France : tensions sur l’énergie en cas de journées très froides cet hiver - L'EnerGeek

France : tensions sur l’énergie en cas de journées très froides cet hiver

france tensions sur energie journees tres froides hiver - L'Energeek

Lors d’une table ronde organisée par le patronat français, ce 29 août 2022, la directrice générale adjointe d’Engie, Claire Waysand, le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, et la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, ont déclaré que l’approvisionnement énergétique de cet hiver, en France, sera dépendant de la météo, des journées très froides pouvant conduire à des « tensions » ponctuelles.

Tensions en vue sur l’approvisionnement énergétique en France pour des journées très froides cet hiver

Ce 29 août 2022, le patronat français organisait une table ronde sur la question de l’approvisionnement énergétique en France cet hiver, à laquelle participaient plusieurs responsables énergétiques et gouvernementaux français, quelques heures après que la première ministre, Elisabeth Borne, ait exhorté les entreprises à agir pour améliorer leur sobriété énergétique, sous peine d’être les “premières touchées” par des mesures de “rationnement”.

Durant cette table ronde, la directrice générale adjointe d’Engie, Claire Waysand, a estimé qu’en matière de gaz, la France disposait des volumes nécessaires pour l’hiver prochain « à climat moyen ».

Mais “pour être sûrs de passer en électricité et en gaz l’hiver, nous avons intérêt à ce que les journées ne soient pas trop fraîches, sinon il peut y avoir des journées pendant lesquelles il y aura des vraies tensions”, a-t-elle complété.

Une vision reprise par la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, qui a déclaré : “aujourd’hui ce qui est en cause, c’est des heures ou des jours de tension, ce n’est pas toute la période. On est capables de couvrir en moyenne l’hiver, le sujet c’est qu’est ce qui passe le jour où il fait très froid”.

Gazprom continue de livrer le gaz naturel à l’Union européenne au compte-goutte, et a annoncé une nouvelle interruption des livraisons de Nord Stream 1 pour maintenance entre le 31 août et le 2 septembre – une attitude qui fait craindre une rupture d’approvisionnement pure et simple.

EDF en ordre de marche pour l’hiver 2022-2023

Sur le front de l’électricité, le président d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a fait le point sur la disponibilité du parc nucléaire français, notamment à cause des soucis de corrosion sous contrainte (apparus durant l’hiver 2021-2022), qui affectent plusieurs réacteurs parmi les plus récents, et imposent d’importants travaux et des mises à l’arrêt imprévues.

“On fera le maximum, on se mobilise au maximum pour éviter la panne. Nous avons volontairement organisé les choses pour avoir un maximum de réacteurs disponibles (…) à partir du 1er décembre et encore davantage à partir du 1er janvier. Aujourd’hui nous avons mis de côté toutes les chances pour résoudre au mieux le problème qui nous est tombé dessus l’hiver dernier”, a précisé le président d’EDF.

Il faut rappeler que si, sur les 56 réacteurs nucléaires du parc français, 32 sont actuellement à l’arrêt, 12 seulement le sont pour ce soucis de corrosion sous contrainte. Les 20 autres ont été arrêté pour un rechargement de combustibles, une visite de contrôle ou dans le cadre du grand carénage permettant d’assurer en toute sécurité un prolongement de 10 ans de la durée de vie des réacteurs.

Ces 20 arrêts ont été décidés et programmés par EDF afin de les concentrer, comme chaque année, durant la période de consommation électrique minimale (l’été), et pouvoir répondre au mieux aux pics de consommation de cet hiver.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 23 Déc 2016
Le régulateur du marché énergétique français a détaillé dans un communiqué publié mercredi 21 décembre dernier, de nouvelles recommandations dans le but de promouvoir le développement des réseaux électriques intelligents dans l'Hexagone. La CRE estime que ces nouvelles technologies permettront…
dim 7 Août 2016
Le président de la République française, François Hollande, et son homologue irlandais, Michael D. Higgins, ont confirmé jeudi 21 juillet le développement d'un projet de liaison électrique sous-marine entre la France et l'Irlande. Une deuxième phase d'étude a été lancée afin d'évaluer…
sam 19 Déc 2015
Le 17 décembre, l’Association Nationale pour le Développement de la Mobilité Electrique (Avere-France)  a récompensé le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement de la Vendée (Sydev) en lui remettant le trophée des Territoires électromobiles. Avec le Vendée électrique tour notamment, le…
ven 29 Mar 2013
Le Ministère de l’écologie, du développement et de l’énergie lance, en ouverture de la semaine du développement durable, les Journées de l’énergie du 29 au 31 mars. Pendant trois jours, les entreprises de l’énergie ouvrent leurs portes au public. L’objectif…

COMMENTAIRES

  • Sauf qu’en novembre, décembre, et janvier, il y aura toujours une trentaine de réacteurs en carafe ! On sais ce que valent les engagment de Levy : L’EPR c’est pour demain ou après demain au plus tard, et ça fait 10 ans que ça dure ! Et comme les irresponables lui font confiance, ils ont bloqué tous les développement des renouvelables sur lesquels on s’était engagé lors de la cop21 de Paris en 2015. Et la France est le seul pays d’Europe à ne pas avoir tenu ses engagments….. avec une amende de 500 millions d’euros pour engagements non tenus !
    Merci Levy, merci Macron, le duo responsable de la catastrophe que nous vivons en ce moment, importation en permanence jusqu’à 10 GW de chez nos voisins en etant à la remorque de ceux que l’on critique en permanenece pour leurs choix énergétiques.

    Le dernier de la classe fait la leçon !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.