Loi Climat : le Parlement Européen veut réduire les émissions de GES de 60% en 2030 - L'EnerGeek

Loi Climat : le Parlement Européen veut réduire les émissions de GES de 60% en 2030

loi climat parlement europeen reduire emissions ges 2030 - L'Energeek

Ce mardi 6 octobre dans la soirée, le Parlement Européen a adopté un amendement à la loi climat qui relève les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’Union Européenne à -60% pour 2030. La Commission Européenne avait proposé seulement 55%. Le Conseil de l’Europe ne se prononcera qu’en décembre.

Le Parlement Européen vote un objectif de -60% d’émissions pour 2030

Les Eurodéputés, réunis en séance plénière à Bruxelles, finalisent actuellement la vaste « loi climat », qui doit redéfinir la politique climatique de l’Union Européenne (UE). Ce mardi 6 octobre 2020, ils ont voté, dans la soirée, un amendement portant sur les objectifs européens de réduction de GES en 2030.

Pour l’instant, les textes européens prévoient une réduction de 40% à cette date, un objectif notoirement insuffisant pour viser la neutralité carbone en 2050, comme l’UE en a l’ambition. Début septembre 2020, la présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, dans la droite ligne de son New Green Deal, a proposé de relever cet objectif à -55%. Mais le Parlement Européen a décidé d’aller plus loin, et c’est une réduction de 60% à horizon 2030 qui a été adoptée, par 352 voix pour, 326 contre et 18 abstentions, selon des sources parlementaires.

Une étape dans la validation des objectifs climatiques de l’UE

Pour autant, ce vote n’est qu’une étape. En effet, l’objectif « officiel » de l’UE sur cette question ne sera validé qu’après une négociation entre le Parlement et le Conseil Européen, composé des dirigeants des 27 Etats membres.

Dans leur prochaine réunion, les 16 et 17 octobre, les dirigeants européens devraient « discuter » de la proposition de la Commission concernant l’objectif de 2030 et des « mesures nécessaires pour y parvenir ». Ils ne devraient finaliser leur propre position que d’ici décembre 2020.

Pour l’heure, l’eurodéputée Jytte Guteland (sociaux-démocrates), rapporteuse de la « loi climat », a salué un vote « historique […], un signal extrêmement fort face aux négociations de l’automne ».  Le groupe des Eurodéputés écologistes s’est également félicité de ce nouvel objectif : « c‘est un énorme succès et nous continuerons à pousser les pays de l’UE à plus d’ambition! Il est temps de réagir sur la question du climat, pour les hommes, la planète et notre avenir ».

L’activiste écologique Cyril Dyon s’est montré beaucoup plus acide : « le Parlement européen a voté un objectif (insuffisant) de réduction d’au moins 60 % des GES d’ici à 2030 pendant que le gouvernement français traîne les pied sur les mesures de la ⁦Convention Citoyenne sur le Climat qui visent seulement à -40% ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 17 Jan 2013
Dans une première partie, nous avons vu pourquoi les centrales thermiques étaient indispensables dans le mix électrique de la France. Aussi important soit-il, ce parc doit se moderniser afin de s'adapter à la nouvelle législation environnementale. Le parc thermique est…
mer 19 Juin 2019
L'Afrique du Sud va comparaître devant la justice à cause de la mauvaise qualité de l'air. L'action en justice vient d'être lancée, le 7 juin 2019, par deux associations de défense de l'environnement. Elles reprochent au gouvernement d'avoir violé le…
mar 10 Sep 2019
Vendredi 6 septembre 2019, Göteborg a été le théâtre d'une vaste action de désobéissance civile. Dans cette ville suédoise, des manifestants ont organisé un rendez-vous international afin de stopper l'usage du "gaz fossile". Une utopie pour beaucoup de villes et…
lun 5 Fév 2018
Si l’on savait Donald Trump largement favorable à l’exploitation des énergies fossiles, même les plus polluantes, on ignorait encore jusqu’à quel point ce revirement dans la politique énergétique des Etats-Unis affecterait les filières renouvelables. On sait désormais qu’elles ne sont…

COMMENTAIRES

  • Je serai curieux de voir la liste à la Prévert des actions à faire pour réduire de 60% nos rejets en CO2 et en GES en général en 10 ans. Je ne savais pas que Gérard Majax faisait des piges pour Bruxelles pour faire disparaitre le CO2 .

    Répondre
  • Pour atteindre l’objectif du parlementeuropéen il faudrait l’équivalent de l’impact 2020 du Covid19 tous les ans d’ici à 2030.
    Je ne sais vraiment pas comment ils comptent s’y prendrent, d’autant que rien n’est indiqué sur le sujet dans la communicationdu parlement européen.
    Cela ressemble avant tout à une opérationde communication de type Greenwashing pure et dure !
    Premier bilan du suivi fin 2021 ?
    Si c’est comme la Cop21 autant aller faire la sieste !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.