Polémique autour de l’offre de rachat des actions EDF - L'EnerGeek

Polémique autour de l’offre de rachat des actions EDF

Quel est le bon prix pour les actions d’EDF ? Selon plusieurs fonds américains, il serait plus proche des 15 euros, que des 12 euros proposés par le gouvernement français dans le cadre du plan de nationalisation d’EDF.

 

15,80 : voilà le prix que le fonds spéculatif américain TIG Adivsors aimerait obtenir pour ses actions EDF. Le fonds a même écrit à l’AMF, pour lui demander de reporter sa décision sur la nationalisation. D’autres actionnaires estiment quant à eux que le bon prix est de 15 euros.

Nationalisation d’EDF : le bon prix est il de 12 euros ?

Actuellement, l’action EDF côte quasiment 12 euros, soit son prix d’achat théorique, si la nationalisation arrive à son terme. Ce qui ne fait en réalité pas de doute. Si l’on peut comprendre la demande des actionnaires privés d’EDF de voir le prix d’achat des actions revalorisées, rappelons que l’énergéticien est dans une bien mauvaise passe.

La moitié de ses réacteurs sont à l’arrêt. Certains doivent encore faire l’objet de travaux qui prendront des mois, voire, des années, à cause des soudures défectueuses à reprendre. Par ailleurs, les nombreuses décisions prises par le gouvernement ces dernières années ont lourdement impacté les résultats de l’entreprise. A tel point qu’EDF a… attaqué son actionnaire principal, l’Etat, pour lui demander d’indemniser les pertes provoquées par les décisions du gouvernement.

Une baisse du prix des actions provoquée pour faciliter la nationalisation d’EDF ?

Certains vont même jusqu’à affirmer que l’Etat a sciemment provoqué la chute des cours de l’action EDF, pour faciliter l’opération de dénationalisation.  On attend désormais l’avis de l’autorité de régulation des marchés financiers (AMF) sur le prix de l’offre publique d’achat (OPA). Il devrait normalement être rendu public dans la journée du 8 novembre.

En tout, l’Etat doit racheter les quelques 16 % d’actions encore en circulation d’EDF, pour un coût estimé à environ 10 milliards d’euros. En 2005, l’action EDF avait été introduite au cours de 32 euros. Elle est descendue jusque’ à 7 euros.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…
mar 11 Oct 2022
C’est un revirement inattendu pour la célèbre activiste écologique désormais âgée de 19 ans. Dans une interview, Greta Thunberg s’est déclarée favorable au nucléaire pour lutter contre le réchauffement climatique.   Interrogée par la télévision allemande sur le choix de…
mar 13 Déc 2022
Ce n’est pas l’objectif qui avait été fixé à date, mais tout de même : la France, confrontée à des températures glaciales, peut tout de même compter sur 42 de 56 réacteurs nucléaires pour alimenter en électricité les Français. Pour…
ven 7 Mai 2021
Pour embrasser la transition énergétique, les Émirats arabes unis (EAU) plébiscitent l’énergie nucléaire. Avec le lancement de son premier réacteur nucléaire civil, ainsi que les nombreux programmes en cours pour promouvoir les énergies renouvelables, Abou Dhabi aspire à se positionner…

COMMENTAIRES

  • Bonjour,
    Que faire si l’on n’ accepte le rachat proposé par le gouvernement ?
    La chute du cours est le produit d’une suite continue d’actes anormaux de gestion imposés à EDF. Le cours d’origine est le prix minimum à retenir.

    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.