EDF confirme la cession de ses actifs polonais au groupe PGE Polska - L'EnerGeek

EDF confirme la cession de ses actifs polonais au groupe PGE Polska

EDF-polska-cession-pologne

Comme annoncé la semaine dernière, le groupe énergétique français a officialisé, vendredi 19 mai 2017, la cession de ses activités dans le charbon et le gaz en Pologne (EDF Polska) au groupe public PGE Polska Grupa Energetyczna pour un montant de 1,1 milliard d’euros. Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme de cession d’actifs de l’électricien public français, désireux désormais de se recentrer sur la production d’énergie décarbonée, à la fois nucléaire et renouvelable, et d’alléger son endettement.

EDF a annoncé vendredi avoir signé un accord pour céder à PGE Polska Grupa Energetyczna ses activités dans le charbon et le gaz en Pologne (EDF Polska), valorisées à près de 1,4 milliard d’euros (6,1 milliards de zlotys). “Suite à la promesse d’achat unilatérale reçue le 11 mai 2017 et à l’autorisation de son conseil d’administration, EDF a signé ce jour l’accord relatif à la cession de l’ensemble des activités d’EDF Polska (cogénération et production d’électricité) à PGE Polska Grupa Energetyczna (…) pour un montant d’environ 1,1 milliard d’euros (4,9 milliards de zlotys), déduction faite des intérêts minoritaires”, a indiqué l’électricien public français dans un communiqué.

Lire aussi : Pologne : la cession du groupe EDF Polska en bonne voie

Ce projet de cession, en cours depuis l’année dernière, s’était soudainement complexifié fin 2016 suite au veto des autorités concernant la scission d’EDF Polska, dont EDF entendait vendre les actifs de cogénération (chaleur et électricité) au fonds australien IFM Investors et les actifs de la centrale à charbon de Rybnik (électricité) au groupe tchèque EPH. Le gouvernement polonais, très conservateur, considérait cette opération comme contraire aux intérêts nationaux, et avait prétexté la crainte d’une envolée des prix et des risques pour la sécurité énergétique de la Pologne. Les négociations exclusives engagées avec ces investisseurs étant condamnées, EDF était alors entrée début janvier en négociation avec un consortium d’entreprises polonaises formé par PGE, Enea, Energa et PGNiG Termika, PGE étant le principal producteur d’électricité en Pologne contrôlé par l’Etat.

Lire aussi : Malgré le smog qui l’asphyxie, la Pologne s’accroche à son charbon

Cette cession devrait donc finalement être finalisée au cours du second semestre 2017, “sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires requises, dont l’approbation des autorités de la concurrence polonaises et l’agrément du gouvernement polonais“, ajouté l’énergéticien. Une fois EDF Polska cédé, le groupe français prévoit tout de même de maintenir une présence en Pologne, via ses filiales EDF Energies Nouvelles et Dalkia.

Crédits photo : S2dent

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 23 Oct 2018
Considéré comme une alternative propre et durable aux énergies fossiles malgré des coûts de production toujours élevés, l’hydrogène se développe. Ce vecteur d'énergie pourrait même devenir dans les années à venir une pièce maîtresse de la transition énergétique française. Le…
lun 4 Juin 2018
En mai 2018, le groupe français Total a annoncé qu'il avait conclu un accord avec l'entreprise américaine Clean Energy pour entrer dans son capital. Loin d'être un simple investissement, ce nouvel accord illustre la stratégie de Total pour surfer sur…
mer 20 Déc 2017
Prévue dans le cadre de la loi de transition énergétique, l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, rénovés ou neufs, impose la mise en œuvre de nouvelles technologies capables d’offrir dans l’avenir les moyens d’une gestion intelligente, économe en énergie,…
jeu 24 Mar 2016
Et si la deuxième capitalisation du CAC40 se tournait vers l’électricité ? En présentant son projet pour Total dans vingt ans, le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, a effectivement dévoilé ses ambitions pour la transition énergétique de l'entreprise. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.