Budget de l'ADEME : 100 millions de plus en 2019

Budget de l’ADEME : 100 millions de plus en 2019

budget ademe mobilite habitat

Le budget de l’ADEME pour l’année 2019 a été annoncé dans le détail. Bonne nouvelle : avec 100 millions d’euros de plus, ce budget est revu à la hausse. Il doit servir à financer plusieurs projets énergétiques en faveur des énergies renouvelables. Tout un volet du budget est aussi dédié à un vaste plan de rénovation de l’habitat.

L’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME) aura les moyens de ses ambitions en 2019. L’agence bénéficiera effectivement d’un budget en augmentation par rapport à 2018. Avec une hausse de 100 millions d’euros, elle porte donc le budget total de l’ADEME à 761 millions d’euros. Cette revalorisation de l’enveloppe budgétaire coïncide avec la volonté du gouvernement français d’avancer sur plusieurs sujets énergétiques. En effet, avec Arnaud Leroy, l’ADEME doit servir d’outil de pilotage à la transition énergétique.

+ 55% pour le Fonds Chaleur de l’ADEME

Cette augmentation budgétaire de l’ADEME est largement portée par la revalorisation de l’enveloppe allouée au fonds chaleur. Cette ligne de budget augmente à elle seule de 55% en 2019. Le Fonds Chaleur disposera donc de 307 millions d’euros pour financer ses différents projets. L’accent est mis en priorité sur le développement des installations de chaleur renouvelable. Grâce à ce budget revu à la hausse, l’ADEME devrait multiplier les initiatives en faveur de la géothermie, de la biomasse et des installations de solaire thermique.

Le Fonds Chaleur a été mis en place en 2009. Son objectif est d’accompagner les projets liés à l’habitat et aux entreprises afin de développer les solutions renouvelables pour tout ce qui touche au chauffage et à la climatisation. Au fil des années, il est devenu l’un des projets phares de l’ADEME. En effet, le chauffage et la climatisation font partie des principaux responsables des émissions de CO2 en France. Le Fonds Chaleur est donc devenu un levier crucial au cœur de la stratégie pour la transition énergétique.

Cette augmentation correspond d’ailleurs à ce qui avait été annoncé, en novembre dernier, dans le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Avec la nouvelle PPE , le budget du Fonds Chaleur pourrait même grimper à 350 millions en 2020.

Budget stable pour le Plan Rénovation

Avec 34 millions, le budget du Plan Rénovation reste stable en 2019. Il représente le troisième poste de dépenses de l’ADEME, et il servira notamment à financer le programme Bâtiment Durable. Ce dernier a pour objectif de soutenir la rénovation énergétique des bâtiments sur l’ensemble du territoire pour réduire leur consommation énergétique.

L’Agence le reconnaît elle-même : “Le programme est chargé. D’ici à 2050, en France, quelque six millions de logements neufs sont à construire selon des normes extrêmement sévères ; plus de dix millions doivent être réhabilités.” Le budget du Plan Rénovation servira entre autres à financer le programme “FAIRE”. Cette campagne nationale vise à accompagner les particuliers qui souhaitent rénover leur habitat pour en améliorer l’isolation et changer leurs installations énergétiques.

50% d’augmentation pour le Fonds Air Mobilité

Le Fonds Air Mobilité est l’autre grand gagnant de l’augmentation budgétaire de l’ADEME. Même s’il ne s’agit pas de la plus grosse enveloppe de l’Agence, il connaît une revalorisation de 50% par rapport à 2018. Cette augmentation est pourtant à nuancer. Le Plan Hydrogène se retrouve en effet sous la tutelle du Fonds Air Mobilité. Il permet donc de porter ce budget global à 30 millions d’euros.
Ce nouveau budget revu à la hausse doit permettre de soutenir efficacement les différents projets de mobilité douce. L’ADEME compte lancer plusieurs appels à projet en 2019. Ils seront axés sur la mobilité dans les territoires, les services liés à la mobilité, et bien sûr le développement des mobilités alternatives. Le cœur de ce vaste chantier a notamment été élaboré à la Fabrique des Mobilités. Ce nouveau programme englobera les différents projets de l’ADEME pour faciliter leur mise en œuvre sur le terrain. Conçu comme une véritable boîte à outils, il servira de support technique pour accompagner le projet de loi d’orientation des mobilités.

En revanche, le Plan Hydrogène fait figure de parent pauvre dans ce nouveau budget. En juin dernier, la publication du Plan Hydrogène par Nicolas Hulot, alors ministre de la transition écologique, avait ouvert la voie à un plus grand soutien accordé à la filière française de l’hydrogène. Mais cet engagement ne s’est pas encore concrétisé dans le nouveau budget de l’ADEME.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 16 Mai 2013
Première mondiale à Toulouse. La municipalité de la ville rose annonce l’installation du premier lampadaire à concentration solaire. Doté de la technologie solaire à concentration à rendement accru et muni d’un dispositif de suivi automatique du soleil, ce lampadaire à…
ven 15 Déc 2017
Alors que le groupe américain s’apprête à licencier plusieurs milliers d’employés au niveau international dans le cadre d'un plan visant à réduire ses coûts structurels d'un milliard de dollars, les créations d’emplois promises lors du rachat de la branche énergie…
mar 31 Mar 2015
C'est en présence du Maire de la ville, Hélène Gente,  qu'EDF a procédé le 13 mars dernier à l'inauguration du nouvel atelier de son Service de Réparation Hydraulique (SRH) de Mallemort. Un atelier où sont réparées les roues et les pièces…
mer 31 Mai 2017
Déjà fortement exploitée, la filière hydroélectrique française n'est pourtant pas encore arrivée à saturation et présente toujours un potentiel de croissance important. Optimisation et modernisation des équipements existants ou réalisation de nouvelles installations (en petite hydroélectricité notamment), les projets de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.