Renouvelables en France : 2021, année record, mais l'objectif de 2023 est encore loin - L'EnerGeek

Renouvelables en France : 2021, année record, mais l’objectif de 2023 est encore loin

renouvelables-france 2021 annee record objectif 2023 loin - L'Energeek

Le dernier baromètre trimestriel des énergies renouvelables, publié ce 6 décembre 2021 par RTE, Enedis et le Syndicat des Energies Renouvelables (SER), révèle que la France a battu, dès fin septembre 2021, le record d’installation d’EnR de l’ensemble de l’année 2017. Malgré ce dynamisme, les objectifs pour 2023 et 2030 restent encore à bonne distance. Le rythme d’installation de nouvelles capacités doit encore accélérer, alors que l’éolien est de plus en plus contesté.

Au 30 septembre 2021, la France a déjà battu son record d’installation de renouvelables de 2017

Comme tous les trimestres, RTE, Enedis et le SER ont publié, ce 6 décembre 2021, l’état de la puissance renouvelable installée en France, ainsi que la production électrique associée. Ces chiffres indiquent un franc dynamisme de la filière, en particulier du coté du photovoltaïque.

Ainsi, « la puissance totale du parc renouvelable électrique s’élevait au 30 septembre 2021 à 58 759 MW. Sur les trois premiers trimestres, les capacités ont crû de 2 876 MW, un chiffre supérieur au record annuel de 2017 (qui s’élevait à 2 757 MW) », détaillent RTE, Enedis et le SER.

L’année 2021 verra donc la France battre très largement son record de puissance renouvelable installée, à la grande satisfaction de la ministre de la Transition Ecologique, Barbara Pompili. Pour autant, les objectifs fixés par la PPE à court terme (2023) semblent encore relativement hors d’atteinte : pour l’éolien, ils ne sont remplis qu’à 76,6%, pour le solaire à 60,6%. Le rythme des installations doit donc encore s’accélérer.

Si, du coté du photovoltaïque, la tendance est bien à un vrai dynamisme, avec 621 MW raccordés sur le seul troisième trimestre 2021, pour porter le total à 12 329 MW – soit une hausse de 5% en un trimestre (et déjà 20%  sur l’année) –, l’éolien marque le pas, avec seulement 279 MW raccordés, pour un total de 18 487 MW.

L’éolien terrestre travers une vraie période de turbulence en France, avec une recrudescence des contestations, des discours médiatiques très critiques  de plusieurs responsables politiques de haut niveau, et une acceptabilité toujours aussi problématique – qui risque d’entraver le dynamisme de la filière dans les mois à venir, malgré les dernières mesures gouvernementales sur ce sujet.

Les EnR couvrent 26% de la consommation électrique sur 12 mois

En terme de production électrique, ce troisième trimestre 2021 a vu les renouvelables apporter 25,7 TWh d’électricité au mix français, soit 26,6% de la consommation électrique totale des trois mois concernés, et 26% sur les 12 derniers mois.

A titre de comparaison, la part des renouvelables dans la consommation d’électricité en France a dépassé pour la première fois les 20% en 2018 (22,7%), et a atteint un pic en 2020 (26,9%), bien aidé par une sous-consommation provoquée par la pandémie de Covid-19.

Reste que l’objectif fixé par la loi est de porter la part des EnR à 40% du mix électrique dès 2030. Compte tenue de la probable hausse de la consommation provoquée par la nécessaire décarbonation de l’économie, le rythme actuel doit être encore accéléré.

Cela impose de mener à bien tous les projets d’éolien en mer (la tendance est plutôt favorable), d’accélérer encore sur le photovoltaïque (la tendance, là encore, semble aller plutôt dans ce sens), et retrouver le dynamisme de la fin des années 2010 sur l’éolien terrestre (sans doute le plus grand défi à court terme).

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 17 Juil 2024
Les Nouveautés de l’Édition 2024 d'EnerGaïa Le Forum EnerGaïa, le salon phare des énergies renouvelables en France, se tiendra cette année les 11 et 12 décembre 2024 au Parc des Expositions de Montpellier. Ce rendez-vous annuel, devenu incontournable, rassemble les…
ven 16 Avr 2021
Plébiscitée pour répondre aux objectifs climatiques de la France, l’exploitation du bois comme source de chaleur présenterait-elle un risque de déforestation ? Selon les données des organismes publics, la filière bois-énergie ne nuirait pas à la croissance des forêts, ni…
ven 1 Déc 2023
Engie, sous la direction de Catherine MacGregor, se positionne comme un acteur clé dans la stabilisation des prix du gaz et de la promotion d'une transition énergétique.         Gaz : une normalisation des prix ? Catherine MacGregor,…
mar 11 Juin 2024
Le 1ᵉʳ juillet, les consommateurs de gaz naturel en France verront leur facture augmenter de 11,7 %. Cette augmentation a été annoncée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) le 10 juin, suscitant des préoccupations parmi les utilisateurs de…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.