La Chine veut doubler sa capacité renouvelable d’ici 2025, mais n’abandonne pas le charbon - L'EnerGeek

La Chine veut doubler sa capacité renouvelable d’ici 2025, mais n’abandonne pas le charbon

chine veut doubler capacite renouvelable 2025 charbon - L'Energeek

Ce 2 juin 2022, la Chine a présenté sa nouvelle feuille de route énergétique : elle prévoit un doublement de la capacité renouvelable, éolienne et solaire d’ici 2025, soit une franche accélération, mais va, dans le même temps, autoriser la construction d’un nombre accru de centrales au charbon.

La Chine accélère encore son déploiement d’électricité renouvelable, éolien et solaire

La Chine poursuit sa politique énergétique de développement massif des renouvelables, mais de hausse des capacités de production électrique issues des combustibles fossiles, pour répondre à l’augmentation de son activité économique.

Le premier pollueur de la planète, dont l’air chargé tue des millions de personnes tous les ans, a dévoilé, ce 2 juin 2022, sa nouvelle feuille de route énergétique. Elle prévoit notamment un doublement de la capacité éolienne et solaire (essentiellement photovoltaïque) du pays d’ici 2025, alors que les précédents objectifs fixaient 2030 comme horizon pour ce doublement.

« En 2025, la production annuelle d’électricité à partir d’énergies renouvelables atteindra environ 3,3 trillions de kilowattheures (…) et la production d’énergie éolienne et solaire doublera », indique le plan.

En 2025, les renouvelables couvriront ainsi 33 % de l’approvisionnement électrique du réseau, contre 29 % aujourd’hui. Mais la part des renouvelables dans la croissance de la consommation d’électricité devrait, dans le même temps, augmenter moins vite que prévue.

Reprise des investissements dans le charbon

Car la feuille de route autorise également le pays à ouvrir davantage de centrales au charbon qu’initialement annoncé, et permet de relancer les investissements dans les mines de charbon. Les prix du gaz naturel ayant explosé ces derniers mois, la Chine a augmenté sa dépendance aux centrales au charbon, seule solution pour répondre à sa demande croissante en électricité.

La semaine dernière, le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré que le charbon était à la base de la sécurité énergétique du pays. La banque centrale chinoise a par ailleurs approuvé un crédit de 15 milliards de dollars pour financer l’extraction du charbon et les centrales au charbon. La Chine brûle actuellement la moitié du charbon utilisé dans le monde.

Ce même 2 juin 2022, un rapport de l’Ademe a montré que le développement des renouvelables s’est traduit, en France, par d’importants avantages climatiques et économiques : « le développement des EnR&R (énergies renouvelables et de récupération) en France entre 2000 et 2019 a permis d’éviter la consommation de 1.468 TWhep (térawatt-heures d’énergie primaire) de combustibles fossiles, en France et en Europe, soit l’équivalent de plus de 910 millions de barils de pétrole en cumulé », indique ce rapport.

Ce développement a permis d’éviter l’équivalent de 426 millions de tonnes d’équivalent CO2 et de réaliser une économie de « 22 milliards d’euros sur la facture énergétique française liées aux importations de combustibles fossiles ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 8 Avr 2014
Plus connu pour ses montres de luxe, le groupe suisse Tag Heuer vient de présenter un smartphone qui se recharge grâce à l’énergie solaire ou la lumière artificielle. Appelé le Meridiist Infinite, il n’est pas le premier smartphone de la…
mar 29 Mar 2016
L’Association internationale de l’hydroélectricité (IHA) vient de publier son rapport annuel, une occasion de rappeler la dimension stratégique de la filière. Dans ce document, elle montre le dynamisme de cette dernière, tandis que « 33 gigawatts (GW) de capacités hydroélectriques ont été…
mar 7 Jan 2014
Généralement composées de silicium, les cellules photovoltaïques sont des dispositifs en charge de convertir l'énergie lumineuse du soleil en électricité. En raison du coût relativement élevé du silicium et d'un faible rendement (le taux de conversion moyen d'un panneau solaire…
ven 16 Avr 2021
Plébiscitée pour répondre aux objectifs climatiques de la France, l’exploitation du bois comme source de chaleur présenterait-elle un risque de déforestation ? Selon les données des organismes publics, la filière bois-énergie ne nuirait pas à la croissance des forêts, ni…

