Siemens plombé par les défaillances des éoliennes de Gamesa - L'EnerGeek

Siemens plombé par les défaillances des éoliennes de Gamesa

siemens plombe par defaillances eoliennes gamesa - L'Energeek

Le groupe allemand Siemens Energy a réévalué à la hausse, le lundi 7 août 2023, le coût des défaillances techniques des éoliennes produites par sa filiale Gamesa, à 1,6 milliard d’euros. Cela amplifie les pertes du groupe pour le troisième trimestre de l’année fiscale, et annonce une nouvelle année difficile pour l’industriel.

La rentabilité de Siemens Energy fragilisé par les difficultés de sa filiale Gamesa dédiée à la construction d’éoliennes

Siemens Energy souffre tout particulièrement de la crise des fabricants d’éoliennes, touchés par une hausse spectaculaire des prix des matières premières associés à des contrats signés sur le long terme et qui doivent donc être honorés quoi qu’il en coûte.

Mais sa filiale Siemens Gamesa (rachetée intégralement en 2022 pour tenter de lui faire retrouver l’équilibre financier et profiter de meilleures synergies entre les différentes parties du groupe) ajoute à cette conjoncture compliquée d’importantes défaillances techniques, imposant de coûteuses réparations sur des équipements déjà installés.

Siemens Energy avait déjà annoncé en juin 2023 un « taux de défaillance significativement accru » pour ces éoliennes. Les soucis concernent des composants défectueux, principalement liés aux roulements et aux pales de rotor des turbines sur des installations terrestres. Le groupe allemand avait à l’époque évalué le coût des remédiations à plus d’un milliard d’euros. L’annonce avait fait chuter le cours de l’action de Siemens Energy de 30 %.

Le coût des défaillances des éoliennes de Siemens Gamesa réévalué de 1 à 1,6 milliard d’euros

Mais, ce 7 août 2023, le groupe allemand a réévalué à la hausse le prix à payer pour ces défaillances : « les coûts attendus pour remédier aux problèmes de qualité ont été pris en compte au 3ème trimestre, les charges pour dépenses futures s’élevant à 1,6 milliard d’euros », a ansi indiqué le groupe dans un communiqué.

En imputant ces charges exceptionnelles au bilan du troisième trimestre de l’année fiscale (qui démarre au 1er octobre et s’achève au 30 septembre), Siemens atteint donc une perte nette record de « 2,9 milliards » pour ce troisième trimestre. Dans son communiqué, le groupe rappelle que Gamesa souffre aussi des « coûts de production plus élevés » dans l’éolien.

Au total, Siemens Energy s’apprête à vivre l’une des années les plus compliquées de son histoire, avec des pertes estimées, au 30 septembre 2023, à 4,5 milliards d’euros. La précédente évaluation visait des pertes de seulement « 712 millions » d’euros.

Le communiqué indique également que le conseil de surveillance de Siemens Energy a « mis en place un comité spécial pour réaliser une enquête détaillée » sur ces défaillances.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
L'augmentation du coût de l'énergie et l'inflation poussent de nombreux ménages français à prendre des mesures drastiques pour réduire leur facture de chauffage. Huit Français sur dix ont réduit leur chauffage pendant l'hiver La sobriété énergétique est-elle un choix ?…
jeu 19 Oct 2023
Les voitures électriques sont de plus en plus à la mode. Et si l’on parle souvent autonomie ou rechargement, un aspect méconnu interpelle : l'usure des pneus. Epyx dévoile des chiffres qui peuvent surprendre. Les pneus de voitures électriques se…
jeu 28 Déc 2023
Face à l'arrivée imminente des Zones à Faibles Émissions (ZFE) dans les grandes villes françaises, beaucoup d'automobilistes s'opposent. Bien qu'il faille protéger l'environnement, la forte inflation ne permet pas aux Français un changement de véhicules.   ZFE : des règles…
ven 12 Jan 2024
2023 a marqué un tournant décisif dans l'essor des énergies renouvelables. Avec une augmentation de 50 % des installations, le monde s'engage résolument vers un avenir plus vert. Est-ce encore suffisant pour atteindre les objectifs de la COP28 ?  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.