La Turquie découvre de nouvelles réserves de gaz naturel dans son gisement de la Mer Noire - L'EnerGeek

La Turquie découvre de nouvelles réserves de gaz naturel dans son gisement de la Mer Noire

turquie nouvelles reserves gaz naturel mer noire - L'Energeek

Ce vendredi 4 juin 2021, le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé une nouvelle découverte 135 milliards de mètres cubes de gaz naturel dans le gisement de Sakarya, en Mer Noire. Le pays devrait continuer d’intensifier ses recherches d’hydro-carbure en mer, dans le but de limiter sa dépendance aux importations énergétiques.

135 milliards de mètres cubes de gaz naturel supplémentaires découverts en Mer Noire par la Turquie

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, dont la popularité a baissé ces derniers mois suite aux difficultés économiques du pays, sait jouer avec le suspens. Il a ainsi annoncé, mardi 1er juin 2021, qu’il allait annoncer le 4 juin une « grande nouvelle » pour le pays.

Cette nouvelle concernait le gisement de gaz naturel de Sakarya, en Mer Noire, où la Turquie avait identifié, fin 2020, des réserves de 405 milliards de mètres cubes dans un puits d’exploration : “Une nouvelle découverte de 135 milliards de mètres cubes a été faite dans le puits d’exploration Amasra-1”, a exposé M. Erdogan dans un discours à Zonguldak, au Nord de la Turquie, ce 4 juin 2021.

Le pays s’est lancé dans une vaste recherche de gisement de gaz naturel en mer, pour réduire sa facture énergétique et sa dépendance aux importations. Chaque année, la Turquie consomme en effet entre 45 et 50 milliards de mètres cube de gaz naturel, presque intégralement importé. Soit un coût estimé à 11 milliards d’euros annuels par l’autorité régulatrice des marchés énergétiques de Turquie (EPDK).

La Turquie veut réduire sa dépendance énergétique

En 2020, les importations turques de gaz naturel ont augmenté de 6,75% : les principaux fournisseurs de la Turquie sont la Russie (33% du total), l’Azerbaïdjan (24%) – qu’Ankara a soutenu dans sa guerre contre l’Arménie -, l’Algérie et l’Iran (11% chacun).

Le président Erdogan a fait de la réduction de la dépendance énergétique turque une priorité, quand bien même les coûts d’extraction en Mer Noire sont annoncés comme particulièrement élevés. Le président ambitionne que ce gaz naturel « 100% turc » puisse fournir les foyers du pays à partir de 2023, date de la prochaine élection présidentielle.

Cela étant, le pays semble vouloir normaliser ses relations avec ses voisins méditerranéens et, tout en continuant à chercher des gisements de gaz naturel dans ses eaux territoriales, a arrêté les forages dans les eaux grecques et chypriotes.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 21 Avr 2016
Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) participe au projet Power to Gaz Jupiter 1000. L’objectif de l’opération consiste à convertir et stocker des surplus d'électricité sous forme de gaz.   (suite…)
ven 21 Mai 2021
Washington vient d'annoncer son intention de lever son opposition au gazoduc Nord Stream 2. Le projet russe, soutenu par l'Allemagne, faisait l'objet de sanctions américaines depuis décembre 2019. Désormais relancé, il devrait finalement entrer en exploitation avant la fin de…
mar 14 Fév 2017
Outre le séisme politique déclenché par le décret dit du "Muslim ban", les premières décisions du président américain Donald Trump relatives à la politique énergétique et environnementale des Etats-Unis, ont elles aussi suscité de nombreuses réactions aussi bien dans l'opposition…
mer 22 Mar 2017
Si la Chine est toujours le plus gros consommateur de charbon au monde avec plusieurs milliards de tonnes consommées chaque année, les autorités semblent désormais changer de stratégie et mieux prendre en compte les enjeux environnementaux liés à la production…

COMMENTAIRES

  • 135 + 405 milliards de M3 de gaz.
    oh la !
    Ça va faire beaucoup de GES, tout ça.
    Vite !!!
    Envoyer leur énergie + , il va leur expliquer comment s’en passer.

    Comme disait coluche: dites-moi ce qu’il vous faut, je vais vous dire comment vous en passer.

    Répondre
  • @ Sam Sam le gros escroc mythomane à la tête comme une citrouille qui fait rigoler les enfants dès la maternelle avec ses listes d’inepties qu’il est le seul à ne pas voir ni comprendre alors qu’il prend tout le monde pour des clowns !

