PPE 2018 : EDF s'engage pour la transition énergétique

PPE 2018 : EDF s’engage pour la transition énergétique

En écho à la présentation de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2018 par Emmanuel Macron, EDF réaffirme son engagement en faveur de la transition énergétique. L’énergéticien français accélère sa stratégie d’entreprise, axée sur les énergies vertes. Pour cela, l’énergéticien a élaboré plusieurs mesures à destination des particuliers, notamment afin de faciliter l’autoconsommation et le déploiement des pompes à chaleur…

L’avenir d’EDF ne se limite pas à la question nucléaire. Dans un contexte où l’échiquier énergétique connaît une profonde mutation, le groupe énergétique français confirme son engagement pour une économie bas-carbone. Le groupe a effectivement déjà lancé de nombreux projets pour développer la filière de l’électricité verte. Il accompagne également les collectivités locales pour réduire leur empreinte environnementale.

Avec CAP 2030, EDF veut produire “l’énergie qui change tout”

Pour autant, son implication dans la transition énergétique n’était pas forcément assez connue. Afin d’y remédier, un nouveau spot publicitaire est diffusé depuis le 6 janvier 2019. La campagne intitulée “devenons l’énergie qui change tout !”, illustre la volonté de transformation qui anime la société française depuis les années 60. Partie prenante de ce mouvement, l’entreprise a pris plusieurs engagements dans ce sens dès 2015, avec la stratégie CAP 2030.

Le premier objectif de cette stratégie en 3 temps concerne le développement de l’électricité verte. EDF souhaite ainsi doubler sa production d’énergies renouvelables d’ici à 2030. Par ailleurs, l’électricien ambitionne aussi de mettre en place de nouvelles offres, notamment pour les particuliers et les collectivités. L’objectif consiste à accroître sa proximité avec ses clients, en leur permettant de mieux analyser leur consommation d’énergie. Enfin, le premier énergéticien européen entend tripler son activité à l’international, à l’horizon 2030.

L’entreprise de service public opte pour la planification

EDF est le fournisseur historique d’électricité, et il conserve aujourd’hui encore plus de 80 % de parts de marché pour les particuliers. D’après l’Observatoire de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), 26,5 millions de clients résidentiels optent en 2018 pour le tarif réglementé. Pour renforcer son hégémonie, la compagnie détenue à 83,7 % par l’Etat a annoncé 3 plans stratégiques en 2018.

D’abord le plan solaire doit permettre à EDF d’atteindre ses objectifs en matières d’EnR. Récemment, le groupe a d’ailleurs inauguré l’Institut du Photovoltaïque en Ile-de-France (IPVF). Dans le but de crédibiliser ses ambitions dans les énergies renouvelables intermittentes, l’électricien a également élaboré un Plan Stockage Électrique. Qui plus est, avec son Plan Mobilité Electrique, EDF compte soutenir l’essor des véhicules propres afin de sortir définitivement de l’ère du pétrole. Cette stratégie doit “permettre à quatre fois plus de véhicules de rouler à l’électricité en Europe d’ici quatre ans“, tout en développant le principe du Vehicle-to-Grid (V2G).

EDF laisse place au soleil…

Dans son clip publicitaire, le groupe EDF a aussi mis en avant la question de la production locale d’énergie verte. A l’heure où l’autoconsommation intéresse de plus en plus les ménages, mais aussi les entreprises et les collectivités territoriales, EDF propose des solutions pour accompagner les changements de mode de consommation. En effet, le prix des panneaux solaires ayant baissé, les installations photovoltaïques sont désormais rentables.

Dans l’interview de Jean-Bernard Lévy publiée dans la dernière revue de l’énergie, le PDG souligne néanmoins l’importance de la complémentarité entre renouvelables et nucléaire. Selon lui, “comme l’a souligné le président de la République, opposer nucléaire et renouvelables n’a guère de sens“. Parallèlement, le chef d’entreprise rappelle aussi que “la Commission européenne, dans sa récente Vision Stratégique 2050, prévoit 30 à 75% d’augmentation [de la demande d’électricité] en 2050″.

Une offre sur les pompes à chaleur

Pour autant, Jean-Bernard Lévy estime qu’il convient d’accélérer sur la décarbonation de l’économie. C’est pourquoi, il a récemment dévoilé une nouvelle offre à destination des particuliers. Cette offre vise à accompagner les ménages qui souhaitent remplacer leur chaudière au fioul par une pompe à chaleur. Elle se matérialise sous la forme d’une prime “Coup de pouce”. Selon les revenus des ménages, elle pourra s’élever entre 3 000 € et 4 500 €.

D’après les estimations du groupe, la France compte actuellement trois millions de ménages qui se chauffent au fioul. Pour ces foyers, la facture annuelle de fioul s’élève en moyenne à 1 900 €. Le remplacement d’une chaudière à fioul par une pompe à chaleur devrait leur permettre de faire baisser leur facture d’environ 900€ par an. Avec cette mesure concrète annoncée aux micros de RTL le 6 décembre 2018, EDF veut “passer à la vitesse supérieure, en préservant le pouvoir d’achat“.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 13 Avr 2015
L'énergie solaire est au beau fixe en Aquitaine. En effet, non contente d'être la terre d'accueil de la plus grande centrale photovoltaïque d'Europe, cette région française vient d'être couronnée première région photovoltaïque de France en matière de puissance raccordée et de…
mer 4 Oct 2017
Engagé depuis 2016 dans un vaste plan de transformation destiné à renforcer son activité dans les énergies renouvelables, le groupe Engie multiplie les investissements en France comme à l’international. Le Français vient notamment d’annoncer, jeudi 28 septembre 2017, avoir remporté…
ven 24 Juil 2015
Si la tendance actuelle est à la sécheresse et aux fortes chaleurs, le climat nous réserve bien souvent de nombreuses surprises et la pluie pourrait bien refaire son apparition prochainement dans des proportions imprévisibles en ces périodes orageuses. Une période…
mar 23 Avr 2013
Selon une étude de Bloomberg New Energy Finance, General Electric (GE) est devenu le premier fabriquant d’éoliennes dans le monde en 2012. Il rejoint le danois Vestas en première place, détenteur du titre depuis 2000. En effet, ils possédaient chacun…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.