Nucléaire : Agnès Pannier-Runacher pointe les incohérences de l’Allemagne - L'EnerGeek

Nucléaire : Agnès Pannier-Runacher pointe les incohérences de l’Allemagne

nucleaire agnes pannier-runacher pointe incoherences allemagne - L'Energeek

La ministre française de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a accordé une interview au quotidien économique allemand Handelsblatt, publiée ce 6 juillet 2023, où elle revient sur le rapport de l’Allemagne à l’énergie nucléaire : Berlin l’a exclu de son mix électrique, la combat de toutes ses forces au niveau européen… mais l’importe de France pour équilibrer sa production électrique.

Agnès Pannier-Runacher affirme que l’Allemagne risque de dépendre « de plus en plus de l’énergie nucléaire de ses voisins »

« L’Allemagne risque de dépendre de plus en plus de l’électricité nucléaire de ses voisins », notamment français : le message est signé Agnès Pannier-Runacher, ministre française de la Transition énergétique, et il est clair, franc et direct, et très symptomatique d’un changement dans la diplomatie franco-allemande vers un ton plus musclé coté Paris.

Agnès Pannier-Runacher a accordé un entretien au quotidien économique allemand Handelsblatt, publié ce 6 juillet 2023 :  elle s’y montre déterminée dans sa volonté de défendre la place du nucléaire dans la transition énergétique française, et même européenne.

L’Allemagne a arrêté au printemps 2023 ses trois dernières centrales nucléaires, qui produisaient 6 % de son électricité, et qu’elle avait prolongées à la suite de la crise énergétique de l’année dernière. Et ce, alors que la majorité de la population allemande était favorable à leur prolongement le plus longtemps possible.

Depuis l’Allemagne est devenue importatrice nette d’électricité, dont, ces derniers jours, un tiers serait, selon le think tank spécialisé dans l’énergie Agora Energiewende, d’origine nucléaire, essentiellement venu de France. Ce recours aux importations proviendraient, selon Berlin, des évolutions sur le marché européen de l’électricité.

« Cela arrive qu’importer soit moins cher que produire », a ainsi récemment déclaré dans la presse le chef de l’Agence fédérale des réseaux Klaus Müller. Sachant que le mix électrique allemand est encore composé pour plus de 50 % de combustibles fossiles, ces importation sont plutôt une bonne chose pour l’impact carbone de l’électricité consommée outre-Rhin.

La ministre de la Transition énergétique pousse les pions français au niveau européen

Agnès Pannier-Runacher n’a d’ailleurs pas mâché ses mots. « Il y a quelque chose d’incohérent d’importer massivement de l’électricité nucléaire française et en même temps de s’opposer à tout texte et toute législation dans l’Union européenne qui reconnaît la valeur ajoutée de cette forme électricité décarbonée », a-t-elle attaqué.

Depuis plusieurs années, la France et l’Allemagne s’opposent sur la place du nucléaire dans la transition énergétique européenne. Après avoir obtenu sa place dans la taxonomie verte comme « énergie de transition », après avoir réussi à faire reconnaître que l’hydrogène produit par de l’électricité nucléaire avait la même valeur climatique que l’hydrogène vert, produit à partir d’électricité renouvelable, la France veut obtenir le classement de l’atome comme une énergie bas-carbone, équivalente aux renouvelables dans certains calculs d’objectifs climatiques.

Paris peut, pour cela, s’appuyer sur l’alliance des pays favorables au nucléaire, qui commence à peser de tout son poids sur les négociations européennes. Agnès Pannier-Runacher trouve d’ailleurs « regrettable que l’Allemagne tergiverse » dans ces négociations. Elle tacle aussi Berlin dans son choix de construire de nouvelles centrales au gaz pour compenser l’intermittence de l’éolien et du photovoltaïque.

« Le gaz est une énergie fossile », qui « pose un problème de crédibilité dans la lutte contre le changement climatique », a-t-elle ajouté. Elle conclut en demandant à l’Allemagne de trouver des « solutions décarbonées pour équilibrer ses propres besoins électriques ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 7 Mai 2021
Pour embrasser la transition énergétique, les Émirats arabes unis (EAU) plébiscitent l’énergie nucléaire. Avec le lancement de son premier réacteur nucléaire civil, ainsi que les nombreux programmes en cours pour promouvoir les énergies renouvelables, Abou Dhabi aspire à se positionner…
mer 9 Nov 2022
Les niveaux atteints par le déficit commercial français sont littéralement stratosphériques, et incontestablement très inquiétants. Sur douze mois glissants, la barre des 150 milliards d’euros de déficit est quasiment franchie. Parmi les causes : les importations d’énergie, et en particulier…
Elon Musk, la figure emblématique derrière Tesla et SpaceX, a récemment secoué la sphère publique par une prédiction : une pénurie mondiale d'électricité dès 2025. Lors de la prestigieuse conférence Bosch Connected World, le PDG de Tesla a partagé ses…
ven 1 Mar 2024
À Bure, un tournant technologique promet de révolutionner la gestion des déchets radioactifs. Des robots prennent le relais pour veiller sur notre héritage le plus durable, mais aussi le plus dangereux.     Des robots à 500 mètres sous terre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.