    Contrairement à vous j’ai déjà, entre autres, réalisé des études avec d’autres équipes de R&D pour la Commission européenne, des pays et régions, donc j’aurai sans doute déjà trouvé des solutions pour la Turquie avant que vous n’ayez trouvé les solutions (qui sont forcément renouvelables) pour votre immeuble encore au gaz ! Comme c’est affligeant pour quelqu’un qui prétend donner des conseils à la Planète entière avec ses calculs superficiels, hâtifs et farfelus sur un coin de table avec son copain Marcel au café du Commerce pour seul auditoire !

    Comme disait Gabin/Audiard, “quand on mettra les … (par politesse on va dire abrutis !) sur orbite vous n’avez pas fini de tourner” !

    https://www.youtube.com/embed/B50M-DR5h3s

    .

    Répondre
  • Pendant que Sam Sam n’arrête plus d’écrire des bêtises et fait perdre du temps à tout le monde, d’autres apportent des solutions utiles dans la mobilité (et çà fait près de 20 ans que mon entourage et moi-même soutenons plusieurs créateurs de véhicules électro-solaires qui vont encore s’améliorer avec les supercondensateurs hybrides (Nawa Technolgies, Skeleton Technologies etc) et plus tard les batteries structurelles)

    Exemple en France Midipile Mobilty :

    https://www.sudouest.fr/lachainetv7/economie/modes-d-emplois/videos/2021/06/01/qqq5pr5

    .

    Répondre
  • Pendant que Sam Sam demeure collé en dessous du niveau zéro de compétences en énergie et fait perdre du temps aux autres avec ses âneries permanentes, le marché des véhicules électro-solaires lui commence à décoller et devrait atteindre 15 milliards d’euros d’ici 2030 et passer les 40 milliards d’euros dix ans plus tard, soit + 167% de croissance en seulement 10 ans ce qui est utile pour décarboner

    25 constructeurs développent déjà des voitures électro-solaires dont Lightyear One, Sonomotors, Aptera Solar etc. La Turquie n’est d’ailleurs pas en reste avec des petits véhicules e-solaires et autres Trikes déjà en circulation dans plusieurs villes et des navettes autonomes e-solaires (comme Easy Mile en France avec l’allemand Sonomotors) et aussi la recharge solaire

    L’Italie, dont l’Université de Bologne (qui travaille depuis longtemps pour les grandes marques italiennes (Ferrari, Lamborghini etc) avait été l’une des premières à publier une étude détaillée sur le potentiel des véhicules électro-solaires il y a pas mal d’années déjà, développe aussi ses modèles avec des universités et tout un réseau d’entreprises avec pour but, outre la formation des étudiants dans ce domaine, le transfert de technologies

    Exemple l’Archimède 2.0 de l’association Ondula Solar Onlus sur un modèle inspiré des anciens “spider”

    https://www.futurosolare.com/wp-content/uploads/2021/05/futurosolare-ita-web.pdf

    .

    Répondre
  • “@ Sam Sam le gros escroc mythomane à la tête comme une citrouille qui fait rigoler les enfants dès la maternelle avec ses listes d’inepties qu’il est le seul à ne pas voir ni comprendre alors qu’il prend tout le monde pour des clowns !

    Contrairement à vous j’ai déjà, entre autres, réalisé des études avec d’autres équipes de R&D pour la Commission européenne, des pays et régions, donc j’aurai sans doute déjà trouvé des solutions pour la Turquie avant que vous n’ayez trouvé les solutions (qui sont forcément renouvelables) pour votre immeuble encore au gaz ! Comme c’est affligeant pour quelqu’un qui prétend donner des conseils à la Planète entière avec ses calculs superficiels, hâtifs et farfelus sur un coin de table avec son copain Marcel au café du Commerce pour seul auditoire ! “”

    Ouh la !!
    Vu l’ampleur de la réaction on dirait que le dernier commentaire a fait mal, non ? … 😉
    Reprenez donc un cacheton de Prozac, ça va vous détendre.
    Je voudrai pas que vous nous fassiez un AVC, vous me faites trop rire.

    Personnellement, je ne suis pas fan de Gabin, je le trouve trop con-descendant.

    En tous cas, vous avez réussi à faire un commentaire d’une taille raisonnable pour une fois.
    Bravo !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.