Réforme des retraites : la CGT Energie ne désarme pas - L'EnerGeek

Réforme des retraites : la CGT Energie ne désarme pas

reforme retraites cgt energie ne desarme pas - L'Energeek

En réponse à la dernière allocution présidentielle promettant « 100 jours pour apaiser », la CGT Mines-Energie a répliqué, ce 22 avril 2023, en annonçant à l’exécutif « 100 jours d’action et de colère » contre la réforme des retraites. Au-delà des désormais traditionnelles coupures de courant qui suivront les déplacements du président de la République, le syndicat a promis la multiplication des actions de « grévilla », menaçant directement les grands événements du printemps et de l’été 2023.

La CGT-Energie appelle à « 100 jours d’action et de colère » contre la réforme des retraites

Les syndicats de la Fédération nationale Mines Energie (FNME) de la CGT ont tenu un « conseil général », ce 22 avril 2023, au terme duquel ils ont annoncé leur détermination à poursuivre la contestation sociale contre la réforme des retraites, pourtant désormais promulguée par le président de la République, Emmanuel Macron.

Ils ont également directement répondu à l’appel à l’apaisement du président de la République, durant son allocution du 17 avril. « Macron a promis 100 jours pour apaiser, nous lui promettons 100 jours d’actions et de colère ! L’heure est loin d’être à la résignation », indique le communiqué de la FNME-CGT.

Le syndicat promet d’être « imaginatif », en particulier durant les journée de mobilisation interprofessionnelle du 28 avril et du 1er mai. « Nos débats font ressortir des positions offensives, fermes et unanimes », lit-on dans le communiqué. La FNME-CGT annonce aussi « une journée nationale de colère dans l’énergie le 3 mai ».

Quand la FNME-CGT passe en mode « grévilla »

Le syndicat indique être passé en mode « grévilla », et promet que les coupures de courant durant les déplacements de l’exécutif se prolongeront. La CGT avait ainsi revendiqué, le 20 avril, deux coupures à l’aéroport de Montpellier et dans un collège de l’Hérault, à l’occasion d’un déplacement d’Emmanuel Macron – conforme aux déclarations du syndicat qui avait promis de mettre le Président « en sobriété énergétique » à chacun de ses discours.

« Les casseroles qu’il méprise résonnent dès qu’il se pointe. Ce qu’il qualifie de « bruit » n’est que le cri d’une colère durable », avait indiqué le syndicat à la suite des ces actions.

La FNME-CGT ajoute même des menaces sur la tenue des grands événements culturels et sportifs du printemps et de l’été 2023 en France. “En mai, fais ce qu’il te plaît! Le festival du film de Cannes, le Grand Prix de Monaco, le tournoi de Roland-Garros, le festival d’Avignon pourraient se retrouver dans le noir ! On ne lâchera rien !”, peut-on ainsi lire dans le communiqué.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 20 Fév 2024
Alors que les Français s'apprêtent à serrer la ceinture face à l'annonce d'une nouvelle augmentation du tarif d'utilisation du réseau de gaz au 1ᵉʳ juillet 2024, comme annoncée par la CRE, cette dernière semble leur apporter une lueur d'espoir. Des…
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…
mar 10 Oct 2023
Il n'y a pas de petites économies, encore moins en période d'inflation. Voici quelques astuces qui peuvent réduire votre consommation de 10 à 15 % par an. Facture d'électricité : ces discrets coupables... Nombre d'appareils consomment de l'énergie à notre…
lun 5 Déc 2022
Lundi 5 décembre matin, plusieurs membres du gouvernement ont investi les plateaux télé ou radio pour dire que finalement, le risque de coupures de courant n’était qu’une hypothèse de « dernier recours ». Un élément de langage que l’on a retrouvé dans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.