Malgré l’opposition du Parlement, Emmanuelle Wargon nommée à la tête de la CRE - L'EnerGeek

Malgré l’opposition du Parlement, Emmanuelle Wargon nommée à la tête de la CRE

malgre opposition parlement emmanuelle wargon nommee tete cre - L'Energeek

Un décret paru ce mercredi 17 août 2022 acte la nomination, par le président Emmanuel Macron, de son ancienne ministre Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), malgré une opposition du Parlement, qui n’a pas atteint la majorité qualifiée nécessaire pour annuler la nomination.

La nomination d’Emmanuelle Wargon à la tête de la CRE officialisée

C’est peu dire que la nomination d’Emmanuelle Wargon à la tête de la CRE ne suscite pas l’enthousiasme. Le poste est pourtant fondamental en cette période de crise énergétique, puisque la CRE est l’autorité indépendante chargée de garantir le bon fonctionnement des marchés français de l’énergie “au bénéfice du consommateur”.

Son prédécesseur, le très indépendant Jean-François Carenco, qui n’hésitait pas à se montrer très critique avec certains acteurs du marché, a été pour sa part nommé ministre des Outre-Mers.

En juillet, Emmanuel Macron a proposé son ancienne ministre Emmanuelle Wargon, 51 ans, pour le remplacer. Largement battue aux législatives, Mme Wargon avait occupé, durant le quinquennat précédent, les postes de secrétaire d’État à l’Ecologie (2018-2020), puis de ministre du Logement (2020-2022).

Ce 17 août 2022, sa nomination pour un mandat de six ans non renouvelable a été officialisée par un décret, publié la veille : “Par décret du Président de la République en date du 16 août 2022, Mme Emmanuelle Wargon est nommée présidente de la Commission de régulation de l’énergie”, indique le texte, paru au Journal Officiel.

 

Une salve de critiques contre l’ancienne ministre des gouvernements Philippe et Castex

Invité à se prononcer sur ce choix, le Parlement l’avait rejeté début août, mais sans atteindre la majorité qualifiée des deux-tiers nécessaire pour s’opposer à une nomination du Président de la République. Emmanuelle Wargon avait ainsi recueilli 43 voix et 48 contre parmi les représentants de l’Assemblée nationale et du Sénat participant au vote.

Critiquée durant son audition préalable à ce vote pour ses liens très forts avec le parti présidentielle, problématiques pour une autorité indépendante, Emmanuelle Wargon avait indiqué : “Cette nomination m’honore et me conduit à tourner la page de la politique. Conformément à l’engagement pris pendant les auditions parlementaires, j’exercerai mon mandat en toute indépendance, au service des Français”.

Le publication du décret actant cette nomination a provoqué une franche hostilité dans l’opposition parlementaire, qui critique le « recasage » d’une ministre battue à des élections, choisie pour sa proximité avec le pouvoir, et non ses compétences.

Mickael Delauné, de la Nupes, a ainsi commenté : « Voilà la Macronie, leur clan n’a même pas besoin de traverser la rue, un petit décret suffit et hop vous êtes recasés », quand Thierry Mariani (RN) indiquait : « les parlementaires s’étaient opposés à la nomination d’Emmanuelle Waron. Mais Macron la nomme néanmoins à la Présidence de la CRE, chargée de réguler le marché de l’énergie. Le message est clair : le parlement il s’en moque ».

L’expert énergétique pro-nucléaire Fabien Bouglé a déploré pour sa part la nomination d’une « antinucléaire notoire » à la tête du « régulateur “indépendant” de l’énergie malgré l’opposition d’une majorité de parlementaires ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 25 Mar 2013
Dans un communiqué publié mercredi 20 mars, la Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé sa participation financière au développement de sept projets sur le réseau de transport électrique français à haute et très haute tension. L’engagement de la BEI auprès…
mer 1 Mai 2019
La hausse des tarifs réglementés de l’électricité doit permettre aux énergéticiens de couvrir leurs investissements. En effet, avec la transition énergétique, d'importantes dépenses restent à effectuer, tant pour les énergies renouvelables, que pour le stockage de l'électricité. Cependant, en pleine…
mar 26 Mar 2019
Depuis le 25 mars 2019, le nouveau chèque énergie commence à être envoyé aux ménages les plus modestes. Une mesure du gouvernement qui intervient au moment où le prix de l’électricité devrait augmenter de 5,9 %. Les recommandations de la…
jeu 3 Août 2017
Aujourd'hui, la Californie se positionne clairement dans sa lutte contre le changement climatique. La ville de Los Angeles n'échappe pas à la règle et confirme son engagement en faveur des technologies propres et respectueuses de l’environnement. Le conseil d’administration en…

COMMENTAIRES

  • ” j’exercerai mon mandat en toute indépendance, au service des Français”.

    Ils devraient vraiment se lancer dans des carrières d’acteurs ces politiciens…. ou de comiques.

    A mourir de rire !!!

    Répondre
  • Difficile de dire qui est le plus lamentable dans cette affaire :celle qui accepte sans vergogne un poste clef ou celui qui la nomme .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.