvelles et son directeur général,…
ven 20 Oct 2017
Dans un courrier dévoilé mercredi 18 octobre par l’association de collectivités Amorce, Nicolas Hulot fait état aux préfets de la volonté nouvelle du gouvernement de resserrer les fonds alloués aux territoires à énergie positive et de revenir le cas échéant…
lun 10 Fév 2014
Le géant du nucléaire Areva et le fabricant de matériel électrique Schneider Electric ont annoncé, jeudi 6 février, la signature d’un partenariat dans le but de fournir des solutions de stockage et de gestion d’énergie basée sur la production d’hydrogène…
mar 27 Fév 2018
Dans un communiqué publié lundi 26 février 2018, le gouvernement britannique a annoncé la présentation devant le parlement d’un nouveau projet de loi destiné à étendre le mécanisme de limitation des prix de l’énergie. Ce dispositif, déjà en vigueur pour…

COMMENTAIRES

  • Mais l’AREH a été faite pour tricher…. ou est le problème ?
    Il fallait faire croire que l’on suscitait uen concurence à EDF alors on a fait l’ARENH pour protéger EDF de la concurrence !
    En effet, pour quoi se casser la tête et investir pour produire de l’électricité si on peut se la procurer à bas coût pour la revendre plus cher ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.