Nucléaire : EDF résilie les contrats Arenh de trois fournisseurs alternatifs, dont Total - L'EnerGeek

Nucléaire : EDF résilie les contrats Arenh de trois fournisseurs alternatifs, dont Total

nucleaire edf resilie contrats arenh total - L'Energeek

Suite à la décision du Tribunal de Commerce de Paris, qui a estimé que la crise sanitaire actuelle constituait bien un cas de force majeure et justifiait une suspension des contrats Arenh, EDF a décidé, ce mercredi 3 juin 2020, de résilier ces contrats avec les trois fournisseurs qui s’étaient porté en justice, dont Total Direct Energie.

Total obtient du Tribunal de Commerce la suspension de ses contrats Arenh avec EDF

Fin avril 2020, trois fournisseurs d’électricité alternatifs, dont Total-Direct Energie, avaient attaqué EDF en justice, pour dénoncer les contrats Arenh. Ces derniers imposent à EDF de vendre une quantité d’électricité nucléaire à chaque fournisseur d’électricité à un prix fixé chaque année. Une électricité que les fournisseurs alternatifs sont contraints d’acheter.

En temps normal, les tarifs Arenh (42 €/MWh) sont en nettement en dessous du marché (aux alentours de 50-55 €/MWh début 2020). Mais, les prix de l’électricité ayant fortement chuté suite à la crise sanitaire (aux alentours 20 €/MWh), ces trois fournisseurs souhaitaient faire jouer la clause de force majeure pour suspendre ces contrats Arenh.  Mais EDF refusait de considérer la pandémie de Covid-19 comme une « force majeure ».

Le 20 mai 2020, à l’issue d’un bras de fer judiciaire, le Tribunal de Commerce de Paris donne raison aux plaignants, en l’occurrence Total Direct Energie, Alpiq et Gazel. Ces trois fournisseurs alternatifs sont donc autorisés à suspendre leurs contrats Arenh.

En réaction, EDF résilie lesdits contrats et prive Total d’électricité nucléaire à tarif protégé

Tout en rappelant qu’elle “conteste fermement l’existence d’un cas de force majeure dans le cadre des contrats Arenh” et qu’elle “a fait appel de ces ordonnances auprès de la Cour d’appel de Paris”, EDF a annoncé, en réaction, ce mercredi 3 juin 2020, qu’elle résiliait les contrats Arenh des trois fournisseurs en question.

En effet, ces contrats prévoient une résiliation “en cas de suspension de ces contrats au-delà d’une période de deux mois”.  Selon l’énergéticien, la décision a été « prise à titre conservatoire afin de préserver les droits d’EDF », dans l’attente du résultat de l’appel.

Reste à savoir, dans le cas où le jugement serait confirmé, ce que feront Total-Direct Energie, Alpiq et Gazel si les tarifs de l’électricité remontent, et qu’ils doivent acheter à EDF de l’électricité nucléaire au prix fort, ce qui pourrait arriver dès cet hiver. Le consultant en énergie Nicolas Goldberg suppose qu’EDF devrait alors sans doute négocier de nouveaux contrats Arenh avec les trois fournisseurs d’énergie en question.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 17 Sep 2015
Alors que le  réacteur 1 de la centrale de Sendai (dans le sud-est de l'archipel) a été remis en service le 11 août dernier, l'exploitant japonais Kyushu Electric Power a annoncé ce dimanche avoir terminé le chargement en combustible du second…
ven 7 Fév 2014
L’American Nuclear Society, qui représente les intérêts de l’industrie nucléaire américaine, était en déplacement en France fin janvier. A cette occasion, elle a décerné un prix au laboratoire Atalante de Marcoule (Gard) consacré à l’étude du cycle du combustible.  …
jeu 12 Sep 2019
Le nouveau ministre saoudien de l’Energie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, compte sur l'électricité nucléaire. A peine nommé en remplacement de Khaled al-Faleh, il confirme que l’Arabie saoudite ambitionne d’enrichir son propre uranium. D'après sa déclaration du 9 septembre…
mar 27 Juin 2017
Remise en cause ces derniers mois par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en raison de teneurs en carbone excessives, la qualité de la cuve du futur réacteur EPR de Flamanville dans la Manche ne poserait en réalité aucun problème de…

COMMENTAIRES

  • Excellent initiative.
    Si Total veut vendre de l’électricité elle n’a qu’à la produire, elle est assez riche pour investir dans les ENR. Faire le simple revendeur est à la portée de n’importe qui, surtout si en plus on fait payer les stocks dont on pense avoir besoin par son fournisseur.

    Répondre
  • Le fait du prince, on est quand meme en republique bananiere. Mais ca incitera sans doute ces concurrents à investir dans des moyens internes de production et se passer encore plus d’EDF. Le vainqueur n’est pas celui qu’on croit en analyse superficielle.

    Répondre
  • L’ARENH est une spoliation du bien public , TOTAl veut le beurre, l’argent du beurre et la fermière..
    Il faut supprimer L’ARENH.

    Répondre
  • What about next when I’m a Total Direct Energy’s cusome ? An advice Somebody Pliz ? Thx a lot.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.