COMMENTAIRES

  • Il y a environ 1,5 milliard de véhicules dans le monde. L’intégration solaire a émergé depuis déjà plusieurs années et a un impact favorable sur des véhicules adéquats (les plus légers, efficaces et profilés possible). La Chine semble y prendre du retard avec des véhicules électro-solaires très diffusés mais assez basiques pour le moment comparés à ceux que l’on peut trouver aux Pays-Bas (Lightyear One et Two, Solar, Squad Solar City), Etats-Unis avec Apera Solar, Allemagne avec Sono Motors qui a désormais 17 partenaires dans le solaire pour véhicules dont camions, bus et fourgonnettes et avec les groupes français Chereau, EasyMile etc

    On peut solariser très vite des véhicules pas seulement électriques et les gains vont de 5% à 45% selon les utilisations et véhicules mais on peut techniquement aller encore bien au delà avec des véhicules qui en usage quotidien le plus courant (moins de 30 km/jour en Europe et moins de 40 km/jour aux Etats-Unis) n’impactent quasiment pas le réseau mais au contraire peuvent lui apporter, en plus de tous les apports annexes (habitat, activités professionnelles et autres, recharge d’autre véhicules etc)

    De plus les batteries Na-ion ont amélioré leur densité énergétique et commencent à pouvoir être utilisées avec une taille désormais à peine supérieure au Li-ion sur des véhicules lourds type camions, trains etc avec tous leurs avantages dont 1000 fois plus de réserves que le lithium, recyclage à 100% etc

    Exemple d’avancée pratique :

    Sharp : rendement de conversion de 32,65 % pour du solaire flexible et léger, commercial et à faible coût, très adaptable et destiné notamment aux véhicules (voitures, bus, camions etc) et à l’avionique et l’aérospatial

    Il utilise la triple jonction, qui prend en sandwich la cellule solaire entre deux couches de film. Le module devrait être utilisé dans une variété de véhicules, une application qui exige un rendement élevé et une construction légère.

    Ce film solaire flexible a été développé dans le cadre du projet “Recherche et développement de cellules solaires pour une utilisation dans les véhicules”, qui est administré par l’Organisation japonaise de développement des nouvelles énergies et des technologies industrielles (NEDO).

    Les modules mesurent environ 29 centimètres sur 34 (pour une surface de 965 centimètres carrés), une taille suffisante pour être commercialement viable, ne pèsent qu’environ 56 grammes (0,58 kilogramme par mètre carré).

    Ils adoptent une structure exclusive qui comprend trois couches de photo-absorption, avec de l’arséniure d’indium et de gallium comme couche inférieure, afin que la lumière du soleil puisse être convertie efficacement en électricité. Des cellules plus petites utilisant cette structure (d’une superficie de 1,047 centimètre carré) ont atteint un rendement de conversion de 37,9 % en avril 2013. En 2016, Sharp a utilisé des cellules de taille pratique (d’une superficie de 27,86 centimètres carrés) pour créer un module composite (d’une superficie de 968 centimètres carrés) afin d’atteindre une efficacité de conversion de 31,17 %, à l’époque la plus élevée au monde.

    Dans le cadre du projet actuel, Sharp a augmenté le rendement de conversion moyen de ses cellules solaires composées à triple jonction (d’une superficie de 22,88 centimètres carrés) par rapport aux modules de 2016 (d’environ 34,5 % à environ 36 %) et a amélioré le facteur de remplissage des cellules sur chaque module pour améliorer le rendement de conversion d’un module de taille pratique (d’une superficie de 965 centimètres carrés) à 32,65 %.

    Sharp a déclaré qu’il continuerait à mener des travaux de R&D sur des modules solaires plus efficaces et moins coûteux en vue de leur utilisation dans des applications telles que les véhicules électriques (VE) et l’aérospatiale.

    Les cellules solaires pour les véhicules électriques qui fournissent directement de l’électricité promettent de rendre les voitures électriques plus pratiques pour les utilisateurs en raison de la réduction des coûts de carburant et du temps nécessaire à la recharge.

    Ces modules solaires à haut rendement sont de faible coût et capables de s’adapter aux surfaces courbes des véhicules, en vue de leur utilisation dans une large gamme de véhicules, y compris dans les applications standard des VE et de l’avionique comme de l’aérospatiale

    https://global.sharp/corporate/news/220606-a.html

    .

    Répondre
  • Pour pouvoir abandonner le charbon ce n’est pas que doubler la production renouvelable qu’il faudrait…. c’est la multiplier par 20 ou 30 !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.