Clap de fin confirmé pour les voitures thermiques en Europe - L'EnerGeek

Clap de fin confirmé pour les voitures thermiques en Europe

hydrogene vert union europeenne creer banque publique capable investir 3 milliards euros - L'Energeek

Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : l’Europe a confirmé une nouvelle fois qu’elle interdirait la vente de voitures neuves à moteur thermique, à partir de 2035. 

Exit les moteurs thermiques. Ou plutôt, exit les véhicules émettant du CO2 ! En effet, l’accord conclu jeudi 27 octobre 2022 entre le Parlement européen et le Conseil des ministres européens de l’Environnement confirme la décision de ce même conseil, en juin dernier.

Les moteurs thermiques ne sont pas interdits, ce sont les émissions de CO2

Concrètement, la motorisation du véhicule en tant que tel n’est pas ciblée : ce sont donc bel et bien ses émissions de gaz polluants qui sont mentionnés dans le texte. Et spécifiquement, le CO2. On pourrait donc imaginer que les constructeurs capables de supprimer les émissions de CO2 de leurs véhicules thermiques pourraient passer entre les mailles du filet.

Or, justement, certains constructeurs, notamment allemands, travaillent sur ce genre de scénarios, sans pour autant avoir pris 100 % comme objectif. En réalité, tout est une question de « comptabilité ». Un véhicule thermique dont le bilan carbone serait neutre, en tenant compte du carburant utilisé, pourrait donc théoriquement continuer à être commercialisé après 2035. Les carburants de synthèse sur lesquels certains constructeurs travaillent pourraient sauver un nombre limité de moteurs thermiques. Car bien évidement, le volume de carburants de synthèse disponibles dans 15 ans ne saurait atteindre celui des hydrocarbures actuellement utilisés. Sans compter qu’ils pourraient coûter nettement plus cher…

 

Les biocarburants, avenir des moteurs thermiques  ?

Il n’empêche : ceux qui roulent d’ores et déjà à l’ethanol E85, dont les émissions de gaz à effet de serre sont très en retrait par rapport au super sans plomb, ont déjà parcouru une partie du chemin. si l’E85 était remplacé demain par de l’E100, au prix d’une adaptation assez légère des moteurs, peut-être qu’ils pourraient être sauvés demain.

Du côté des motorisations diesel, aussi bien les bio-diesels que les carburants de récupération (huiles de friture), là encore, une négociation est possible. Certains parlent même de bilan carbone négatif, quand un véhicule consomme un carburant qui sans cela serait rejeté dans la nature.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
mar 9 Jan 2024
Dans la quête infatigable d'une source d'énergie illimitée, des chercheurs islandais se lancent dans un projet hors du commun : le Projet Krafta Magma Testbed (KMT). Celui-ci vise à percer un tunnel jusqu'à une chambre magmatique, nichée à quelques kilomètres…
mer 10 Jan 2024
L'année 2024 s'annonce difficile pour les Français qui se chauffent au gaz. Leur facture devrait inévitablement augmenter, principalement en raison du doublement de l'accise et de la prochaine augmentation des coûts de distribution prévue en juillet 2024.   Doublement de…
jeu 9 Nov 2023
Le gaz naturel est central dans la consommation énergétique de la France. Mais la demande pour cette énergie fossile connaît aujourd'hui une transformation profonde. Les dernières données de GRTgaz, le gestionnaire du réseau de transport de gaz en France, mettent…
L'industrie automobile américaine pourrait bien être sur le point de gravir une nouvelle marche vers la mobilité durable pour les véhicules lourds. Les équipes de l'entreprise Achates Power et du Laboratoire national Argonne sont en train de développer un nouveau…

COMMENTAIRES

  • Bravo Oursoula !

    Tu viens de liquider l’industrie automobile de ton pays ou moins lui faire très mal !
    Les Bosch , continental, ZF et autre Volkswagen vont prendre cher !!!

    Danke Schön !!!

    Répondre
  • Pour ma part, j’ai prévu que le 31/12/2024, je passerai commande du véhicule essence ou diesel le plus émetteur de CO2 que je trouverai (Probablement une mégane R.S si renault la vend toujours) rien que pour emmerder ces cons.

    Et à mon avis, je serais pas le seul.

    Répondre
  • le taux de retour énergétique de l’ethanol est un des plus mauvais, il mobilise des terres cultivables et son bilan CO2 quand on a tout considéré n’est pas substantiellement plus intéressant… On le trouve d’ailleurs dans assez peu de pays, en France il a la cote parce qu’il est largement subventionné par rapport aux carburants fossiles.
    l’huile de friture pour remplacer le diesel c’est encore plus débile …
    quel que soit le type de carburant ce qu’il faut faire si on est honnête c’est réduire les usages et réduire le poids et la puissance des véhicules, investir dans les transports en commun et dans la mobilité douce.
    rouler dans une voiture électrique de 3 tonnes qui accélère de 0 à 100 en 4 secondes ne va pas sauver la planète !!
    Je suis plutôt très pessimiste sur la suite des évènements vu l’incurie de nos décideurs…

    Répondre
  • Ha ça y est , le débile congénital, ingénieur autoproclamé est de retour.
    Il m’avait presque manqué cet abruti.

    Répondre
  • L’Europe arrête les voitures en 2035. Quid des camions Amazone et des porte-containers? Quid des chauffages au fuel gaz bois? Une goutte d’eau dans la mer si la Chine peut continuer de produire des voitures : et PING pour écraser la vieille Europe, les commerciaux trouveront le moyen de faire rentrer les voitures en Europe. ça va rire jaune, là-bas!
    L’ATMOSPHERE EST UNE AFFAIRE MONDIALE. CE N’EST PAS EN DELOCALISANT QU’ON REDUIT LE CO2; c’est en limitant l’expansion démographique.

    Répondre
  • Un mouvement se fait entendre arbitré par Ursula Von Der Leyen, CO2 contre électrique il va falloir trouver un slogan de choc !

    Répondre
  • Il me semble que si nous devons diviser par 2 les émissions de CO2, nous pourrions diviser par 2 la consommation des voitures à moteur thermique : on SAIT les faire, entre autres par la limitation de vitesse. Ce me semble simple et facile. Alors qu’on ne saura jamais avoir assez de cuivre pour fabriquer les voitures électriques (quelle est l’empreinte carbone de leur fabrication, comment fabrique t-on l’électricité qui va les mouvoir ? Avec du charbon? Crétins !) pas assez de métaux rares pour les batteries que je demande à voir recycler. Jamais vu et entendu autant d’âneries proférées en aussi peu de temps. Les politiques sont-ils si c…? Je suis énervé depuis la fermeture de Fessenheim (remise à niveau avec entre autres des fonds ALLEMANDS, qu’on a dû rembourser) cf Jancovici … On peut devenir économes, arrêter les consommations idiotes (tondeuses, déplacements accessoires, yachts de plaisance à moteurs et consommations stupides, jusqu’au jets-ski à la c.. ( aller très vite de n’importe où à autre part sans rien voir et en faisant ch… tout le monde y compris les poissons…) Je m’arrête, ok. Je suis déjà assez en colère contre les C…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.