Chine : la production d’électricité en pleine crise - L'EnerGeek

Chine : la production d’électricité en pleine crise

Chine : la production d’électricité en pleine crise

Depuis maintenant un mois, la Chine fait face à une crise de sa production d’électricité. Incapable de couvrir ses besoins, le pays a recours à des coupures électriques de grande ampleur. Plusieurs provinces ont même mis en place des restrictions d’accès à l’électricité. Et elles touchent aussi bien les particuliers que les entreprises. En cause ? La production d’électricité en Chine est trop dépendante du charbon et du gaz, deux ressources qui causent actuellement de gros problèmes à Pékin, entre crise d’approvisionnement et hausse des prix.

Chine : 16 provinces privées d’électricité

Ce n’est pas le noir complet, mais ça y ressemble. Face à la pénurie d’électricité, la Chine a pris des mesures radicales. Dans les 16 provinces les plus sévèrement touchées, les autorités locales ont mis en place des règles d’encadrement de la consommation électrique. Des rationnements sont mis en place. Les coupures de courant se généralisent, parfois sans être annoncées à l’avance à la population. Et elles touchent aussi bien les foyers des particuliers que les usines.

Guangdong est la province chinoise la plus importante économiquement. Et sa situation électrique est particulièrement précaire en ce moment. Les autorités de la province ont mis en place une série de mesures pour limiter la consommation d’électricité. Dans les agglomérations, la consommation électrique est limitée aux heures creuses. La province a aussi contraint plusieurs secteurs industriels à une réduction de leur production. Dans certains sites, la production s’est adaptée : travail de nuit, arrêt partiel des chaines de production…. Au global, la crise électrique est telle que les prévisions de croissance de la Chine pour la fin d’année 2021 sont actuellement revues à la baisse.

L’impact de la crise sanitaire sur l’électricité en Chine

Depuis quelques années, les coupures d’électricité ne sont pas rares en Chine. En 2020, pendant le mois de décembre, plusieurs agglomérations avaient déjà subi de grandes coupures d’électricité pour éviter un black-out. Mais ces coupures précédentes étaient de plus courte durée. Et elles étaient le plus souvent circonscrites à une seule région à la fois.

Alors pourquoi la crise électrique actuelle est-elle plus inquiétante ? Si le problème n’est pas nouveau, c’est le contexte qui a changé. L’impact de la crise sanitaire et la reprise économique se font sentir. L’industrie chinoise profite du rebond économique pour relancer à pleine force sa production. Ce qui n’est pas sans conséquence sur ses besoins électriques. Sur le premier semestre 2021, l’AIE a observé que la consommation électrique chinoise avait dépassé son niveau de 2019.

Crise diplomatique autour du charbon, flambée des prix du gaz

La Chine a beau être le premier producteur mondial d’électricité, ses efforts ne suffisent pas à couvrir ses besoins. Et surtout, sa production électrique est largement dépendante des importations. Le charbon représente environ 60% de la production d’électricité en Chine. Or Pékin est en crise diplomatique avec l’Australie, un pays exportateur de charbon crucial pour la Chine. Pékin doit importer son charbon depuis la Mongolie et l’Indonésie. Mais les prix en hausse n’ont pas permis le maintien d’activité de certaines centrales à charbon.

En parallèle, la hausse des prix du gaz a aussi impacté la production d’électricité en Chine. Depuis 2015, la Chine investit dans le gaz naturel pour en faire un des leviers de son développement électrique. Mais la hausse du prix du gaz fragilise cette stratégie.

La situation peut-elle empirer ? C’est en effet ce que craint le gouvernement chinois. L’hiver arrive, et avec lui les provinces chinoises s’attendent à une hausse prévisible de la consommation électrique. En outre, plusieurs entreprises internationales ayant des sites de production en Chine ont déjà constaté un fort impact sur leur rythme de production. C’est notamment le cas d’Apple. Et la pression pourrait devenir plus forte sur Pékin pour résoudre la crise énergétique.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 18 Oct 2019
Le 14 octobre 2019, le Prix Nobel d'économie a été décerné à une équipe de trois économistes, dont la franco-américaine Esther Duflo. Ensemble, ils ont travaillé à l'émergence d'une nouvelle méthode d'analyse des théories économiques sur le terrain. Une méthode…
mar 14 Mar 2017
Le groupe Alstom a présenté officiellement jeudi 9 mars 2017, un nouveau prototype de bus électrique "sans équivalent" capable de transporter une centaine de passagers. Baptisé Aptis, ce véhicule à mi-chemin entre le bus et le tramway, devrait être testé…
jeu 2 Juil 2015
La hausse soudaine des températures en France métropolitaine enregistrée depuis ce mardi 30 juin a entraîné quelques perturbations dans la distribution d'électricité et sur les réseaux de transport ferroviaire. Pannes d'électricité géantes, trains au ralenti, les effets de la canicule…
mar 25 Fév 2020
Début février, le groupe Legrand, l'un des leaders sur le marché du bâtiment connecté, a annoncé ses résultats pour 2019. Des résultats en progression, largement portés par les bonnes performances des technologies connectées pour la gestion de l'énergie. Plus globalement,…

COMMENTAIRES

  • Pauvre chinois ….
    Vite !!!
    Envoyez leur energie+ et Rochain.
    Ils ont la solution eux !!!
    Ils vont expliquer aux chinois qu’en posant des éoliennes, des PPV et des batteries partout (que les chinois savent déja fabriquer) ils vont s’en sortir les doigts dans le nez.

    C’est juste que les chinois sont trop cons pour se rendre compte qu’ils ont déja la solution.
    Ils faut les aider.

    Répondre
  • Et oui, les chinois comptaient sur deux EPR qui devaient être construits en 4 ans et demi et qui en ont mis neuf.
    Ca à tous décaler entre les prévisions de besoins set les possibilités de production et depuis c’est les schisme, tous va de travers….. ils ne sont pas prêt d’y retourner aux EPR

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.