Énergies : l’avenir du solaire et de l’éolien menacé en France ?

Énergies : l’avenir du solaire et de l’éolien menacé en France ?

Energies-solaire-eolien-rassemblement-national

Les bouleversements politiques en cours pourraient avoir des conséquences sur certaines énergies. En cas d’arrivée au pouvoir du Rassemblement national, l’avenir est sombre pour l’éolien et le solaire. Le parti d’extrême droite reste opposé à ces derniers.

Des énergies en sursis après les élections législatives ?

Les spécialistes du climat sont inquiets pour le futur de certaines énergies. Le Rassemblement national (RN), en cas de victoire aux prochaines élections législatives, pourrait freiner le développement de l’éolien et du solaire. C’est en tout cas l’inquiétude de nombreux scientifiques et des associations de défense de l’environnement. En effet, lors de la campagne de 2022, Marine Le Pen souhaitait un moratoire sur l’éolien. Mais aussi, elle envisage de limiter les panneaux solaires.

De fait, ces mesures vont à l’encontre des objectifs de la transition énergétique pour les défenseurs de l’environnement. Ainsi, la France pourrait connaître un arrêt du développement de certaines énergies renouvelables. L’éolien et le solaire sont cruciaux pour la transition énergétique. En 2022, ces deux sources représentaient 13 % de la production électrique française. Stopper leur développement mettrait en péril l’objectif de 40 % de renouvelables d’ici 2030.

Un retour en arrière pour la France

Freiner l’éolien et le solaire pourrait aussi avoir des conséquences économiques. Le secteur des énergies renouvelables est en plein essor et représente de nombreux emplois. En effet, il employait près de 100 000 personnes en France en 2020. En clair, réduire les investissements dans ce secteur risquerait de perdre des emplois. Mais surtout, d’affaiblir la compétitivité internationale de la France dans ce domaine.

Par ailleurs, le RN mise sur le nucléaire avec la promesse de construire de nouveaux réacteurs. Cependant, les délais et coûts de construction paraissent irréalistes pour les industriels et les experts de l’environnement. En 2022, Marine Le Pen souhaitait construire 10 nouveaux réacteurs d’ici 2030.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
ven 19 Juil 2024
L’Agence internationale de l’Énergie (AIE) se montre optimiste concernant la production d’électricité dans les années à venir. Selon elle, la production issue des énergies renouvelables va dépasser celle liée au charbon en 2025. Les énergies renouvelables ont le vent en…
mer 24 Juil 2024
La France peut compter sur la présence, sur son sol, d’importants gisements de lithium. Une première usine du genre vient d’être implantée en Alsace. Les défis pour l’avenir sont nombreux. Une usine de lithium en Alsace La France, à travers…
mer 24 Avr 2024
Dans un souci d’accélérer le déploiement des panneaux solaires partout en France, une loi a été votée pour imposer aux grandes surfaces de s’équiper. Problème : le timing, avant 2028. Seuls les producteurs chinois sont en capacité de répondre à…
jeu 15 Fév 2024
Durant la célébration de son cinquantième anniversaire, organisée au siège de l'OCDE à Paris du 13 au 15 février 2024, Fatih Birol, le président de l'AIE, a révélé l'initiation d'un processus d'adhésion visant à intégrer l'Inde comme le trente-deuxième État…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.