Rennes, une smart city qui mise sur l'intelligence collective

Rennes, une Smart City qui mise sur l’intelligence collective

rennes smart city iot

Le 10 octobre 2019, Emmanuel Macron était à la 5e édition de Bpifrance Inno Génération, pour vanter les mérites de la Frenchtech. Dans les territoires, Rennes atteste de cette dynamique d’innovation, avec son projet de smart city. En effet, la ville est entrée dans une phase cruciale du déploiement de son nouveau réseau IoT. La ville compte sur ce nouvel outil de pilotage pour accélérer sa transition vers un modèle de ville durable et intelligente.

La Smart City tournée vers le citoyen

Lors du Forum annuel Bpifrance Inno Génération, le 10 octobre 2019, Emmanuel Macron a appelé l’ensemble de la société française à un changement culturel. Devant les entrepreneurs, il a souligné la qualité des innovations portées par la Frenchtech et souhaite encourager les initiatives privées. Cette année par exemple, la start-up de Nicolas Salmon présentait un concept permettant de faciliter l’usage des vélos en ville grâce à des abris vélos sécurisés et connectés. 

En effet, l’Internet des objets (IoT) devient de plus en plus incontournable dans les stratégies smart city des villes françaises. Pourtant, une étude de la société Markess indique que “35% des décideurs publics n’ont absolument rien prévu pour prendre en compte cette RGPD“. Face aux nouvelles innovations, toutes les collectivités n’en sont pas en même stade. Si des villes comme Dijon ou Angers font référence, la capitale bretonne se positionne désormais également à l’avant-garde.

LoRa : le nouveau réseau IoT de Rennes entre en action

Et pour cause, Rennes vient de franchir une étape décisive dans le déploiement de son nouveau réseau IoT. En optant pour un réseau LoRa, l’objectif de la ville est de limiter le coût des nouvelles technologies, tout en profitant du progrès technique. Les points connectés reliés entre eux par un système de gestion de données à grande échelle, permettront un pilotage plus précis des réseaux de gaz, de chaleur et d’eau des bâtiments publics de la ville, avec des algorithmes prédictifs.

De plus, le Journal du Net indique que “dans le cadre d’une étude financée par la Caisse des dépôts, Rennes prépare un modèle permettant aux collectivités d’estimer le potentiel d’économies réalisé en internalisant leur réseau IoT, en fonction des usages envisagés”. La ville de Rennes collabore par ailleurs avec Dassault Système pour concevoir la ville de demain, comme en atteste le 3DEXPERIENCity®.

Comment fonctionnera le réseau IoT ?

Concrètement, un réseau LoRa, de type LPWAN (« Low Power Wide Area », faible puissance et large étendue), doit permettre de réduire les frais de fonctionnement de la ville. Pour la métropole, se doter “d’un réseau LoRa maison“, permettrait “d’économiser jusqu’à 50% par rapport aux tarifs pratiqués par les opérateurs“. Toutefois, l’administrateur général des données de la ville de Paris, Jean-Philippe Clément prévenait déjà en 2018, quand “on se branche sur LoRa ou Sigfox, on loue de la capacité, mais on n’investit rien“.

Néanmoins, cette solution permet désormais d’améliorer la gestion des déchets de la ville. Comme l’explique le chargé de mission données énergétiques à Rennes Métropole, Simon Saint-Georges, des “points d’apport volontaires existent dans toutes les communes de la métropole“. À Bordeaux, le chargé de mission métropole intelligente, Christophe Colinet, résume : “toute la difficulté pour la collectivité est de maîtriser la technologie et d’avoir les équipes dédiées pour s’en occuper”. Pour relever ce défi de l’économie de la connaissance, la ville de Rennes a développé La Fabrique Citoyenne, afin de développer les interactions entre les collectivités et les citoyens, et miser sur l’intelligence collective.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 22 Mai 2018
Contestés par plusieurs fournisseurs alternatifs, les tarifs réglementés de l’électricité ont finalement été confirmés par le Conseil d’Etat. Dans un jugement rendu vendredi 18 mai dernier, la plus haute des juridictions administratives a estimé que le maintien de ces tarifs…
jeu 7 Août 2014
Après le passage de la tempête tropicale Bertha vendredi dernier, la plupart des foyers Martiniquais ont été privés d’électricité au cours de l’après-midi. La raison de cette coupure généralisée : les impacts de foudre sur les lignes électriques. Permettant de protéger les installations électriques des…
lun 24 Juil 2017
Si les rapports successifs de l’ANFR et de l’ANSES (aussi rassurants soient-ils) ne semblent pas suffire pour convaincre les communes encore récalcitrantes à l’idée d’accueillir les nouveaux compteurs Linky sur leur territoire, la justice devrait finalement mettre un terme définitif…
mar 3 Nov 2015
La communauté d'agglomération brestoise poursuit le développement de son réseau de chaleur. Outre son extension prévue de 20 à 45 km et la création d'une chaufferie au bois d'ici l'année prochaine, ce réseau de chauffage urbain sera bientôt doté d'un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.