Le pétrolier Shell confirme son intention d'investir en Argentine - L'EnerGeek

Le pétrolier Shell confirme son intention d’investir en Argentine

A la suite de l’accord passé entre le président argentin Macri et les compagnies pétrolières dans le but de relancer l’exploitation des hydrocarbures en Argentine, le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a confirmé, vendredi 24 février dernier, son intention d’investir 300 millions de dollars pour exploiter du pétrole et du gaz de schiste sur l’énorme gisement de Vaca Muerta au sud-est du pays. Cette zone au fort potentiel était jusqu’à présent très peu exploitée en raison d’un coût du travail trop élevé et de la chute des prix des hydrocarbures ces dernières années.

Situé en Patagonie, au sud de l’Argentine, le territoire de la « Vaca Muerta » (vache morte) est considéré pour beaucoup comme un trésor énergétique regorgeant de gaz de schiste et de pétrole. L’Argentine posséderait en effet la deuxième réserve de gaz au monde et la quatrième de pétrole avec plus de 27 milliards de barils de pétrole estimés dans cette seule région.

Lire aussi : Hydrocarbures : l’Argentine veut relancer l’exploitation d’un des plus vastes gisements du monde

Problème, malgré l’attribution de 19 concessions ces dernières années, seules deux sont actuellement exploitées en raison de la faible rentabilité des projets. La main d’oeuvre considérée comme trop chère en Argentine et la chute des prix du baril ne permettraient pas selon les compagnies concernées de valoriser l’investissement. Pour remédier à cette situation et relancer la production d’hydrocarbures dans son pays, le gouvernement du Président Macri a offert, dans un accord datant du mois de janvier, des subventions sur le prix du gaz afin d’encourager les compagnies à investir dans la « Vaca Muerta ».

Lire aussi : Le Mexique attribue aux enchères ses gisements de pétrole en eaux profondes

Dans ce contexte, le groupe Shell a annoncé son ambition de former prochainement un partenariat avec la compagnie publique locale (Yacimientos Petroliferos Fiscales) pour développer l’huile de schiste à Bajada de Añelo, un gisement d’une surface de 204 km2 contenant du gaz et de l’huile de schiste. Le responsable de Shell Argentina, Teófilo Lacroze, a même indiqué dans un communiqué avoir d’ores et déjà « obtenu d’excellents résultats dans l’exploration non-conventionnelle (schiste) » et demeurer « vivement intéressé par le marché local de pétrole et de gaz« .

Crédits photo : YPH

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
A l'occasion de la publication de son livre Mon journal du monde, le professeur à l'Université Paris Dauphine, Philippe Chalmin, spécialiste des matières premières, analyse le secteur de l'énergie pour le journal La Dépêche. Selon lui, alors que les énergies renouvelables ne…
mer 21 Sep 2016
A la tête de Total depuis presque deux ans, Patrick Pouyanné a livré récemment une interview au journal Jeune Afrique. Tout en revenant sur ses ambitions pour la rive sud de la Méditerranée, il affirme que son groupe reste « le leader du…
L’essentiel de la production d’électricité de Mayotte est assurée par deux centrales diesel. Néanmoins, le photovoltaïque s’est développé ces dernières années et fournit désormais 5% des besoins du département d’outre-mer. Le potentiel renouvelable est néanmoins insuffisant pour soutenir la forte…
mer 15 Oct 2014
Hervé Machenaud, directeur de la production et de l'ingénierie d'EDF et Vic Abate, le président de GE Power Generation Products ont visité le jeudi 9 octobre dernier le chantier du futur cycle combiné gaz de Bouchain, dans le Nord de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *