EDF détaille sa stratégie lors de son Assemblée Générale - L'EnerGeek

EDF détaille sa stratégie lors de son Assemblée Générale

Jeudi 18 mai, EDF avait donné rendez-vous à ses actionnaires pour son assemblée générale 2017. Lors de ce rassemblement, l’énergéticien est notamment revenu sur sa stratégie CAP2030, ainsi que sur le programme du Grand Carénage. Autant d’éléments qui conduisent son président, Jean-Bernard Lévy, à assurer “qu’EDF garde fermement sa place parmi les leaders mondiaux de l’électricité”.

Une assemblée générale des actionnaires qui rassure les marchés

Après la nomination du nouveau gouvernement, l’électricien tricolore a été chahuté sur les marchés avant de démontrer sa capacité de rebond. Et pour cause, ses dirigeants ont profité de l’assemblée générale de l’entreprise publique pour  rappeler que “la trajectoire financière d’EDF s’exécute pleinement”. En effet, 10 ans après l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, le groupe tricolore continue de réduire ses coûts opérationnels, tandis qu’il vient de réussir à augmenter son capital de 4 milliards d’euros. De plus, conservant un endettement financier stable, il poursuit son programme de cession d’actifs ; vendredi, le groupe polonais PGE a ainsi confirmé le rachat d’EDF Pologne pour 1,2 milliards d’euros.

Lire aussi – Nicolas Hulot, une nomination mêlée d’espoirs et d’inquiétudes

La stratégie CAP 2030 prépare l’avenir

Pour tenir compte de la transition énergétique, le premier électricien mondial a lancé en 2015 la stratégie CAP2030. Depuis, les 160 000 salariés de l’entreprise s’évertuent à suivre trois priorités : innover au service des clients et des territoires, consolider un mix énergétique bas carbone et renforcer le groupe à l’international. Concrètement, le premier producteur d’énergies renouvelables d’Europe souhaite doubler sa capacité installée d’ENR en 2030, pour passer de de 28 GW à 50 GW. Parallèlement, la feuille de route prévoit de tripler les activités à l’international. Comme l’indique Jean-Bernard Lévy sur Twitter, “nous privilégions les Etats-Unis et la Chine, qui sont des territoires de croissance et d’innovation, mais aussi une dizaine d’autres pays comme l’Inde ou le Brésil”. Récemment encore, une centrale solaire photovoltaïque a été mise en service au Chili.

Lire aussi – EDF va doubler ses capacités de production renouvelable en Europe d’ici à 2030

En 2017, un large consensus en faveur du nucléaire ?

Lors de l’assemblée générale des actionnaires d’EDF, le PDG a rappelé “qu’il est aussi dans l’intérêt national que la production nucléaire reste solide, performante et compétitive”. Une conviction assez largement reprise puisque le ministre en charge de la transition écologique, Nicolas Hulot, souligne : “le nucléaire, que l’on soit pour ou contre, de toute façon on ne peut pas s’en passer demain matin”. Lors de son interview sur France Inter, le Premier ministre, Edouard Philippe a lui-même défendu “une approche fondée sur la sûreté et la sécurité du nucléaire”. Quelques heures plus tard sur la même antenne, la déléguée générale de la Société Française de l’Énergie Nucléaire (SFEN) Valérie Faudon posait les enjeux en ces termes : “remplacer du nucléaire bas carbone par des énergies renouvelables bas carbone ne permet pas de réduire les émissions de CO2 (…) Face à l’urgence climatique, il faut développer une stratégie de complémentarité nucléaire et renouvelables”.

Lire aussi : EnR et nucléaire, deux options complémentaires ?

Les autres chantiers d’EDF évoqués lors de l’AG2017

L’assemblée générale 2017 fut aussi l’occasion de faire un point sur d’autres grands projets. Ainsi, sur le site de Romanche Gavet l’électricien a entamé le plus important chantier hydroélectrique du pays ; celui sera achevé en 2020 et permettra alors de répondre aux besoins en électricité de 230 000 habitants. A la fin des opérations, cinq anciens ouvrages auront été regroupés afin notamment de mieux répondre aux contraintes environnementales, et de renforcer la première source d’énergie renouvelable du mix électrique français. Enfin, Jean-Bernard Lévy a également profité de cette réunion pour se féliciter du déploiement du compteur Linky. Selon lui, “il s’agit d’une avancée considérable” vers un réseau électrique intelligent, c’est pourquoi il salue cette “autre réussite exemplaire” portée par Enedis.

Lire aussi – L’Hydroélectricité, un atout français pour le système énergétique mondial ?

Fake News : les rumeurs colportées par BFM Business immédiatement démenties sur Twitter

Seulement quelques jours après ce récapitulatif des principaux éléments de la stratégie CAP2030, le reporter de BFM Business, Matthieu Pechberty, a annoncé l’existence d’un “plan secret d’EDF pour 2050”. Le journaliste affirmait que le rythme des fermetures des centrales nucléaires ne permettrait pas d’atteindre l’objectif de porter la part de l’atome à 50% du mix électrique dès 2025, conformément aux objectifs fixés par la loi de la transition énergétique. Cette rumeur a toutefois immédiatement été démentie par EDF, l’entreprise publique a effectivement rappelé qu’elle “s’inscrivait dans le cadre de la loi de Transition Énergétique” et qu’elle souhaitait “s’engager avec le nouveau gouvernement pour [y] participer”.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 22 Avr 2015
Après l’annonce par l’ASN de la découverte d’une anomalie concernant la composition de la cuve de l’EPR de Flamanville, plusieurs voix se sont élevées pour mettre en doute l’avenir du chantier. Une perspective depuis réfutée par la ministre de l’Energie…
mar 17 Mai 2016
Dans "Uranium africain, une histoire globale" qu'elle vient de publier, la professeure d'histoire à l'Université du Michigan Gabrielle Hecht fait le point sur l’état des réserves d'uranium situées de l’autre côté de la méditerranée.  (suite…)
mer 16 Juil 2014
A l’occasion d’une tournée sud-américaine du président Russe, Vladimir Poutine et son homologue Cristina Fernandez ont signé des accords pourtant la construction d’un quatrième réacteur nucléaire sur le sol argentin. Malgré la richesse de l’Argentine en hydrocarbures, le contexte y…
ven 19 Mai 2017
A la suite du feu vert de la Haute cour d'Osaka qui avait confirmé fin mars le droit d'exploitation des unités 3 et 4 de la centrale de Takahama, dans le sud-ouest de l'archipel, la compagnie d'électricité japonaise Kansai Electric…

COMMENTAIRES

  • Bonjour,

    Vos pages se rechargent tellement souvent que j’ai à peine le temps d’écrire un commentaire et de le publier avant qu’il ne soit effacé par le reload de la page.

    Ce temps de recharge court est peut-être un bon moyen pour générer artificiellement de l’audimat, mais c’en est aussi un très bon pour agacer vos lecteurs et les faire fuir.

    Répondre
  • Le pop-up qui propose de s’abonner à votre newsletter à chaque chargement de page est lui aussi assez énervant.

    C’est dommage parce qu’en dehors de ça votre site est bien présenté et son contenu très intéressant.

    Répondre
    • Bonjour Bachoubouzouc,

      Merci beaucoup pour votre retour d’expérience sur notre site.
      Comme toutes remarques sont bonnes à prendre, nous avons revu le système de reload de la page ainsi que celui de notre newsletter. J’espère que la lecture des articles en sera facilitée.
      Bonne continuation sur L’Energeek.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.