Énergie : bientôt la fin de la dépendance au fossile ?

Énergie : bientôt la fin de la dépendance au fossile ?

energie-fossile-renouvelable-nucleaire-france-production

La France se lance dans une ambitieuse transformation de l’énergie. Avec un plan dévoilé le 22 novembre 2023, le gouvernement vise une indépendance totale des énergies fossiles d’ici 2050.

 

La grande évasion des énergies fossiles

Le gouvernement français a pris un engagement ferme : sortir de la dépendance aux énergies fossiles d’ici 2050. Actuellement, la consommation d’énergie finale de la France est composée à 37% de pétrole et 21% de gaz, majoritairement importés de Russie et du Moyen-Orient. Cette dépendance pèse lourd sur les finances des Français. La nouvelle stratégie vise une économie plus sobre et efficace, alimentée principalement par des énergies bas-carbone locales. Le gouvernement souhaite désormais localiser la production sur le sol français, ce qui pourrait créer de l’emploi, alors que le taux de chômage est d’environ 7 % sur le troisième trimestre 2023. De plus, les prix pourraient être plus maitrisés et les factures d’énergie en baisse.

D’ici 2035, la France envisage un avenir électrique, avec le maintien de tous les réacteurs nucléaires existants et la construction de 6 à 8 nouveaux réacteurs EPR2. Parallèlement, une massification de la production d’énergies renouvelables est prévue. L’éolien en mer devrait atteindre 18 gigawatts (GW) de capacité, l’éolien terrestre doublera à 40 GW, et le photovoltaïque verra son rythme de déploiement doublé, visant plus de 75 GW en 2035.

Les capacités en biogaz seront multipliées par 5 d’ici 2030

La stratégie inclut une réduction significative de la consommation d’énergie, visant une baisse de 40 à 50% d’ici 2050 par rapport à 2021. Cette réduction passera par la rénovation de l’habitat, l’adoption de véhicules électriques et l’investissement dans des technologies plus efficaces comme les pompes à chaleur. Les capacités en biogaz seront multipliées par 5 d’ici 2030, et la géothermie sera également encouragée.

Le gouvernement insiste sur l’importance d’une transition écologique accessible à tous. Des aides financières, telles que la prime à la casse et des bonus, rendent déjà les véhicules électriques plus abordables. Des aides sont déjà en place comme celle en Ile-de-France à hauteur de 9 000 euros pour l’achat d’une voiture électrique. À terme, cette transition devrait créer de nouvelles filières industrielles, générant des emplois et contribuant à une économie plus verte et durable.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 7 Déc 2022
C’est une nouvelle étape dans la longue coopération entre Orano et Kazatomprom. Les deux entreprises, liées dans la co-entreprise KATCO depuis 25 ans, renforcent leurs liens et annoncent l’ouverture d’une nouvelle mine au Kazakhstan. Plongée dans la tourmente de la…
jeu 29 Sep 2022
Voilà certainement une polémique dont EDF n’avait certainement pas besoin. L’association de consommateurs CLCV vient d’interpeller la Commission de Régulation de l’Energie. Affirmant qu’elle devait revoir le calcul du Tarif Réglementé de Vente pour l’année 2022. Au coeur de la…
sam 19 Nov 2022
Alors que l’énergie est au cœur des préoccupations des chefs d’État européens, le Kazakhstan -premier fournisseur d’uranium de la France et gros exportateur d’hydrocarbures à destination de l’Europe- appelle ses citoyens aux urnes pour une présidentielle où le Président sortant…
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.