Union Européenne : les ministres de l'Economie face à la flambée des prix de l'énergie - L'EnerGeek

Union Européenne : les ministres de l’Economie face à la flambée des prix de l’énergie

union europeenne ministres economie flambee prix energie - L'Energeek

L’augmentation des prix de l’énergie, en particulier du gaz naturel, est au cœur de la réunion des ministres de l’Economie de l’Union Européenne, ces 4 et 5 octobre 2021, à Luxembourg. Face à cette situation, l’Espagne propose notamment créer une réserve européenne de gaz. De son coté, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie français, appelle à réformer un marché de l’électricité « aberrant ».

Quelle réponse européenne à la hausse des prix de l’énergie ?

Les prix de l’énergie, carburants, gaz, électricité, ont fortement augmenté ces dernières semaines dans le monde. L’Union Européenne est particulièrement touchée, en particulier sur le front du gaz naturel, où les capacités de stockage européennes sont faibles, et où la Norvège et la Russie ont refusé d’augmenter leurs livraisons, malgré la reprise économique.

Cette problématique occupe largement la réunion des ministres de l’Economie de l’Union Européenne (en Eurogroupe puis en Ecofin), qui se tient, ces 4 et 5 octobre 2021, à Luxembourg, en préparation du prochain Conseil Européen des 21 et 22 octobre.

Ce 30 septembre 2021, le ministre de l’Economie français, Bruno Le Maire, a tiré le signal d’alarme dans un courrier à la Commission Européenne. Il y demandait notamment « que les pays de l’UE coordonnent leurs réponses, comme en 2005 et 2008 face à la forte hausse des prix du pétrole », après que plusieurs Etats aient pris des mesures nationales. La France a ainsi gelé le prix du gaz naturel, pour qu’il ne dépasse pas, de tout l’hiver 2021-2022, le tarif d’octobre 2021.

Bruno Le Maire invite par ailleurs les Vingt-Sept à diversifier leurs sources d’approvisionnement en gaz naturel. L’Espagne est également montée au créneau, par la voix de son premier ministre, Pedro Sánchez, en proposant de créer une réserve stratégique européenne de gaz naturel : « Si l’achat groupé de vaccins fonctionne, pourquoi n’augmentons-nous pas notre pouvoir de négociation via un achat groupé […] de gaz? », a ainsi demandé le premier ministre espagnol.

La France veut rénover le marché unique de l’électricité et soutenir davantage le nucléaire

La lettre de Bruno Le Maire remet également en cause le marché européen unique de l’électricité, dont il juge le fonctionnement « aberrant ». En effet, la hausse des prix du gaz entraîne avec elle celle des prix de l’électricité, y compris en France, où le gaz est pourtant très minoritaire dans la production électrique, assurée à plus de 70% par des centrales nucléaires : « Nous n’avons pas fait tout ça pour dépendre du bon vouloir de Vladimir Poutine », pointe ainsi Bruno Le Maire.

« Le gaz ne représente que 20% de la consommation d’énergie et surdétermine pourtant toute la facture d’énergie. Il faut éviter cette volatilité extrême qui pose des problèmes politiques très clairs », précise encore le ministre de l’Economie. La France milite ainsi pour des contrats à plus long terme, voire des tarifs plus réglementés. L’Espagne propose de prendre davantage en cause le mix national pour fixer le prix de l’électricité.

L’Allemagne ou les Pays-Bas sont, comme souvent, plus frileux à l’idée de réguler le marché de l’électricité. Cette question est d’autant plus brûlante que la transition énergétique, l’urgence climatique et le Green Deal de l’Union Européenne devraient entraîner une hausse du coût de l’énergie carbonée.

Dans ce contexte, certains Etats de l’Est de l’Europe voudraient profiter de cette flambée des prix pour assouplir les réglementations en défaveur des énergies fossiles. La France y voit au contraire une raison supplémentaire de soutenir l’énergie nucléaire. Son « inclusion rapide dans la taxonomie européenne et les règles relatives aux aides d’Etat est absolument nécessaire », a répété une nouvelle fois Bruno Le Maire.

La Commission Européenne devrait publier cette semaine une « boite à outils » de mesures à disposition des Etats membres pour faire face à cette hausse des prix de l’énergie.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 5 Juil 2019
La filiale italienne d’EDF a décidé de renoncer à ses activités dans le gaz et le pétrole. En effet, jeudi 4 juillet 2019, Edison Exploration and Production a été cédé pour près d’un milliard de dollars. Grâce à cette opération,…
jeu 16 Mar 2017
Le groupe énergétique français a finalisé cette semaine la cession à l'Etat polonais de sa centrale thermique de Polaniec dans le cadre d'un accord signé le 23 décembre 2016 avec le groupe public Enea. Cette opération, réalisée pour un montant de…
Présentées le 30 novembre dernier, les propositions législatives contenues dans le "paquet hiver" de la Commission européenne doivent constituer le socle de sa politique énergétique et climatique pour les années 2020-2030. Si les ENR et l'efficacité énergétique figurent bien dans les nouvelles orientations européennes, ONG…
ven 8 Juil 2016
Si les particules fines sont naturellement présentes dans l’environnement, leur présence a fortement augmenté dans l’atmosphère au cours des siècles, en lien avec l’intensification des activités humaines. Dans certains cas responsables du réchauffement climatique, ces composés solides émis par combustion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.