L’Institut photovoltaïque d’Ile-de-France inauguré par François de Rugy

L’Institut photovoltaïque d’Ile-de-France inauguré par François de Rugy

ipvf solaire photovoltaïque edf total cnrs

Avec moins de 2 % de l’électricité produite grâce au solaire photovoltaïque, cette technologie fait figure de parent pauvre des énergies renouvelables. De plus, le marché est aujourd’hui largement dominé par les entreprises chinoises. Néanmoins, les autorités françaises ne cachent pas leurs ambitions pour le photovoltaïque. En atteste d’ailleurs, l’inauguration de l’Institut photovoltaïque d’Ile-de-France (IPVF) en présence de François de Rugy, le 18 décembre 2018.  Ce projet porté par le CNRS, EDF, Total et l’École Polytechnique, devra désormais représenter l’excellence française en la matière…

A la recherche de solutions industrialisables…

Le 18 décembre 2018, le ministre de la Transition écologique et solidaire était à Saclay pour l’inauguration de l’Institut photovoltaïque d’Ile-de-France (IPVF). En compagnie de Jean-Bernard Lévy et de Patrick Pouyanné, François de Rugy a salué un “modèle unique qui fera marcher main dans la main recherche publique et innovation privée“. La première pierre du bâtiment conçu par l’architecte Jean-Philippe Pargade a été posée en juin 2016 et abrite des chercheurs depuis octobre 2017. Ce lieu, d’une superficie de 8 000 m2, rassemble des chercheurs de Total, EDF, Polytechnique et du CNRS, pour inventer le photovoltaïque de demain. En effet, presque 200 chercheurs s’impliquent actuellement dans la R&D et à l’industrialisation du photovoltaïque.

Photovoltaïque : 2020/2030 sera la “décennie clé”

L’Institut dont EDF et Total sont les deux principaux actionnaires devra notamment concurrencer les acteurs chinois. Confiant, Bernard Salha, directeur de la R&D chez EDF assure que “la course à la recherche n’est pas du tout perdue“.En 2016, dans le journal du CNRS,  directeurs de recherche spécialistes du photovoltaïque, Daniel Lincot et Pere Roca i Cabarrocas, évoquaient une “décennie clé en 2020-2030”. Concrètement l’objectif est d’améliorer les rendements des modules photovoltaïque afin qu’ils dépassent les 30%. Pour cela, plusieurs pistes sont envisagées, aussi bien le silicium que les pérovskites. Et si d’après les scientifiques du CNRS, “la recherche en France fait partie des meilleures au monde”, pour “savoir quel matériau va gagner la course”, il faut prendre en compte de multiples paramètres. En réalité, selon eux, “cela dépend beaucoup des conditions d’utilisation“…

Place au soleil : la France rayonne déjà ?

Pour François de Rugy, l’objectif de l’IPVF est clair : “faire de la France un champion du secteur, pilier de notre stratégie en matière d’énergie“. D’autant que Bernard Salha n’en doute pas, “les rendements vont s’améliorer, les coûts vont continuer à baisser”. Celui-ci rappelle d’ailleurs que le premier électricien mondial des technologies propres a lancé récemment “un plan solaire de 30 gigawatts à installer entre 2020 et 2035“. C’est pourquoi, estime-t-il, “il y aura de la place pour les panneaux plus performants sur lesquels nous travaillons“. De son côté, l’Etat est fortement impliqué dans ce processus via le Programme des investissements d’avenir. En effet, son secrétaire général, Guillaume Boudy rappelle que les pouvoirs publics ont consacrés 20 millions d’euros afin de contribuer à la création et aux premières années de fonctionnement de l’IPVF. Parallèlement, Sebastien Lecornu a lancé cet été une mobilisation pour faire “place au soleil” !

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 6 Mar 2013
L’armée américaine teste de nouvelles piles à combustible fonctionnant avec de l’eau ou de l’urine. Cette technologie écologique permet d’alléger les équipements des soldats. La start-up new-yorkaise SIGNa Chemistry développe des mini-piles à combustible, utilisées principalement pour recharger les smartphones.…
ven 5 Juin 2015
Et si le succès de la lutte contre le réchauffement climatique passait par une meilleure coopération entre les nations? C'est pour défendre cette idée forte et symbolique que se sont rassemblés des experts scientifiques internationaux, qui ambitionnent de lancer un nouveau…
sam 28 Nov 2015
En France, l’hydroélectricité est la première source d’énergie renouvelable. Afin d’adapter et de développer ce pilier du mix énergétique décarboné, plusieurs innovations sont à présent envisagées. Des micro-barrages aux hydroliennes fluviales, tous les énergéticiens d’Europe cherchent à étendre leurs capacités…
mer 16 Oct 2013
Selon les données du baromètre publié par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables ont connus, au cours du troisième trimestre 2013, une baisse de 20% par rapport à la même période l'année dernière. Au…

COMMENTAIRES

  • Remarques
    Même avec des panneaux chinois,
    L’installateur est local
    L’entretien est local
    Alors que pour le pétrole la dette extérieure et en dollars s’accroît à chaque litre d’eau chaude ou calories de chauffage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.