Total étend son réseau de bornes électriques aux Pays-Bas - L'EnerGeek

Total étend son réseau de bornes électriques aux Pays-Bas

électromobilité

Le 22 janvier dernier, Total a annoncé avoir signé un nouveau contrat pour un réseau de bornes de recharge électriques. Le groupe français installera 20 000 bornes de recharge aux Pays-Bas, l’un des marchés les plus porteurs en Europe pour les véhicules électriques. L’occasion pour Total de s’assurer une position de leader sur le marché européen des bornes de recharge électriques.

La région métropolitaine d’Amsterdam a tranché : c’est Total Netherlands (la filière de Total pour les Pays-Bas) qui a été choisie pour installer et exploiter (concession de onze ans) les 20 000 nouvelles bornes de recharge électriques qui seront prochainement déployées. C’est le plus gros contrat jamais signé sur le marché européen. La région métropolitaine regroupe en effet trois provinces (Hollande-du-Nord, Flevoland et Utrecht) et englobe pas moins de 18% de la population des Pays-Bas, soit 3,2 millions d’habitants.

Les Pays-Bas : 1e marché européen pour les bornes de recharge

D’après de Total, il s’agit donc du “plus grand marché public de recharge pour véhicules électriques d’Europe.” De fait, l’Association Nationale pour le Développement de la Mobilité Electrique comptabilise 50 415 bornes de recharge aux Pays-Bas en janvier 2020, contre 33 422 bornes en Allemagne, et 28 666 en France.

Le marché des voitures électriques connait une progression fulgurante aux Pays-Bas.  En 2019, les véhicules électriques ont représenté 15% de l’ensemble des véhicules vendus aux Pays-Bas. Et l’augmentation des ventes devrait encore se maintenir en 2020 grâce aux incitations de l’état hollandais.

Total, bien placé sur le marché hollandais

Le succès de Total Netherlands pour remporter ce nouveau contrat n’est pas dû au hasard. L’énergéticien est déjà bien implanté sur le marché des bornes de recharge aux Pays-Bas. Dans la région métropolitaine d’Amsterdam, Total exploite déjà 4 500 bornes de recharge.

Pour remporter ce contrat, Total a aussi joué une carte cruciale : l’entreprise s’est engagée à fournir une électricité issue à 100% des énergies renouvelables, et produite localement, c’est-à-dire aux Pays-Bas. Ce double engagement a fait pencher la balance en faveur du groupe français. Pour tenir sa promesse, Total compte utiliser les ressources solaires et éoliennes grâce à des sites de production, dont plusieurs devraient être installés dans la zone de la région métropolitaine d’Amsterdam.

150 000 bornes de recharge en Europe en 2025

Si le marché hollandais est important pour Total, ce n’est pas seulement à cause de l’importance de son parc de véhicules électriques. C’est aussi parce que les Pays-Bas font figure de modèle pour le reste de l’Europe. Or, l’ambition de Total est d’atteindre les 150 000 bornes de recharge en Europe à l’horizon 2025. Alexis Vovk, le président du département Marketing et Services de Total, précise même que Total souhaite “devenir un acteur majeur de la mobilité électrique” en Europe.

Pour anticiper l’abandon progressif des véhicules thermiques, Total parie sur le développement de son réseau de bornes de recharge. Il en compte déjà 10 000 en France (sur un réseau total de 28 000 bornes). Le groupe ambitionne aussi d’équiper 300 de ses stations service de 1 000 bornes de recharge. Ce projet crucial verra la mise en service des nouvelles bornes High Power Charging, capables de délivrer un maximum de 175 kW.

Bornes de recharge en Europe : la compétition se prépare

Les ambitions de Total sont à la hauteur des enjeux. L’Europe est le troisième marché mondial pour les ventes de véhicules électriques (220 000 ventes en 2018), derrière la Chine (850 000) et les Etats-Unis (250 000).

En Europe, la compétition est lancée autour du marché émergent des bornes de recharge électriques. Plusieurs opérateurs déploient actuellement leurs réseaux. En France, Total affronte la concurrence de Corri-Door, le projet lancé par Izivia, une filiale du groupe EDF, qui se développe actuellement sur le réseau autoroutier. Corri-Door compte actuellement 200 bornes sur le territoire français. Autre stratégie pour Shell qui privilégie les installations de bornes auprès des entreprises et des collectivités, grâce à sa filiale NewMotion.

Total va aussi devoir composer avec Ionity. Le consortium, né en octobre 2017 de l’alliance historique entre les constructeurs Audi, BMW, Mercedes-Benz, Ford et Porsche, se développe rapidement. Il compte déjà 400 stations de charge, avec chacune six bornes de recharge en moyenne. Et ces bornes nouvelles génération sont capables de délivrer 350 kW.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 3 Mar 2017
Direct Energie, troisième acteur français de l'électricité et du gaz, a enregistré sur l'exercice 2016 un chiffre d'affaires de 1,69 milliard d'euros, en croissance forte de 66,5% par rapport à l'exercice 2015. Favorisé par la fin des tarifs réglementés de…
mer 20 Juin 2018
Interrogé par l’Association des journalistes de l’énergie, mardi 19 juin 2018, le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), Jean-François Carenco, a une nouvelle fois pris position en faveur du compteur Linky. Ce dernier a vigoureusement défendu ce…
dim 2 Oct 2016
Vendredi 30 septembre, la présidente de la COP21, Ségolène Royal, et le président du conseil européen, Donald Tusk, ont annoncé que les Vingt-Huit Etats membres de l’Union européenne avaient l’intention de ratifier l’accord de Paris, qui devrait s'appliquer avant le…
jeu 27 Avr 2017
Engagé dans un vaste plan de transformation et d'économies sur trois ans, le groupe énergétique français Engie a annoncé mercredi 19 avril 2017, la suppression de plusieurs centaines de postes dans le cadre de la réorganisation de ses fonctions support,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.