Véhicule électrique : l’Europe va acter l’interdiction de la vente voitures thermiques en 2035 - L'EnerGeek

Véhicule électrique : l’Europe va acter l’interdiction de la vente voitures thermiques en 2035

vehicule electrique europe interdiction ventes voitures thermiques 2035 - L'Energeek

Le Parlement européen va adopter cette semaine son nouveau « paquet climat », qui devrait contenir l’interdiction de la vente des véhicules thermiques en 2035. Ce lundi 6 juin 2022, l’économiste Flavien Neuvy a rappelé qu’un tel objectif induisait un enjeu technologique et économique majeur, pour ne pas dépendre de la Chine, en particulier pour les batteries.

Le Parlement européen va interdire la vente de véhicules thermiques à partir de 2035

Cette semaine, le Parlement européen va examiner, et selon toute logique, adopter le nouveau « paquet climat » de l’Union européenne. Cet ensemble législatif devrait notamment acter la fin de la vente des véhicules thermiques en Europe à horizon 2035.

Ce lundi 6 juin 2022, l’économiste Flavien Neuvy a évoqué les enjeux de cette mesure, au micro de France Info. Il rappelle notamment les problématiques environnementales liées à la voiture électrique, et les raisons qui font que, d’un point écologique, elle n’est pas une solution parfaite (impact de l’extraction de minerais et terres rares, production de CO2 durant sa construction, nécessité de disposer d’une électricité décarbonée pour qu’elle soit vraiment « verte »).

Il oublie toutefois de rappeler les ravages climatiques, environnementaux et sanitaires des véhicules thermiques : l’électricité étant globalement en voie de décarbonation dans l’Union européenne, les gains climatiques d’une telle mesure sont indéniables, et pointer la qualité de l’air des villes comme seul « avantage incomparable » de l’électrique est à la limite de la désinformation.

Sur les voiture électrique, « être plus compétitif que la Chine, c’est un défi gigantesque qui n’est pas gagné d’avance »

L’économiste pointe également la problématique des tarifs des voitures électriques, et les craintes devant les hausses des marchés du cobalt, du nickel ou du lithium, composants-clés de leurs batteries. Les constructeurs ne lui semblent plus un obstacle : ils « ont déjà commencé car ils ont compris que la voie qui était prise était l’électrification des marchés. Ils vont y arriver », pointe Flavien Neuvy.

Mais la grande problématique, au final, est bien la révolution industrielle et technologique qu’impose cette mutation vers l’électrique si l’Union européenne ne veut pas rester dépendante de la Chine, qui fabrique aujourd’hui 77 % des batteries de véhicules électriques du monde, et dispose les 3/4 de projets d’usines dédiées à horizon 2030.

« L’enjeu pour l’Europe est de pouvoir faire de cette transition vers l’électrique une opportunité de développement économique. Être plus compétitif que la Chine, c’est un défi gigantesque qui n’est pas gagné d’avance », synthétise-t-il.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 4 Déc 2023
Les questions d'énergie et de mobilité durable étant au cœur des préoccupations, la compagnie ferroviaire française Le Train se prépare à révolutionner le transport ferroviaire dans le Grand Ouest. Avec une approche axée sur l'innovation et le développement régional, Le…
mer 14 Fév 2024
La France célèbre l'atteinte en mai 2023 de son objectif de 100 000 points de charge pour véhicules électriques. Mais derrière cette expansion rapide, la fiabilité des bornes est en baisse.       Hausse importante des points de recharge…
mer 18 Oct 2023
Le 1er juillet 2024 marquera un tournant dans la tarification du gaz en France. Une augmentation du tarif de distribution est prévue, et elle aura des répercussions sur la facture des consommateurs. Et ce quel que soit l’usage que ces…
L'augmentation des prix de l'électricité en février 2024 a secoué les budgets de nombreux Français. Selon une enquête de Rothelec, plus de la moitié des ménages prévoient de réduire encore davantage leur consommation et se tournent de plus en plus…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.