Barbara Pompili présente les mesures pour améliorer l'acceptabilité de l'éolien en France - L'EnerGeek

Barbara Pompili présente les mesures pour améliorer l’acceptabilité de l’éolien en France

barbara pompili presente mesures ameliorer acceptabilite eolien france - L'Energeek

Ce 5 octobre 2021, la ministre de la Transition Ecologique, Barbara Pompili, a présenté 10 mesures élaborées avec la filière éolienne pour assurer un développement « maîtrisé et responsable » de cette énergie. Le but est d’améliorer l’acceptabilité des l’éolien en France. La veille, la ministre avait également dévoilé le nouveau tarif d’achat du photovoltaïque pour les installations en toitures de 100 à 500 kWc.

Améliorer l’acceptabilité de l’éolien en France : la ministre de la Transition Ecologique et la filière présentent enfin leurs 10 mesures

Si, en France, l’exécutif multiplie les signaux de soutien à sa filière nucléaire, le développement des renouvelables demeure une priorité gouvernementale. Ce 5 octobre 2021, la ministre de la Transition Ecologique, Barbara Pompili, a ainsi présenté les 10 mesures pour améliorer l’acceptabilité de l’éolien en France, décidées en collaboration avec la filière, et conclusion d’un travail entamé en 2019.

« Les énergies renouvelables, dont l’éolien, sont vitales pour garantir la sécurité énergétique de la France et lutter contre le dérèglement climatique. Mais mon devoir est de trouver les moyens d’un développement maîtrisé et responsable », a ainsi affirmé la ministre.

Ces mesures visent notamment à ne pas installer un parc éolien dans une zone où la population le refuserait, et multiplierait les recours. La ministre rappelle d’ailleurs qu’en la matière, « la France a une des législations les plus protectrices d’Europe ».

Pour ce faire, le ministère veut s’appuyer sur les préfets pour améliorer l’instruction et le choix des projets, notamment via des cartes régionales des zones propices, avec l’installation d’un médiateur au sein du ministère, pour aider à trancher les cas difficile.

S’appuyer davantage sur les élus et les citoyens des territoires

Barbara Pompili veut également rendre la consultation d’élus locaux obligatoires pour les porteurs de projets éoliens, et renforcer les compétences des comités régionaux de l’énergie. La filière souhaite également « faciliter l’émergence de projets directement portés par les habitants et les élus », par des « outils financiers et réglementaires ».

Le gouvernement entend aussi lutter contre les nuisances sonores des éoliennes, en imposant un contrôle du bruit dans les nouveaux parcs, et réduire leur impact lumineux, en n’allumant les signaux des éoliennes qu’en cas de passage d’avion. La filière éolienne va également financer, par une taxe sur ses ventes d’électricité, un « fonds de sauvegarde du patrimoine naturel et culturel » des territoires, doté de 30 à 40 millions d’euros par an.

Enfin, pour répondre aux critiques sur l’impact des parcs éoliens en fin de vie, le gouvernement va imposer, pour les parcs installés à partir de 2022, un recyclage à 90% en cas de démantèlement, et à 95% à partir de 2024.

La veille, le 4 octobre 2021, en marge de l’inauguration d’une centrale photovoltaïque au sol, développée par Engie Green à Marcoussis (Essonne), Barbara Pompili avait également confirmé un tarif d’achat de 9,8 €/MWh (soit 9,8 centimes/kWh) pour les centrales photovoltaïques en toiture entre 100 kWc et 500 kWc. De quoi débloquer de nombreux projets qui attendaient la publication de ce tarif (parfois depuis un an et demi), pour être validés et mis en œuvre.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 16 Mar 2020
Ce samedi 14 mars 2020, la China Energy Investment Corporation (China Energy) a annoncé la création d'une co-entreprise avec EDF pour développer conjointement le parc éolien offshore de Dongtai, dans la province du Jiangsu. C'est la première fois que la…
mer 30 Avr 2014
Et si nos routes pouvaient-elles aussi créer de l’énergie !? C’est ce que proposent deux chercheurs américains avec leur système de route solaire inédit. Baptisé Solar Roadways, ce projet permettrait d’optimiser les voies de circulation dans la production d’énergie et…
lun 11 Nov 2013
L'Institut Photovoltaïque d'Ile-de-France (IPVF) et l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) ont annoncé le 29 octobre la signature d'une convention de financement de 18,5 millions d'euro sur 6 ans. Permettant ainsi le démarrage opérationnel de ce nouvel Institut qui sera…
mar 13 Jan 2015
Comme son nom l'indique, l'énergie houlomotrice est une énergie marine renouvelable qui permet de valoriser les mouvements de la houle, c'est à dire les vagues créées par l'effet du vent à la surface de la mer. Il existe actuellement plusieurs…

COMMENTAIRES

  • Pourquoi les politiciens s’acharnent-ils à faire des éoliennes et des panneaux photo-voltaïques leurs mesures symbolique alors que l’électricité française est déja décarbonné à plus de 95% ?

    – Quels sont leurs mesures pour décarbonner les secteurs du BTP très gros émmetteur de GES ?
    – Quels sont leurs mesures pour décarbonner la production de chaleur pour les batiments ?
    – Ont-ils prévu de décarbonner l’alimentation en consommant plus local et moins de viande ?
    – Ont-ils prévu de décarbonner les transports en mettant plus de monde au vélo et en développant les transport en commun ?
    – Ont-ils prévu de lutter contre l’obscolesance programmé en améliorant la réparabilité des biens courants ?
    – Ont-ils prévu de décarbonner l’industrie ?

    Bien sur, les mesures ci-dessus serait invendables par les politiciens à leur électorat de vieux qui ne veulent rien céder de leur confort.
    On dit aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre:
    Vous continuerez à rouler en voiture “électrique” dont l’électricité sera produite par des éoliennes et des PPV et vous sauverez le climat ainsi.

    Et tant pis, si c’est un mensonge grossier !!!

    Répondre
  • Alors que la contestation des éoliennes porte surtout sur leur gigantisme et la distance ridicule (500 m. ) qui les sépare d’une résidence ou d’un site naturel ou culturel (Monuments historiques classés ou Inscrits)les propositions de B.Pompili passent sous silence cet aspect majeur et scandaleux du dossier .
    Mais ce n’est pas surprenant venant d’une prosélyte “sourde et aveugle” selon ses propres mots ..

    Répondre
  • Pompili peut faire ce quelle veut pour calmer les esprits, cela ne changera rien puisque le seul motif est que cela fait de l’ombre au nucléaire, on pourrait ne pas voir les éoliennes, ne pas entendre le moindre bruit l’oreille collée au mat, Bref, faire comme avant lorsqu’il n’y en avait pas, elles feront toujours de l’ombre au nucléaire et seront rejetées tellement le message martelé depuis 60 ans par le nucléaire installé dans sont fromage fait partie de la culture du petit français à qui on raconte dès sont plus jeune âge que grâce au nucléaire que les autres n’utilisent pas ou peu nous avons l’électricité la moins chère du monde et toujours disponible quand on en a besoin….. même quand on démontre que c’est faux on n’est pas cru, puisque ce n’est pas conforme aux saintes écritures…. d’ailleurs, il n’y a qu’à voir les deux réactions au-dessus…. c’est édifiant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.