Énergie : bientôt la fin de la dépendance au fossile ?

Énergie : bientôt la fin de la dépendance au fossile ?

energie-fossile-renouvelable-nucleaire-france-production

La France se lance dans une ambitieuse transformation de l’énergie. Avec un plan dévoilé le 22 novembre 2023, le gouvernement vise une indépendance totale des énergies fossiles d’ici 2050.

 

La grande évasion des énergies fossiles

Le gouvernement français a pris un engagement ferme : sortir de la dépendance aux énergies fossiles d’ici 2050. Actuellement, la consommation d’énergie finale de la France est composée à 37% de pétrole et 21% de gaz, majoritairement importés de Russie et du Moyen-Orient. Cette dépendance pèse lourd sur les finances des Français. La nouvelle stratégie vise une économie plus sobre et efficace, alimentée principalement par des énergies bas-carbone locales. Le gouvernement souhaite désormais localiser la production sur le sol français, ce qui pourrait créer de l’emploi, alors que le taux de chômage est d’environ 7 % sur le troisième trimestre 2023. De plus, les prix pourraient être plus maitrisés et les factures d’énergie en baisse.

D’ici 2035, la France envisage un avenir électrique, avec le maintien de tous les réacteurs nucléaires existants et la construction de 6 à 8 nouveaux réacteurs EPR2. Parallèlement, une massification de la production d’énergies renouvelables est prévue. L’éolien en mer devrait atteindre 18 gigawatts (GW) de capacité, l’éolien terrestre doublera à 40 GW, et le photovoltaïque verra son rythme de déploiement doublé, visant plus de 75 GW en 2035.

Les capacités en biogaz seront multipliées par 5 d’ici 2030

La stratégie inclut une réduction significative de la consommation d’énergie, visant une baisse de 40 à 50% d’ici 2050 par rapport à 2021. Cette réduction passera par la rénovation de l’habitat, l’adoption de véhicules électriques et l’investissement dans des technologies plus efficaces comme les pompes à chaleur. Les capacités en biogaz seront multipliées par 5 d’ici 2030, et la géothermie sera également encouragée.

Le gouvernement insiste sur l’importance d’une transition écologique accessible à tous. Des aides financières, telles que la prime à la casse et des bonus, rendent déjà les véhicules électriques plus abordables. Des aides sont déjà en place comme celle en Ile-de-France à hauteur de 9 000 euros pour l’achat d’une voiture électrique. À terme, cette transition devrait créer de nouvelles filières industrielles, générant des emplois et contribuant à une économie plus verte et durable.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 21 Déc 2023
La pollution des voitures est un sujet de plus en plus pris au sérieux par beaucoup. Les voitures électriques sont souvent présentées comme une solution écologique. Mais sont-elles vraiment moins polluantes que les voitures thermiques, même lorsqu'elles sont rechargées avec…
mer 27 Déc 2023
Sur le front de la production d’énergie, l’effet du retour à une situation quasi-normale pour le parc nucléaire français s’est fait sentir. La France a même établi un record historique d’exportation, un an seulement après un des hivers où les…
ven 1 Mar 2024
La Chine, première émettrice mondiale de gaz à effet de serre, s'est engagée à atteindre la neutralité carbone avant 2060, alignant ses ambitions sur l'Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C. Cette ambition nécessite…
lun 6 Sep 2021
L’arrêt des dernières activités d’exploitation minière de l’uranium sur le sol français date de 2001.  Les anciens sites miniers font aujourd’hui l’objet d’un suivi et d’une surveillance environnementale poussés, menés par Orano sous le contrôle de l’Etat, et en lien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.