Seine-et-Marne : mise en service de l’unité de biométhane de déchets de Veolia et Waga Energy - L'EnerGeek

Seine-et-Marne : mise en service de l’unité de biométhane de déchets de Veolia et Waga Energy

seine marne mise service unite biomethane dechets veolia waga energy - L'Energeek

Ce 31 mars 2022, Veolia et Waga Energy ont annoncé la mise en service d’une unité de production de biométhane sur le site de stockage de déchets de Claye-Souilly (Seine-et-Marne). Destinée à valoriser le biogaz des déchets organiques, elle devrait produire 120 GWh de gaz renouvelable par an.

Veolia et Waga Energy mettent en service la plus grande unité de biométhane de France

Mi octobre 2020, Veolia annonçait un partenariat avec Waga Energy, une start-up grenobloise spécialisée dans la valorisation des déchets organiques non-agricoles pour produire du biogaz. Les deux entreprises affichaient leur ambition d’installer une unité de production de biométhane sur le site de stockage de déchets de Claye-Souilly (Seine-et-Marne), opéré par Veolia, et qui traite jusqu’à 1,5 tonnes de déchets non dangereux municipaux et industriels par an.

Ce 31 mars 2022, les deux partenaires ont annoncé la mise en service de cette unité de production : elle permettra de valoriser les déchets d’origine organiques (animal ou végétal) du site en les transformant en biométhane, grâce à la technologie d’épuration mise au point par Waga Energy.

Le gaz renouvelable ainsi produit sera ensuite injecté directement dans le réseau local de GRDF. Veolia et Waga Energy estiment que cette unité produira environ 120 GWh de biogaz par an, de quoi couvrir la consommation annuelle de 20 000 foyers, ce qui en fait la plus importante de France.

Valoriser les déchets non dangereux

Le site de Claye-Souilly valorisait déjà énergétiquement les déchets via leur combustion, pour produire chaleur et électricité. Le biométhane permettra d’augmenter de 40 % la production énergétique du site de stockage.

Velolia et Waga Energy développent en tout quatre projets communs : en plus de celui de Claye-Souilly, ils ont déjà mis en service celui de Saint-Palais (Cher). Deux autres sont en construction à Le Ham (Manche) et à Chatuzange-le-Goubet (Drôme). L’ensemble de ces unités devrait atteindre une production de 175 GWh d’ici 2024.

Dans le communiqué, Veolia, géant du traitement des déchets, précise qu’il ambitionne de « devenir un des premiers acteurs de la filière de biométhane et développer davantage de capacités de production d’énergies vertes ».

La production totale de biométhane en France était de 4 338 GWh en 2021, dont plus du tiers (environ 1 600 GWh) par Veolia. Ce total représente environ 1 % de la consommation brute de gaz naturel de 2020 en France (445 TWh).

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 25 Jan 2013
La Belgique serait prête à employer des grands moyens pour s’attaquer au problème de l’intermittence de l’énergie éolienne : une île artificielle équipée d'un système de stockage directement inspiré de celui des des Stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) que…
lun 25 Fév 2019
Le Mali est un pays d’Afrique de l’Ouest qui doit approfondir son développement économique. L’électrification du pays est ainsi une priorité pour les autorités. La Semaine malienne des énergies renouvelables s’est ouverte le 19 février 2019 à Bamako avec l’objectif…
jeu 31 Jan 2013
La société française Wysips, filiale du groupe Sunpartner, présentera fin février au Mobile World Congress de Barcelone, un smartphone équipé d'un film transparent permettant la recharge de la batterie à l'énergie solaire ou artificielle. 3 ans de développement et 30…
lun 2 Sep 2013
L’énergéticien allemand E.ON a annoncé mercredi 28 août 2013 la construction d'un site pilote de stockage d'énergie issue des renouvelables, qui converti l'électricité en gaz. Situé à Falkenhagen (dans l’est du pays) , ce site utilisera les trop-pleins d'électricité produits…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.