Panasonic et Tesla s'associent pour fabriquer des cellules solaires Panasonic et Tesla s'associent pour fabriquer des cellules solaires

Panasonic et Tesla s’associent pour fabriquer des cellules solaires

Solaire

Les groupes japonais Panasonic et américain Tesla ont annoncé le 27 décembre dernier un nouveau programme de collaboration destiné à fabriquer, au sein de l’unité de production de Buffalo, dans l’Etat de New York, des cellules et modules photovoltaïques. Ce partenariat, en projet depuis plusieurs mois, était conditionné au succès de l’opération de fusion réalisée entre Tesla et SolarCity.

Le constructeur de voitures électriques américain poursuit son intégration sur le marché de l’énergie solaire. Après s’être rapproché de SolarCity, Tesla se penche désormais sur la production des cellules solaires censées équiper ses panneaux. Le groupe a officialisé la semaine dernière un nouvel accord avec le japonais Panasonic concernant la production d’un gigawatt de cellules et modules solaires d’ici 2019. La production devrait débuter l’été prochain.

Lire aussi : Tesla et SolarCity alimente une île du Pacifique en énergie solaire

Selon les termes de ce partenariat, le groupe japonais financera les investissements nécessaires à Buffalo pour permettre une telle production (un montant estimé à plusieurs centaines de millions de dollars), tandis que Tesla sera contraint, à long terme, de se fournir sur place et d’acheter les produits de l’usine. Une obligation qui liait logiquement la tenue de cet accord au rapprochement effectué il y a plusieurs semaines entre Tesla et le groupe SolarCity. Autorisée au mois de novembre par les actionnaires, cette fusion aurait pu en cas d’échec faire échouer le projet de collaboration avec Panasonic, inquiet du peu de débouchés pour ses cellules et modules solaires.

Lire aussi : Les actionnaires valident le projet de fusion entre Tesla et SolarCity

Tesla, qui va utiliser ces composants photovoltaïques en combinaison avec ses dispositifs de stockage d’électricité, a promis dans ce cadre la création de 1.400 emplois à Buffalo. Les deux groupes travailleront également en collaboration pour « le développement de technologies avancées dans une autre usine de Solarcity, en Californie », précise Tesla dans un communiqué.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 11 Avr 2014
Les énergies marines renouvelables ne permettent pas encore de produire de l’électricité en France, mais elles y sont promises à un bel avenir. Les côtes françaises offrent un potentiel très intéressant pour l’éolien offshore et l’hydrolien, les deux filières les…
jeu 15 Sep 2016
Dans une interview accordée au site Energypost.eu, le directeur scientifique de l’EDF Lab, Jean-Paul Chabard, dresse un état des lieux de la recherche chez l’énergéticien français. En attendant la publication de la stratégie de l’Union européenne en novembre prochain, il…
jeu 2 Mar 2017
En l’espace d’une quinzaine d’années, l’Inde est devenu l’un des pays les plus pollués de la planète. Une pollution causée, entre autres, par des dépenses énergétiques importantes qui reposent dans une large partie sur l’industrie du charbon. Mais la pollution…
mar 17 Jan 2017
Selon le dernier bilan réalisé par le cabinet d'étude Bloomberg New Energy Finance (BNEF), les investissements dans les énergies renouvelables ont reculé de 18% dans le monde en 2016. Une tendance qui contraste fortement avec une année 2015 record en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *