Énergies renouvelables : l’éolien en mer connaitra un bond en 2025

Énergies renouvelables : l’éolien en mer connaitra un bond en 2025

eolien-en-mer-energie-renouvelable-contrat-historique

En plein essor de la transition énergétique, un investissement colossal de 4,5 milliards d’euros vient d’être officialisé pour le développement de l’éolien en mer.

Éolien en mer : un engagement massif pour l’avenir énergétique

L’accord signé par RTE, les Chantiers de l’Atlantique et Hitachi Energy soulève non seulement l’ambition, mais aussi la détermination de la France à se hisser parmi les leaders de l’énergie renouvelable en Europe. Ce contrat, d’une valeur de 4,5 milliards d’euros, vise la construction de trois plateformes électriques haute performance. Destinées aux futurs parcs éoliens offshore de Normandie et d’Oléron, ces infrastructures utiliseront le courant continu pour une efficacité accrue.

Les plateformes en question permettent le transport de l’électricité sur de très longues distances, optimisant ainsi la capture du vent en haute mer où il est le plus régulier et le plus fort. L’expertise des Chantiers de l’Atlantique, reconnue dans la construction de structures maritimes complexes, joue un rôle clé dans ce projet. Près de la moitié des retombées économiques de ce projet seront ressenties en France, renforçant l’industrie locale et l’économie européenne. Près de 70 % de la construction sera française.

Les objectifs du gouvernement sont encore lointains

Ce projet d’envergure a également reçu un appui fort du gouvernement, illustré par la présence de Bruno Le Maire lors de la signature du contrat. Le ministre de l’Économie a réitéré le soutien du gouvernement à l’éolien marin. C’est un secteur jugé très important pour atteindre les objectifs ambitieux de 18 GW d’énergie éolienne en mer d’ici à 2035 et de 45 GW en 2050. Ces objectifs démontrent une volonté claire de transition vers une économie moins dépendante des énergies fossiles.

Malgré l’optimisme, le secteur de l’éolien en mer fait face à des défis significatifs, notamment en termes de raccordement au réseau électrique et de procédures administratives. Cependant, les mesures prises par le gouvernement pour simplifier ces processus promettent d’accélérer le développement. En 2024, RTE allouera plus de 10% de son budget d’investissement, soit 258,3 millions d’euros, à la mise en place des raccordements des parcs éoliens en mer.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
HysetCo, la start-up française spécialisée dans les transports urbains à hydrogène, vient de franchir une étape décisive pour le développement de ses activités grâce à une levée de fonds de 200 millions d’euros, menée par Hy24, son principal actionnaire. Hy24…
mar 5 Déc 2023
Dans le paysage financier actuel, la prise de conscience écologique a redéfini les stratégies d'investissement. Les ETF (Exchange-Traded Funds) éco-responsables émergent comme une alternative aux investissements traditionnels. Mais quelle est la différence entre ces deux options ? Cet article explore…
jeu 29 Fév 2024
L'Alberta, leader canadien de l'énergie renouvelable, impose de nouvelles règles qui pourraient changer la donne. L'Alberta produit plus de 80% de la production totale de pétrole du Canada À l'aube d'une ère plus verte, l'Alberta décide de poser des garde-fous. La…
Mauvaise nouvelle pour les propriétaires de voitures électriques. Plusieurs sénateurs ont déposé un amendement visant à introduire, dès 2025, une taxe pour tous les véhicules dont le poids dépasse un certain seuil. Voitures électriques : un malus poids dès 2025…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.