Véhicule électrique : Corri-Door, Citroën Ami, signaux contradictoires

Véhicule électrique : Corri-Door, Citroën Ami, signaux contradictoires

vehicule electrique corri-door citroen ami - L'Energeek

Hasard du calendrier : ce lundi 2 mars 2020, le réseau de bornes de recharge Corri-Door, opéré par Izivia, a annoncé le retrait de 70% de ses bornes publiques. Pour des raisons techniques – mais aussi stratégiques. Dans le même temps, Citroën dévoilait une mini-voiture électrique citadine, l’Ami, pensée pour l’auto-partage et les mutations de la mobilité urbaine.

Corri-Door supprime 189 bornes de recharge sur les 217 de son réseau

Dans un contexte où les pouvoirs publics militent pour un prompt renforcement des réseaux de bornes de recharge publiques, et où les constructeurs automobiles investissent massivement dans la mobilité électrique, la nouvelle semble aller à l’exact opposé de l’histoire.

Ce lundi 2 mars 2020, Izivia (filiale d’EDF) vient en effet d’annoncer qu’elle allait supprimer 70% des bornes de recharge de son réseau Corri-Door. A l’origine de cette décision, un soucis technique : « des risques de sécurité étaient apparus sur deux bornes d’un même fabricant. Ceux-ci ont été confirmés par un bureau d’études certifié et indépendant. Ainsi, contrainte de prendre les décisions pour éviter tout risque potentiel, IZIVIA a décidé de ne pas remettre en service les bornes qui ont été arrêtées et dont elle est propriétaire sur le réseau Corri-Door.  Et ce de manière définitive », expose Izivia dans un communiqué.

En tout, 189 bornes des 217 que compte le réseau Corri-Door sont concernées. Qu’un soucis technique pousse à retirer un équipement du marché, c’est légitime. En revanche, la volonté d’Izivia d’en profiter pour réduire considérablement la voilure de son réseau de borne interroge : « IZIVIA souhaite remplacer certaines de ces bornes. Le réseau Corri-Door conservera au total 40 à 50 bornes dont les 28 bornes d’un autre fabricant qui continuent et continueront à assurer leur service », expose encore la filiale d’EDF.

Certes, Corri-Door occupe une place très réduite dans le réseau de bornes de recharge en France (moins de 1% des 28 000 bornes disponibles). Il n’en reste pas moins que l’on peut s’étonner du message envoyé par une filiale d’EDF qui semble abandonner ce secteur stratégique, alors même que le gouvernement réclame un renforcement de ce réseau.

Citroën présente l’Ami, une mini-voiture électrique sans permis, à petit prix

Ce même lundi 2 mars, Citroën présentait, de son coté, la version définitive de la très attendue Ami. Il s’agit d’une mini-voiture électrique, à deux places, se conduisant sans permis, avec une vitesse de pointe de 45 km/h, un autonomie de 75 km et un temps de recharge complet estimé à 3 heures (possible via une classique prise 220 V).

Ce véhicule a été pensé pour l’auto-partage (elle est la pierre angulaire du système Free2Move lancé en même temps par Citroën) ou pour la location de courte durée, afin d’intégrer des flottes urbaines. Mais Citroën propose également l’Ami à l’achat (6 000 euros) ou à la location longue durée (19,99 euros par mois).

Un véhicule pensé pour les centre des grandes villes, à la conception minimaliste (éléments symétriques pour limiter le nombre de composants différents, intérieur dépouillé à l’extrême). L’idée est aussi, à terme, d’en faire la figure de proue des véhicules autonomes urbains de la marque aux chevrons. En clair, Citroën veut réinventer la mobilité urbaine douce.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 7 Oct 2013
Cet hiver, le gestionnaire du réseau haute tension français RTE va à nouveau mettre en place son dispositif de gestion des pics de consommation. Cette année pas moins de 5 opérateurs participent, portant à 70 MW la puissance mobilisable par…
mer 4 Août 2021
Malgré l'impact économique de la crise sanitaire mondiale, Tesla affiche des résultats positifs. La firme américaine vient de publier ses résultats pour le second trimestre 2021. Le constructeur de voitures électriques se prépare à entrer dans une nouvelle phase de…
ven 4 Juin 2021
Ce 2 juin 2021, le gouvernement fédéral du Canada a officialisé un vaste plan d'investissement de 964 millions de dollars canadiens (656 millions d'euros), afin de moderniser son réseau électrique et développer des projets d'énergies renouvelables, pour répondre aux défis…
mer 20 Mar 2019
L’enfouissement des lignes électriques est une problématique stratégique pour les gestionnaires du réseau électrique. Depuis la tempête de 1999 et la longue interruption de courant qui a touché plusieurs centaines de milliers de personnes, la problématique est sur la table…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.