Electricité : 42 réacteurs en service depuis lundi, d’autres en attente de raccordement au réseau - L'EnerGeek

Electricité : 42 réacteurs en service depuis lundi, d’autres en attente de raccordement au réseau

france baisse activite trois reacteurs nucleaires cause chaleur - L'Energeek

Ce n’est pas l’objectif qui avait été fixé à date, mais tout de même : la France, confrontée à des températures glaciales, peut tout de même compter sur 42 de 56 réacteurs nucléaires pour alimenter en électricité les Français.

Pour bien comprendre en quoi la nouvelle est tout de même réjouissante, il faut se souvenir qu’à la fin du mois d’août, seul 24 réacteurs nucléaires étaient en fonctionnement, et seulement.. 10 de plus, début décembre, soit, 34 !

Avec 42 réacteurs actifs sur 56, EDF parvient à faire remonter la part d’électricité nucléaire dans le mix électrique français. Néanmoins, pour les pessimistes, ont peut déplorer que les objectifs prévisionnels initiaux ne soient pas atteints.

44 réacteurs nucléaires en fonctionnement début 2023

Ainsi, le plan de montée en charge des centrales nucléaires français prévoyait que les 42 réacteurs devaient être actifs au début du mois de décembre. La conséquence est évidente : avec les températures glaciales qui frappent une bonne partie du pays, la consommation électrique atteint des sommets. Le pic de consommation de 80 GWh a ainsi été franchi à plusieurs reprises. Problème : toutes sources d’énergies confondues, la France produit un maximum de 65 Gwh.

Ce sont donc 15 GWH que la France doit importer de ses voisins européens au moment des pics de consommation. Beaucoup viennent d’Allemagne, et de ses centrales au gaz et au charbon, le reste provenant d’Espagne, ainsi qu’un peu (10 %) de Grande Bretagne.

Les nouvelles simulations de disponibilité du parc nucléaire prévoient une disponibilité de 44 réacteurs  d’ici à la fin de l’année, soit 2 tranches supplémentaires. Début février, 48 réacteurs sont censés être connectés au réseau.

41 GW de production d’électricité nucléaire disponibles, sur 61.

Attention tout de même : un réacteur n’en vaut pas un autre. Les réacteurs déconnectés actuellement sont malheureusement aussi les plus puissants, car les plus récents. Ceux là même qui sont frappés par le problème des micro fissures détectées dans le circuit de refroidissement de secours secondaire.

Conséquence, avec 42 réacteurs nucléaires actifs sur 56, la puissance de production d’électricité nucléaire disponible à l’instant T n’est « que » de 41 GW, pour un total théorique de 61 GW.

 

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
mer 10 Jan 2018
Présenté comme un concentré d’innovations en matière de sûreté, de protection de l'environnement et de performance technique, le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville, dans la Manche, a fait ces dernières semaines un pas de plus vers son aboutissement,…
jeu 3 Août 2017
Aujourd'hui, la Californie se positionne clairement dans sa lutte contre le changement climatique. La ville de Los Angeles n'échappe pas à la règle et confirme son engagement en faveur des technologies propres et respectueuses de l’environnement. Le conseil d’administration en…
lun 30 Nov 2015
Dans un sondage réalisé par l’institut d’étude Démoscope pour Swissnuclear, on apprend qu’une majorité de Suisses considèrent que l’énergie nucléaire est indispensable pour assurer leur approvisionnement en électricité. Tandis que les personnes interrogées ne veulent pas dépendre de l’étranger, elles refusent…
jeu 30 Avr 2015
Si le séisme qui a frappé le Népal le samedi 25 avril dernier, a fait des milliers de victimes et détruit de nombreux bâtiments et sites historiques, il a aussi eu pour conséquence de fortement endommager le réseau électrique national,…

COMMENTAIRES

  • Hier samedi il y en avait 15 à l’arrêt, et aujourd”hui dimanche ils sont 16 à l’ arrêt…. Ce n’est pas vraiment la bonne pente… C’est plus que regrettable.

    Répondre
  • Et je cherche désespérément (avec Suzan!) un article sur les récents déboires de Flamanville: silence radio assourdissant!
    Six mois de plus, et 500 millions de travaux…
    Quand débranchera-t-on le malade?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.