Voitures électriques : le gouvernement réduit le bonus écologique à l'achat

Voitures électriques : le gouvernement réduit le bonus écologique à l’achat

Le gouvernement français vient de décider, ce mercredi 18 décembre 2019, une réduction du bonus écologique offert aux acheteurs de véhicules électriques, particuliers et professionnels. En 2022, ce bonus ne sera plus que de 4 000 euros, contre 6 000 actuellement. De quoi provoquer la colère des constructeurs automobiles, via leur organisme professionnel.

Le bonus écologique passera de 6 000 à 4 000 euros d’ici 2022

Ce mercredi 18 décembre 2019, le gouvernement français a revu sa stratégie de soutien au développement des véhicules électriques. Et, alors que la récente Loi Mobilité fixe l’objectif d’une électrification massive des véhicules à moyen terme, les autorités ont décidé de réduire le bonus écologique offerts aux acheteurs de véhicules électriques.

Ce bonus est actuellement de 6 000 euros pour les particuliers, quel que soit le modèle. A partir du 1er janvier 2020, ce bonus demeurera inchangé pour les véhicules de moins de 45 000 euros ; il sera limité à 3 000 euros pour les véhicules de 45 000 à 60 000 euros ; et il sera supprimé à partir de 60 000 euros. En 2021, il passera à 5 000 euros pour les voitures de moins de 45 000 euros, puis à 4 000 euros en 2022.

Pour les professionnels (qui représentent aujourd’hui la moitié du marché du véhicule électrique en France), le bonus passera de 6 000 à 3 000 euros dès 2020, à 2 000 euros en 2021 et 1 000 euros en 2022.

“Pas de décollage du marché du véhicule électrique sans incitations fortes à l’achat”

La réaction de la Plateforme Automobile (PFA), qui regroupe l’ensemble des industriels de la filière automobile en France, a été immédiate et amère. Elle prouve d’ailleurs la profondeur de l’engagement des constructeurs automobiles dans son électrification.

« On ne peut qu’être frappé par l’incohérence des choix qui sont faits aujourd’hui : comment peut-on, d’un côté, plaider l’exigence et l’accélération de la trajectoire en Europe, et de l’autre, en France, ne pas se donner les moyens de ses ambitions ? Être ambitieux sur les objectifs et manquer à ce point d’ambition sur les moyens, c’est réduire ses ambitions à de l’affichage politique », a dénoncé la PFA dans une note de blog.

La PFA rappelle que le contrat stratégique de filière, signé avec le gouvernement en mai 2018, prévoit une multiplication par 5 des ventes des voitures électriques d’ici 2022, avec un engagement fort des constructeurs sur une multiplication des investissements et des modèles disponibles. Certes, la logique du gouvernement se comprend, et elle est budgétaire : si les ventes de véhicules électriques explosent, le montant des bonus à verser explosera aussi. L’exécutif ne souhaite donc pas que ces bonus deviennent un gouffre pour les finances publiques.

Pour autant, comme le rappelle Luc Chatel, président de la PFA : « L’expérience sur d’autres marchés montre qu’il n’y aura pas de décollage du marché du véhicule électrique sans incitations fortes à l’achat – la ministre l’a elle-même souligné à l’occasion des débats parlementaires ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 25 Jan 2018
Largement favorisés par la loi de transition énergétique, les bus électriques commencent tout doucement à faire leur apparition dans les agglomérations françaises. En région Île-de-France par exemple, plusieurs modèles sont en cours d’expérimentation, et ce mode de transport propre devrait…
mar 16 Jan 2018
Après six ans d’études et de travaux, la nouvelle liaison électrique reliant Lorient à Saint-Brieuc a été inaugurée lundi 15 janvier 2018, en présence de François Brottes, président du directoire de RTE, du ministre des Affaires étrangères et ancien président…
jeu 21 Nov 2019
Le 14 novembre 2019, l'European Utility Week s'est tenue à Paris, au parc des expositions de la Porte de Versailles. Et le gaz vert s'est invité dans les débats. Le gaz renouvelable offre des perspectives intéressantes, et les installations de…
mar 26 Juil 2016
Installé depuis 2012 à Vendeuvre-sur-Barse dans l'Aube, le projet expérimental Venteea teste des outils de stockage de l'énergie éolienne uniques en France. Enedis (ex-ERDF), porteur du projet, a présenté au mois de juin dernier, à Troyes, les résultats de ces…

COMMENTAIRES

  • Les constructeurs sont volontairement trop lents à faire baisser les prix des véhicules électriques alors que l’on a pu vérifier que les réseaux ne faisaient pas d’efforts pour vendre des véhicules électriques qui leur rapportent moins en SAV.

    Par contre les constructeurs dépensent des fortunes pour des pubs quotidiennes concernant les véhicules thermiques et les SUV sont en tête des ventes mondiales.

    L’état par contre devrait faire un appel d’offre pour la réalisation de véhicules légers (moins de 500 kg et des PME comme Gazelle Tech avec l’aerocell savent à priori faire), les plus profilés et intégrant le plus de solaire possible, ce sont les véhicules les plus efficients comme Lightyear le démontre avec un Cd/Cx très bas mais son prix est encore trop élevé.

    Il y a pourtant une attente mondiale dans ce domaine. Des sociétés comme REE ont développé des plateformes modulaires intégrant les moteurs dans les roues, la direction, suspension etc mais si le principe est bien elles ne sont pas assez efficientes.

    Par contre IBM semble avoir pris une certaine avance avec Mercedes dans les batteries plus efficaces que le Li-ion et sans métaux lourds donc bien meilleur bilan pour les VE :

    https://www.usinenouvelle.com/article/grace-a-l-eau-de-mer-ibm-a-mis-au-point-une-nouvelle-batterie-sans-metaux-lourds.N914824

    .

    Répondre
  • REE parmi d’autres va permettre à beaucoup d’entreprises et designers de développer tous types de véhicules électriques mais les performances de leur plateforme modulaire ne sont pas encore au top c’est très dommage car on peut rouler avec moins d’énergie donc utiliser plus le solaire donc moins de poids de batteries tout comme polluer moins :

    https://ree.auto/

    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.